Insomnia : le test complet du DVD

2002. Réalisé par Christopher Nolan
Avec Al Pacino, Robin Williams et Hilary Swank

Édité par Warner Bros.

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 13/10/2003
Critique

Will Dormer, un enquêteur vétéran de la police de Los Angeles et son partenaire Hap sont envoyés dans une ville reculée de l’Alaska pour enquêter sur le meurtre troublant d’une jeune fille de 17 ans.
Dans cette ville où le soleil ne se couche jamais, les deux enquêteurs cernent rapidement un suspect : Walter Finch, un romancier reclus.
Lors d’une poursuite dans un épais brouillard, Finch parvient à s’échapper et Haps est tué d’un coup de feu.
Accablé, Dormer finit par jouer au chat et à la souris avec Finch, un jeu psychologique qui pourrait s’avérer très dangereux.
La situation se corse encore lorsque Dormer doit résoudre l’enquête avec un nouveau partenaire, un policier inexpérimenté mais néanmoins perspicace.
Troublé par le manque de sommeil, Dormer va se laisser manipuler par Finch jusqu’à en perdre presque la tête…

N’étant pas fan de Robin Williams, j’avais quelques appréhensions à la vue de ce thriller. Au final je dois avouer que j’ai vraiment été séduit par ce film qui démarre assez calmement pour devenir très vite captivant. Robin Williams joue très bien son rôle et est vraiment un personnage très intéressant à voir évoluer.

Généralités - 4,0 / 5

La jaquette est très jolie et met directement dans l’ambiance thriller. L’image est de bonne qualité tout comme la bande-son qui exploite très bien le 5.1.
Une petite intro rapide nous amène à un menu assez classique. La musique du menu est angoissante à souhait. Le film est découpé en 31 chapitres répartis sur 6 pages.
On peut changer la configuration à la volée.

Bonus - 4,0 / 5

Les carnets de la production est un documentaire/making-of découpé en 5 parties :
- « 180° » est un entretien avec Christopher Nolan et Al Pacino
- « Day For Night » est le making of du film
- « In The Fog » est un entretien avec Wally Pfister, directeur de la photographie. Il explique quelques détails sur la scène qui se passe dans le brouillard.
- Entretien avec Nathan Crowley, directeur artistique.
- La dernière partie étant des commentaires sur certains passages du film.

Eyes Wide Open est un petit reportage d’un peu plus de 7 minutes avec des témoignages d’insomniaques.

Les scènes supplémentaires peuvent être regardées avec ou sans commentaires. Il y a au total 2 scènes pour une durée de 3’04”.

From the Evidence Room est un diaporama de photos du film et de son tournage.

Voilà de bons compléments du film.

Image - 4,0 / 5

L’image est de bonne qualité. Il y a quelques petits problèmes de compression dans la scène du brouillard. Les couleurs sont chaleureuses.

Son - 4,5 / 5

La spatialisation est très bonne que ce soit en version française ou en version originale. Les enceintes arrières sont bien exploitées que ce soit au niveau des musiques ou des bruitages.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Philips Matchline 16/9 55 cm
  • Pioneer DV-717
  • Onkyo TX-DS696
  • Avant : JM Lab DB29. Centre : Jamo Center 18. Arrière : JAMO 38. Caisson de graves Jamo SW 410E
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
1
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Franck Brissard
Le 31 mars 2015
Pas de commentaire.
Avatar
Emmanuel
Le 30 décembre 2003
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus