Shameless - Saison 1 : le test complet du DVD

Shameless

2004. Réalisé par Mark Mylod
Avec David Threlfall, Elliott Tittensor et Rebecca Atkinson

Édité par Universal Pictures France

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 22/09/2011
Critique

C’est à Chatsworth, petite ville populaire de la banlieue de Manchester, que la famille Gallagher a établi son nid. Un nid pas trop douillet où cohabitent Frank, chômeur et alcoolique et ses six enfants. Une absence notoire, celle de la mère, Monica, qui a fui le domicile conjugal pour tomber dans les bras musclés de l’impressionnante Norma, chauffeur de poids lourds.

Frank est souvent déposé à la maison dans un état quasi-comateux. Il a un jour moins de chance, quand il se réveille dans un jardin public… en France !

Sous des averses de factures impayées, la famille se débrouille, malgré tout, grâce au sens des responsabilités des deux filles : Fiona, l’aînée et la très jeune Debbie, étonnamment mature pour son âge. Steve, le petit ami de Fiona (interprété par James McAvoy), champion de l’arnaque  » vendeur  » de voitures qui changent de couleur, donne un coup de pouce à fratrie désargentée.

Tout sonne juste dans cette saga interprétée par des acteurs nés à Manchester ou dans le comté voisin du Lancashire d’où est originaire le créateur, Paul Abbott, inspiré par ses souvenirs d’enfance. Cette grinçante comédie chorale met en situation une bonne trentaine de personnages hauts en couleurs, interprétés avec sincérité. Elle jette aux orties toute trace de puritanisme en réservant une place  » honorable  » à des ébats sexuels multiformes et réjouissants, parfois douloureux (demandez à Frank pourquoi il doit s’asseoir sur un coussin après une partie de pattes en l’air avec Sheila, sa voisine agoraphobe). On ne le dira jamais assez : la télé est devenue bien moins pudique de l’autre côté du Channel que de ce côté-ci.

Paul Abbott a été plusieurs fois récompensé pour cette série, comme pour la série policière Cracker et Clocking off, pas encore disponibles sur DVD en France et pour State of Play (Jeux de pouvoir), thriller dans le milieu des politiciens.

Diffusée par Channel 4 depuis 2004, Shameless en arrive à sa saison 9 dont les 22 épisodes seront diffusés en 2012. Elle aborde crûment et joyeusement les difficultés sociales et les frasques familiales, avec humour et tendresse, sans lasser.

Un must pour le sériphile. Pour les impatients, les 27 DVD des saisons 1 à 7 sont disponibles au Royaume Uni dans un coffret vendu à un prix très attractif, mais seulement avec des sous-titres anglais.

Technique - 7 / 10

Le test a été effectué sur check discs.

Le menu reprend toutes les caractéristiques de l’édition anglaise de 2004, avec un doublage en français et des sous-titres français optionnels (un peu trop gros) pour la version originale.

Bien sûr, la version originale s’impose par sa fraîcheur, même si le doublage reste décent, encore qu’il ait tendance à systématiser la vulgarité, tout comme les sous-titres (par exemple, pourquoi traduire  » party  » par  » teuf  » ? De même, pourquoi avoir ajouté au titre original de la série le très stupide  » very important punk  » ?)

Côté suppléments, c’est un peu la crise. Carl et Debbie, le frère et la soeur, nous font rencontrer certains acteurs (Meet the cast), dont le truculent David Threlfall, l’interprète de Frank, et assister à quelques moments du tournage ; ce court documentaire, plutôt sympathique, a manifestement été filmé bien après la saison 1. L’autre documentaire est un court, mains intéressant, entretien avec Paul Abbott.

L’image a un peu trop de grain ce qui ne nuit pas trop à la nature intimiste de la série. Le son DD 2.0 restitue avec clarté les dialogues dans les deux versions.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur InFocus IN76
  • Denon DVD-3910
  • Denon AVR-3806
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918 (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080i - Diagonale image 270 cm

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus