La Foire aux vanités : le test complet du DVD

Vanity Fair

1998. Réalisé par Marc Munden
Avec Natasha Little, Frances Grey et David Ross

Édité par Koba Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 26/10/2017
Critique

La Foire aux vanités

Au début du XIXe siècle, pendant l’exil de Napoléon sur l’Île d’Elbe. Fille d’un artiste peintre et d’une chanteuse de cabaret, l’orpheline Rebecca « Becky » Sharp quitte avec son amie Amelia Sedley le pensionnat de jeunes filles où elle a financé son éducation en enseignant le français. Résolue à se faire une place dans la haute société, elle séjourne un temps chez les parents d’Amelia, tente de séduire Jos, le frère de celle-ci, puis trouve une place de gouvernante dans le manoir de Sir Pitt Crawley, un baronnet fauché…

La Foire aux vanités (Vanity Fair) est une adaptation du roman Vanity Fair: A Novel Without a Hero publié en 1846, sous forme de feuilleton, dans le magazine satyrique Punch, par l’écrivain victorien, contemporain de Charles Dickens, William Makepeace Thackeray, l’auteur des Mémoires de Barry Lyndon, également publié en feuilleton dans le Fraser’s Magazine, qui inspirera en 1975 à Stanley Kubrick un de ses chefs-d’œuvre, Barry Lyndon.

Les personnages centraux des deux romans, Becky Sharp et Barry Lyndon, bien que leurs histoires soient séparées d’un demi-siècle, ont en commun leur détermination, débarrassée de tout scrupule, à échapper à leur condition et à se faire accepter dans la haute société, sous le même regard désapprobateur que porte Thackeray sur la société, en l’occurrence la société victorienne.

La Foire aux vanités aura été adaptée pour l’écran une bonne quinzaine fois depuis 1911 ! Mais l’adaptation qui nous intéresse aujourd’hui, réalisée par Marc Munden en 1998, se range parmi les meilleures, auprès de celle, en cinq épisodes, réalisée en 1972 par David Giles avec Susan Hampshire (saluée par un Primetime Emmy Award pour son interprétation de Becky) et celle, en 16 épisodes, coréalisée en 1987 par Diarmuid Lawrence et Michael Owen Morris, avec Eve Matheson. Ces trois versions surpassent le Vanity Fair (La foire aux vanités) réalisé en 2004 pour le grand écran par Mira Nair, avec Reese Witherspoon.

La Foire aux vanités

La Foire aux vanités de Marc Munden, outre la beauté de ses décors, costumes et accessoires, emblématique des coproductions de la BBC, se distingue par la qualité du scénario et des dialogues d’Andrew Davies qui a contribué à l’écriture de pas loin d’une centaine de miniséries, et parmi les meilleures, telles La Petite Dorrit et La Maison d’Apre-Vent - Intégrale (Bleak House qui sortira le 22 novembre) adaptées de Charles Dickens, Femmes & filles (Wives & Daughters, 1999), Orgueil & préjugés - Intégrale (1995) et Raison et sentiments (2008), adaptées de Jane Austen, et, last but not least, House of Cards, la version britannique de 1990 et son remake américain.

La Foire aux vanités a un autre atout, la très séduisante composition du personnage de Becky par Natasha Little, bien entourée par Philip Glenister (Jeux de pouvoir), David Bradley (le Walder Frey de Game of Thrones (Le Trône de Fer))…

Cet ensemble de qualités a assuré la réputation de La Foire aux vanités au-delà du Channel : la minisérie a fait un tabac à Biarritz en 1999 en reportant trois FIPA d’or, celui de la meilleure série, du meilleur scénario de série et de la meilleure interprétation féminine, attribué à Natasha Little.

La Foire aux vanités

Technique - 7,5 / 10

La Foire aux vanités (6 x 52 minutes) tient sur deux DVD-9. Le menu animé et musical propose la seule version originale, au format Dolby Digital 2.0 stéréo, avec sous-titres imposés, placés trop haut dans le cadre.

Pas de bonus, juste l’Espace découverte Koba Films avec un court extrait de quatre miniséries, La Petite Dorrit, Jane Eyre (version de 2006), Femmes & filles et La Dame de Wildfell Hall.

L’image (1.78:1), très propre, déploie des couleurs délicates, avec des blancs lumineux et des noirs denses et un léger grain, jamais gênant, qui lui donne une texture délicate.

Le son Dolby Digital 2.0 stéréo, lui aussi très propre, rend finement justice au bel accompagnement musical en assurant une parfaite intelligibilité des dialogues.

Crédits images : © BBC

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
7,5 / 10
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 26 octobre 2017
La Foire aux vanités, coproduite par la BBC, est une des meilleures adaptations pour l’écran du fameux roman de William Makepeace Thackeray. Servie par la brillante interprétation de Natasha Little, par le faste des décors et costumes, une série à ne pas manquer !

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus