Cendrillon 2 - Une vie de princesse : le test complet du DVD

Cinderella II: Dreams Come True

2002. Réalisé par John Kafka

Édité par Walt Disney France

Voir la fiche technique

Critique

Chez Disney, on n’a plus beaucoup d’idées mais on a des chiffres. Plein de chiffres. Des 2 et des 3 surtout…
Nouvelle suite spécialement développée pour la vidéo, « Cendrillon 2, une vie de princesse » a le bon goût de se démarquer de la majorité de ces suites. Il faut dire que toutes ne profitent pas de la même attention au sein de la Walt Disney Company.
On ne reparlera pas ici d’un certain Quasimodo pour se rappeler plutôt de la bonne surprise qu’était La Belle et le clochard 2 - L’appel de la rue. En effet, « l’exploit » est ici réitéré grâce à un respect graphique de l’oeuvre originale, une animation de qualité et des scénari (puisqu’il s’agit de 3 histoires en une) qui n’oublient pas de bonnes doses d’humour.
Entièrement réalisé par le studio japonais de Disney et avec une partie de l’équipe de La Belle et le clochard 2 - L’appel de la rue, ce film saura se faire apprécier sans effort.
L’histoire ? Ou plutôt les histoires ? Le fil conducteur est la marraine et les souris qui décident d’écrire un livre contant les aventures post-happy-end du premier film. Chacun des 3 segments ainsi racontés est chargé d’un message qui tourne autour de l’affirmation de soi. Cendrillon devra s’assumer et imposer ses choix, Jaq la souris devra comprendre qu’il n’a pas besoin d’être dans la peau d’un humain et enfin Anastasie (une des méchantes demi-soeurs de Cendrillon) apprendra à asssumer son amour pour un homme qui n’est pas de son rang.
Rien de bien profond, mais l’humour est omniprésent et le résultat est plus que plaisant.

Généralités - 4,0 / 5

Avec Buena Vista France, on découvre désormais des DVD agréables, bien conçus et à l’interactivité recherchée, même pour une suite vidéo. La jaquette est claire (mais n’indique pas le bon format d’image), et les sous-titres sont toujours trop hauts. Un peu de lenteur entre les écrans de menu.

Bonus - 3,5 / 5

Quelques minutes pour prolonger l’aventure du film.

Jeu interactif : le château enchanté
3 pièces du château et donc trois jeux. Le premier vous demande de remettre en ordre le salon, le deuxième vous propose d’aider Cendrillon à s’habiller en fonction de ce qu’elle a à faire et enfin dans le troisième, vous devrez mélanger les ingrédients d’un gâteau dans le bon ordre. Simple et sympa pour apprendre aux plus jeunes à se servir de la télécommande.
Histoire à lire : un petit malentendu
Lue ou à lire, cette histoire qui tient en une dizaine de page ne retiendra l’attention que des plus jeunes.
Magique musique
Assez (trop) rare dans les DVD, ce petit documentaire s’attarde sur la conception de la musique du film, du compositeur Mike Tavera à la jeune Lorie qui chante la chanson du générique en France.
Et puisqu’on parle de Lorie, la partie suppléments s’achève sur son clip pour la chanson « Oser ses rêves ».

A noter pour ces deux derniers suppléments, si vous choisissez le menu en anglais, vous aurez une fin différente pour le reportage sur la musique (Brooke Allison à la place de Lorie) et un clip différent (même changement).

4 bandes-annonces (dont Monstres & Cie) sont présentes par un menu spécifique.

Image - 5,0 / 5

C’est parfait. Aucun problème de compression. Les images sont nettes et colorées.

Son - 4,0 / 5

Pas de fioritures. Même si le DVD est en 5.1 (VF et VO) il n’use pas trop de cette caractéristique et confine le son surtout sur l’avant. La VF est un brin moins ample que la VO et les dialogues un peu moins inspirés.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony 16/9 70 cm
  • Pioneer 626
  • Yamaha RX-V393RDS
  • kit enceintes & caisson Yamaha NSP-300

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus