Souviens-toi, l'été dernier : le test complet du DVD

I Know What You Did Last Summer

1997. Réalisé par Jim Gillespie
Avec Jennifer Love Hewitt, Sarah Michelle Gellar et Ryan Phillippe

Édité par Sony Pictures

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 08/01/2001
Critique

C’est la nuit du 4 juillet. Après les célébrations, les feux d’artifice et les toasts, quatre jeunes renversent un passant avec leur voiture. Personne ne les voit, ils décident donc de jeter le cadavre dans la mer en oubliant cette histoire. Un an après, Julie reçoit ce message : « I know what you did last summer ». Après le succès de Scream, Kevin Williamson écrit un film un peu moins original avec la même formule, mais qui ne déplaira pas aux amateurs du genre et aux adolescents qui verront jouer leurs stars préférées.

Généralités - 4,0 / 5

C’est un DVD Columbia, que dire de plus ? Jolie sérigraphie sur le disque, des menus clairs et lisibles, VF et VO en Dolby Digital 5.1 (plus une trace audio 2.0 pour la V.O.), sous-titre en français, anglais, néerlandais et boîtier Amaray qui contient, outre le DVD, un petit dépliant avec l’index des chapitres.

Bonus - 4,0 / 5

La bande-annonce du film en VO et en Dolby Digital 5.1, des filmographies pas très détaillées et surtout le commentaire audio des réalisateurs du film qui vous dévoilera les secrets du tournage tout au long du film ; louons la présence des sous-titres en anglais, français et néerlandais qui permettent aux malentendants et aux non-anglophones de bénéficier du commentaire : il est de plus en plus rare que les éditeurs songent à sous-titrer les suppléments.

Image - 4,0 / 5

Le Mpeg2 est mis à dure épreuve avec un film qui se déroule pour la plus grande partie dans la clair-obscur de la baie de Dawson’s Beach, mais le traitement numérique du Sony DVD Center ne déçoit jamais. On remarque un léger déséquilibre chromatique: le bleu est très présent alors que le rouge est quasiment absent. Ce n’est pas une erreur du télécinéma : le réalisateur a voulu que ce soit ainsi pour ajouter un peu plus de mystère aux images. Certaines séquences sont inexplicablement granuleuses et un peu trop lumineuses (les noirs tendent au gris) mais il s’agit de très courtes séquences.

Son - 4,0 / 5

On aurait mis la note maximum si Columbia ne s’était pas trompée de langue. La VF est en fait du québécois. Ce n’est pas très grave parce qu’on l’entend à peine. De plus, cette piste Dolby Digital 5.1 soi-disant VF a été très bien mixée, elle restitue tous les bruits de la mer sur les enceintes arrières et elle vous fera frissonner avec un caisson de graves très présent. Par rapport à la VF, les voix de la VO sont un peu plus faibles, mais elles s’intègrent mieux à l’ambiance en faisant moins studio.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Panasonic W28R4F
  • Panasonic A160
  • Yamaha 495
  • Caisson de graves Yamaha SW80, enceintes frontales Yamaha NS-100, centrale NSC-105, arrières NSE 105
Note du disque
Avis
Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus