Winna : Chemin des âmes : le test complet du DVD

Winna : Weg der Seelen

2014. Réalisé par Fabienne Mathier
Avec Silwina Studer, Andreas Weissen et Rainer Brigger

Édité par Seven Plus Editions

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 29/06/2017
Critique

Winna - Sarina Zimmermann

Sarina Zimmermann

Dans les Alpes du Haut-Valais, dans un passé pas si lointain, les contes meublaient les soirées en famille. Ils donnaient une place importante à l’esprit des morts, aux « pauvres âmes » qui étaient condamnées à errer, jusqu’à l’expiation de leurs péchés, et faisaient sentir leur présence aux vivants…

Winna : Chemin des âmes (Winna: Weg der Seelen) est le premier long métrage, réalisé en 2014, de Fabienne Mathier, elle-même originaire du Haut-Valais.

On pourrait s’attendre à ce qu’on nous fasse découvrir l’univers des légendes contées aux veillées, au temps où ni la télévision, ni l’ordinateur n’étaient encore dans tous les foyers l’œil ouvert sur le monde. Une attente d’autant plus pressante qu’on nous dit qu’un certain Joseph Guntern aurait, dans les années 90, recensé et noté plus de 2 300 contes, souvent peuplés par les « pauvres âmes » errantes. Pourtant, nous n’avons droit qu’à un seul l’extrait, à la lueur tremblante de bougies, pendant seulement un peu plus de deux minutes.

Winna : Chemin des âmes part pourtant d’une bonne idée : un prof’ assigne à des collégiens de partir à la recherche de certains de ces contes. Nous allons donc suivre dans sa quête une jeune fille de quinze ans, Sarina.

Winna - Silwina Studer

Silwina Studer

« Ils sont partout ! »

Elle va rencontrer une dizaine de personnes, toutes des femmes, à l’exception d’un seul homme, qui vont lui confier, dans le dialecte suisse allemand, le Schwytzerdütsch, leurs expériences de communisation avec les disparus. Dans les cas les plus dramatiques, on dit qu’ils jettent des mauvais sorts sur les vivants pouvant entraîner une poussée de boutons de fièvre annonciatrice d’une mort dans les deux jours ou les deux semaines !

Plus souvent, les âmes des morts se manifestent de manière plus anodine, voire espiègle : ils font claquer les portes ou s’envoler les couettes en pleine nuit, s’allumer ou s’éteindre des lampes ou la télévision, mettre en route ventilateurs ou aspirateurs, frapper à la porte…

Chaque petit événement inattendu tend à être interprété comme un « signe » envoyé par les disparus pour faire savoir qu’ils sont bien encore sur Terre jusqu’à ce que qu’arrive le terme de leur errance (Gratzug), au bout d’un temps dépendant de la somme de leurs péchés. Les plus prévoyants d’entre eux ont pu, de leur vivant, raccourcir leur pénitence en récitant des prières « à indulgences », d’un assez bon rendement : cent jours pour deux ou trois lignes ! Une inconnue demeure toutefois sur l’efficacité relative de ce remède préventif en l’absence d’un barème des peines infligées pour tel et tel péché.

Winna : Chemin des âmes le confirme : la peur de la mort, le besoin de croire à l’immortalité continue de tarauder l’espèce humaine. Un besoin auquel, depuis la nuit des temps, tentent de répondre les religions en affirmant que la vie sur Terre n’est que la courte attente d’une éternité de bonheur absolu, garantie à toutes celles et ceux qui se seront repentis de leur mauvaises actions ou auront purgé leur pénitence.

Winna - Andreas Weissen

Andreas Weissen

On ne peut que regretter que Winna : Chemin des âmes ne lève pas plus le voile sur les contes folkloriques du Haut-Valais et se contente de nous faire entendre les « témoignages » de quelques personnes, sur la bonne foi desquelles les doutes sont permis, en particulier sur celle de cette jeune femme qui avoue proposer aux vivants ses services de médium dans la communication avec les morts. Ces « témoignages » sont entrecoupés de séquences de paysages alpins, souvent filmées en accéléré, le bourgeonnement des nuages et l’allongement des ombres avec le déclin du soleil mesurant le temps qui s’écoule.

Notre déception est en partie compensée par la découverte du Haut-Valais et, particulièrement, de deux de ses curiosités, le Stockalperschloss de Brig, une imposante construction du XVIIe siècle avec un étonnant cloître à trois étages encadré par trois tours carrées surmontées d’un globe, et de l’impressionnant ossuaire de Naters, construit au XVIe siècle.

Winna : Chemin des âmes, quelles que soient ses imperfections, laissera, après visionnage, le souvenir d’une échappée dépaysante.

Winna - Maria Salzmann

Maria Salzmann

Technique - 7 / 10

Winna : Chemin des âmes (80 minutes) tient sur un DVD-9 logé dans un boîtier transparent de 14 mm. Le film est proposé dans sa seule version originale, avec sous-titres en français, allemand et anglais, au format Dolby Digital 2.0.

Winna : Chemin des âmes est extrait du catalogue de l’éditeur suisse Seven Plus Éditions dont 24 titres ont, à ce jour, été distribués en France, principalement des documentaires, mais aussi quelques fictions, telle Chimères, une étrange histoire de vampires racontée par Olivier Beguin.

Le seul supplément est la bande-annonce du film.

La qualité de l’image (1.78:1) est soignée : nette, contrastée, avec des couleurs agréablement saturées et bien étalonnées, elle assure une parfaite lisibilité des plans serrés sur les personnages et des plans de paysages.

Le son Dolby Digital 2.0, au spectre bien ouvert, restitue avec clarté les dialogues dans un bon équilibre avec l’accompagnement musical.

Winna

Crédits images : © Seven Plus Editions

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
7 / 10
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 29 juin 2017
Winna : Chemin des âmes nous invite à visiter le Haut-Valais en ravivant les contes des veillées au coin du feu quand les écrans n’avaient pas encore envahi les foyers. Des contes hantés par les âmes des morts, condamnées à errer dans la montagne jusqu’à l’expiation de leurs fautes. Une échappée dépaysante.

Lire les avis »

Multimédia
Winna : Chemin des âmes
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus