Dominion - Saison 1 : le test complet du Blu-ray

Dominion

2014. Réalisé par Scott Stewart
Avec Christopher Egan, Tom Wisdom et Roxanne McKee

Édité par Universal Pictures France

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 26/02/2015
Critique

Photo Dominion S1

Voilà 25 ans que Dieu a disparu. L’archange Gabriel, à la tête d’une cohorte d’anges  » inférieurs « , a juré l’extinction des humains réfugiés dans des villes fortifiées qu’il rend responsables de cette disparition. L’archange Michael et les anges  » supérieurs « , qui lui sont restés fidèles, ont vaincu Gabriel qui s’est retiré dans sa forteresse au sommet d’une montagne.
Gabriel a maintenant reconstitué ses forces. L’espoir des humains, c’est  » l’élu « , celui qui pourra, selon la prophétie, sauver l’humanité. Mais, qui est-il ?

Créée par Vaun Wilmott et coproduite par Syfy, Dominion reprend le thème du film Légion, écrit et réalisé en 2010 par Scott Stewart, pour une suite qui commence 25 ans après.

Dominion, située dans un futur assez proche, s’attache, comme beaucoup d’autres séries post-apocalyptiques, à l’organisation des survivants de l’espèce humaine : la ville de Vega qui lui sert de cadre, construite sur les ruines de Las Vegas, est dirigée par une oligarchie de cinq ou six sénateurs exerçant un pouvoir absolu, menacé par l’arrivée de  » l’élu « .

Dominion renouvelle un peu le genre en remplaçant extra-terrestres ou autres zombies par des anges qui ont pris une apparence humaine, mais sont dotés d’une force et d’une résistance exceptionnelles et du pouvoir de déployer leurs ailes pour voler à grande vitesse.

Une autre caractéristique de la série tient à ses décors, un bizarre mélange d’architectures futuriste et antique, gréco-romaine et égyptienne. Les plans larges sur la cité, assez furtifs pour tenter d’escamoter les ficelles des images générées par ordinateur, révèlent parfois le côté un peu fauché de la série.

En revanche, le casting est assez solide avec Christopher Egan (l’un des principaux personnages de la minisérie Kings, qui mériterait amplement d’être éditée sur DVD ou Blu-ray en France), avec Anthony Head, le Rupert Giles de Buffy contre les vampires et le Uther Pendragon de Merlin, avec Alan Dale, visage familier aux amateurs de séries. S’y ajoute le charme de belles actrices, souligné par des tenues résolument sexy qui tombent dans scènes de sexe assez soft.

Ce qui ne suffira pas à rendre la série inoubliable, notamment en raison du manque d’épaisseur des personnages principaux, limités à des esquisses manichéennes de bons et de méchants. Elle souffre aussi de répétitions, par exemple dans les scènes de combats (au glaive romain et à l’arme automatique !).

Technique - 8 / 10

Le test a été effectué sur check discs. Les deux disques de l’édition Blu-ray (trois pour l’édition DVD) sont présentés dans un coffret. Un menu animé et musical, avec les pictogrammes qu’affectionne Universal, propose le choix entre trois versions : la version originale en anglais et un doublage en français, tous deux au format DTS-HD Master Audio 5.1, et un doublage en espagnol au format DTS 5.1. Sous-titres en huit langues, dont le français et l’anglais (pour malentendants).

Les bonus (en HD) sont spartiates et non sous-titrés : des scènes coupées (14’) et un bêtisier (3’).

L’image est précise, avec des couleurs agréablement saturées, des noirs denses et des contrastes assez fermes dans l’ensemble, avec quelques faiblesses passagères.

Le son de la version originale et du doublage français, avec un spectre large, une bonne dynamique et une utilisation généreuse et cohérente des voies surround, font parfaitement leur office. Le doublage en français, assez soigné, donne aux voix un timbre un peu trop mat.

Photo Dominion S1

Crédits images : © Universal

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
8 / 10
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 26 février 2015
Dans cette nouvelle série post-apocalyptique, la menace ne vient pas des zombies, mais des anges noirs qui ont juré l’extinction de l’espèce humaine…

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus