L'Échange : le test complet du DVD

Changeling

2008. Réalisé par Clint Eastwood
Avec Angelina Jolie, John Malkovich et Michael Kelly

Édité par Universal Pictures France

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 20/05/2009
Critique

Voici le trentième film réalisé par l’infatigable Clint Eastwood (65 rôles au cinéma), producteur et compositeur de musique (il a écrit celle de l’Échange). À la quantité de ses réalisations d’ajoute la qualité, ce que démontre la seule énumération de ses derniers films : Million Dollar Baby, Mémoires de nos pères, Lettres d’Iwo Jima, le diptyque sur la bataille d’Iwo Jima vue des deux camps opposés et Gran Torino, dont la sortie en DVD et Blu-ray disc est annoncée pour le 1er juillet 2009.

« L’échange » (Changeling) est centré sur le personnage de Christine Collins, interprétée par Angelina Jolie, qui sort complètement, mais brillamment, du registre des films d’action, comme Mr. & Mrs. Smith ou Wanted, qui lui est plus familier. Deux histoires se déroulent parallèlement, l’une sur le prix payé par Christine Collins pour avoir osé critiquer publiquement la police de Los Angeles, l’autre sur la découverte, l’arrestation et la condamnation à mort d’un psychopathe assassin d’une vingtaine de jeunes garçons.

Bien que le film soit assez long, on ne s’ennuie jamais, pris aux tripes par la souffrance et l’humiliation infligées à Christine Collins, enfermée dans un asile psychiatrique sur la seule signature d’un capitaine de police. Ce qui rappelle le magnifique et poignant Frances, réalisé par Graeme Clifford en 1982 sur le terrible châtiment, véridique, de l’actrice Frances Farmer (le meilleur rôle de Jessica Lange, récompensée par le prix d’interprétation féminine du festival de Moscou), broyée par le système simplement parce que son comportement détonnait avec les valeurs sociétales de l’époque et dérangeait la tranquillité de ses parents.

Une histoire chargée d’émotion dans le Los Angeles des années 20, dont il ne reste plus grand-chose aujourd’hui, avec les mêmes tramways rouges (qui ont repris du service pour le tournage), ceux déjà vus dans le Good morning Babilonia des frères Taviani sur les premières années de Hollywood (aujourd’hui retiré, à rééditer, please !). Le délicat thème musical de Clint Eastwood revient comme un leitmotiv, ajoutant à la nostalgie. Un effort remarquable a été fait pour les costumes et véhicules d’époque, voitures, motos et trains.

Généralités - 3,5 / 5

Rien d’exceptionnel à signaler.
Menus en anglais ou en français.
Sous-titres anglais ou français, optionnels.
20 chapitres. Critique réalisée à partir d’un « DVD test ».

Bonus - 3,0 / 5

Frugal !
- Partenaires de crime : Clint Eastwood et Angelina Jolie (14 min.)
- Le fil conducteur : Angelina Jolie devient Christine Collins (5 min.)
Le seul intérêt de ces deux séries de courtes déclarations du réalisateur, du producteur, du scénariste et des acteurs est de nous apprendre que le scénario a été inspiré par l’histoire de la vraie Christine Collins, redécouverte à l’occasion du nettoyage des archives de la police de Los Angeles, apparemment moins efficace alors qu’elle ne le deviendra, 80 ans plus tard, avec la « strike team » de Vic Mackey dans la série The shield.
Tout le reste n’est fait que des habituels coups d’encensoir que s’envoient et se renvoient les protagonistes du film.

Image - 4,5 / 5

Couleurs volontairement douces, avec une léger grain qui convient au thème et à l’époque à laquelle l’histoire se déroule.

Son - 4,0 / 5

Aucun effet spectaculaire, mais un son multicanal clair dans les deux langues. La spatialisation est, dans l’ensemble, naturelle, avec toutefois quelques sérieux « trous » dans les bruits d’ambiance, par exemple dans la scène du standard téléphonique, au début du chapitre 4.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur InFocus IN76
  • Denon DVD-3910
  • Denon AVR-3806
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918 (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080i - Diagonale image 270 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

5,0
5
1
4
0
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
kedkille
Le 22 mai 2010
Clint fait encore mouche sur ce superbe film. Une histoire vraie époustouflante et des rôles qui sont à la hauteurs du scénario. Bref vous l'aurez compris, du grand art, mais je me pose une seule question, pourquoi Clint n'a pas commencé plutôt sa carrière de réalisateur et combien de temps continuera t il à produire des film mythique ! Lorsque vous voyez un film signé par Clint n'hésitez pas !!

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus