L'Enfer du dimanche : le test complet du DVD

Any Given Sunday

1999. Réalisé par Oliver Stone
Avec Al Pacino, Cameron Diaz et Dennis Quaid

Édité par Warner Bros.

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 08/01/2001
Critique

Le nouveau film d’Oliver Stone s’attaque cette fois-ci au monde du football américain. Tony D’Amato (Al Pacino) est l’entraîneur de l’équipe des Sharks. C’est une légende vivante, mais son équipe connaît une chute de régime avec la blessure de son quarterback. La jeune présidente du club (Cameron Diaz) le considère comme vieux et dépassé, et l’arrivée d’un nouveau joueur au style spectaculaire mais incontrôlable va aggraver les problèmes du club. Fidèle à lui-même, Olivier Stone filme ici l’univers du football américain comme il l’est, c’est-à-dire violent et brutal. Le rythme des images est effarant, la musique très présente et le film ressemblerait presque à un long vidéo-clip si le réalisateur n’était pas là pour dénoncer le sport et ses travers. Malgré quelques longueurs, le film est visuellement très fort, grâce à une caméra nerveuse et un style un peu bourrin (il faut l’avouer). La brochette d’acteurs est quant à elle excellente, avec Al Pacino et Cameron Diaz en tête. Ce n’est pas le meilleur film d’Oliver Stone, mais c’est un bon divertissement très viril.

Généralités - 3,5 / 5

Le boîtier de chez Warner se déplie et l’esthétique intérieure est plutôt sympathique. Hélas le disque n’est pas sérigraphié et le DVD en supplément se trouve dans une pochette en papier qui n’est vraiment pas du meilleur goût (à noter que le disque des bonus est à la fois Zone 2 et 4). Heureusement, les menus sont très clairs et sont presque tous musicaux. La sélection des chapitres est facile et l’on peut changer de langue à la volée. On aurait tout de même préféré un coffret à la Fight Club..

Bonus - 5,0 / 5

Tout simplement exceptionnels pour les fans du film ou du foot américain ! Tout ce qui peut se trouver sur un DVD est présent. Jugez plutôt : la bande-annonce du film ; les traditionnelles filmographies ; le film avec les commentaires soit du réalisateur, soit de l’équipe du film ; 3 scènes d’audition pour le film ; un making-of très intéressant de 30 minutes ; 3 clips vidéos ; 20 minutes de scènes inédites commentées ou non par Oliver Stone ; un bêtisier de 5 minutes ; des scènes de foot américain supplémentaires ; une galerie d’innombrables photos du film ; des photos des différentes affiches du film, ou la possibilité de voir le film avec la musique isolée. Et pour finir, on trouve sur les contenus DVD- Rom les étapes de la création du film, la possibilité de remonter soi même certaines scènes, le site Internet, des articles et des critiques et un quizz sur le film. Ouf ! Et tout ceci de très bonne qualité, et sous-titré dans plusieurs langues ! Un exemple à suivre !

Image - 5,0 / 5

De très grande beauté ! Les couleurs sont magnifiques et la luminosité est excellente. Une définition impeccable aussi bien sur les zooms que sur les arrières plans. Aucun défaut de compression ni de taches sur la pellicule. Du beau travail !

Son - 5,0 / 5

Dantesque ! Les deux pistes sonores 5.1 vont vous donner le tournis. Une bande son vraiment puissante pour un film qui ne l’est pas moins. La spatialisation lors des scènes de match est excellente et la BO ressort à merveille. Les deux pistes se valent, même si en VO les dialogues sont peut-être plus audibles lors des scènes agitées. Une bande son toute en force !

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Thomson 16/9 72 cm 100 Hz
  • Philips 730
  • Aiwa AV-DV75
  • Enceintes frontales, Surround et centrale Eltax 2000, caisson de graves Aiwa TS W35
Note du disque
Avis

Moyenne

2,7
5
0
4
1
3
1
2
0
1
1

Je donne mon avis !

Avatar
Marc
Le 16 mai 2009
Pas de commentaire.
Avatar
ajarnaud
Le 14 mai 2009
La vrai VF est bien présente, un menu au démarrage propose :
Français ou Français doublé au Quebec
Avatar
Xav95
Le 28 mars 2009
Attention, la bande son française de ce Blu-ray (L'enfer du dimanche avec cette pochette, avec Director's cut marqué en rouge en haut) et en fait une version canadienne, avec des voix différentes pour tous les acteurs (Al Pacino, Dennis Quaid, Jamie Foxx, etc.). De Plus, les termes du football américains sont remplacés par des "traductions" canadiennes. Super ! On découvre ainsi que la "verge" est une unité de mesure canadienne qui remplace ici les "yards". Les "quaterbacks" et "touchdown" deviennent des "quart arrière" et des "lancer de toucher"... Sans parler des accents incroyables sur tous les noms propres... On aime, ou pas !!! Optez pour la VRAIE version française, celle où on voit sur la pochette la tronche d'Al Pacino qui gueule :)

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus