Darkman (1990) : le test complet du DVD

Réalisé par Sam Raimi
Avec Liam Neeson, Frances McDormand et Colin Friels

Édité par Universal Pictures France

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 02/02/2001
Critique

Tout s’envole en un éclat : la carrière du brillant physicien Peyton Westlake, son visage, ses mains, sa lucidité mentale, son futur. Ce qui reste est un être affreusement mutilé, la force décuplée par son adrénaline, qui promet de se venger de ceux qui lui ont arraché ses rêves. A mi-chemin entre « Frankenstein » et « RoboCop », « Darkman » est une comic-strip pour adultes, avec un goût inébranlable pour la low-tech et les artifices du cinéma avant le numérique. Sam Raimi offre un nouveau visage à la justice… et à la loi des sequels, qui se feront sans lui et sans Liam Neeson. Les cameos ne se comptent pas, de Bruce Campbell (l’acteur fétiche de Raimi) à John Landis.

Généralités - 3,0 / 5

Après les longues attentes des fans de Raimi, on aimerait pouvoir dire que cette édition DVD de « Darkman » récompense la patience. Hélas, c’est loin d’être le cas. Au lieu de soigner le film, Universal donne l’impression de s’être contentée de retranscrire en Z2 l’édition nord-américaine (avec une image vidéo assez calamiteuse). Les suppléments ne sont pas à jour, et aucun élément visuel du packaging ne permet à « Darkman » de s’élever au dessus de la moyenne.

Bonus - 2,5 / 5

Une fois n’est pas coutume, Universal se daigne d’offrir la bande-annonce en VOST. Sur les filmographies, le Studio retombe vite dans sa manie de copier-coller des écrans de l’édition Z1, et offre des données totalement dépassées. Comme d’habitude, les notes de production sont intéressantes, et elles le seraient encore plus si elles étaient traduites dans les langues européennes.

Image - 2,5 / 5

Une vraie déception. Les couleurs sont fades et délavés, les scènes sont granuleuses (même celles sans FX), et les arrière- plans sont mal définis. Et pour couronner le tout, le copie est plutôt sale, et elle n’offre pas au master toute la définition qu’on souhaiterait.

Son - 4,0 / 5

Bonne définition à l’avant et de la voie centrale. On ressens bien que Sam Raimi a beaucoup aimé la bande son de Danny Elfman. Les pistes VO et VF sont en simple Pro-Logic, et l’exploitation des effets Surround est plus que limitée. En revanche, la VO et la VF sont sur un pied d’égalité.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony WEGA 16/9 82 cm
  • Sony 715
  • Teac AG D-9300
  • enceintes frontales, centre et surround Davis Odyssée
Note du disque
Avis

Moyenne

3,5
5
0
4
1
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Stéphane Leblanc
Le 10 novembre 2017
Avec un budget plutôt modeste pour l’époque, Sam Raimi met toute son inventivité au service du film et mêle toutes les techniques disponibles à l’époque en les poussant même dans leurs retranchement pour certaines. Même rétrospectivement, on reste impressionné par la qualité de l’ensemble et par la tenue de tous les éléments narratifs, malgré cette folie ambiante.
Avatar
Olivier
Le 4 janvier 2005
Un film délirant de Sam Raimi, mais dénué de gore. L'histoire classique se suit agréablement grâce à son traitement visuel déjanté. Le DVD est plutôt vide de bonus, dommage.

Lire les avis »

Multimédia
Darkman
Bande-annonce VO
Darkman
Spot TV VF
Darkman
Unboxing VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus