Very Bad Trip 2 : le test complet du Blu-ray

The Hangover Part II

Ultimate Edition - Blu-ray + DVD + Copie digitale

2011. Réalisé par Todd Phillips
Avec Bradley Cooper, Ed Helms et Zach Galifianakis

Édité par Warner Bros.

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 19/12/2011
Critique

Triomphe surprise de 2009 qui avait déplacé plus de 2 millions de spectateurs en France malgré des comédiens inconnus (à l’époque) dans nos contrées, Very Bad Trip a immédiatement entraîné une suite. En proposant un quasi-remake du premier opus, le réalisateur Todd Phillips s’est vu conspué par la critique mais cela n’a pas empêché cette deuxième cuite de cartonner dans les salles.

Phil, Stu, Alan et Doug s’offrent un voyage exotique en Thaïlande, à l’occasion du mariage de Stu. Après l’inoubliable soirée d’enterrement de sa vie de garçon à Las Vegas, Stu ne veut rien laisser au hasard et opte pour un brunch léger, sans risque, avant la cérémonie. Mais les choses ne se passent pas toujours comme prévu. Ce qui s’est passé à Las Vegas est imaginable à Las Vegas, mais ce qui se passe à Bangkok dépasse l’imagination…

En voyant Very Bad Trip 2, on se dit que Todd Phillips avait du freiner ses ardeurs en réalisant le premier film puisque, en collant au plus près de l’histoire du premier film, le metteur en scène nous livre une sorte de remake plus riche en action, plus allumé, plus trash, plus vulgaire, mais l’effet de surprise en moins. Si l’histoire est cette fois déplacée à Bangkok (le budget a été multiplié par 2), Todd Phillips suit le même canevas, reprend les mêmes effets de mise en scène et la même structure narrative. Nous retrouvons les personnages (dont Mr Chow encore plus allumé) comme si nous venions de les quitter et n’ont donc pas eu le temps d’évoluer. Qu’importe puisque le capital sympathie est indéniable, les acteurs sont excellents, la technique irréprochable (la photo est superbe) et en dépit d’un léger ventre mou dans la deuxième partie (l’histoire avec Paul Giamatti, inutile), on rit vraiment et facilement aux péripéties éthyliques de ces trois gaillards. Mais bon, d’ici là reprendre un troisième verre…

Généralités - 2,5 / 5

Cela devient une habitude pas franchement plébiscitée des collectionneurs mais Warner livre une fois encore un boitier mono-cuvette aux dimensions exagérées renfermant le Blu-ray, le DVD et la copie digitale (sous forme de code). Le menu principal du Blu-ray demeure fixe mais musical.

Bonus - 2,0 / 5

Le Blu-ray du premier film était plus chargé que celui de la séquelle et les quelques suppléments proposés ici demeurent aussi chiches qu’anecdotiques.

Outre un bêtisier plutôt moyen et un clip de 45 secondes regroupant les séquences d’action du film, le plus gros segment proposé ici est en réalité un faux documentaire intitulé  » Le documentaire interdit « . Comme une mauvaise blague qui s’étire sur 25 minutes, un journaliste mène l’enquête sur l’envers du décor du tournage de Very Bad Trip 2 à travers des témoignages s’accordant à dire que le trio vedette et le réalisateur Todd Phillips ont choppé la grosse tête à cause du triomphe mondial du premier opus. Long et ennuyeux.

Pour en savoir un peu plus sur le tournage du film, il faudra vous reporter aux trois featurettes suivantes (durée totale 13 minutes). On y trouve de nombreuses images du tournage, les interviews avec les comédiens et le réalisateur ne volent pas bien haut (on est tous heureux de se retrouver, c’était génial à Bangkok, le singe était craquant…) mais il faudra s’en contenter. Signalons un petit tour rapide de la capitale de la Thaïlande où nous suivons le frappé Mr Chow confortablement assis à l’arrière d’un Tuk Tuk, qui nous présente les spécialités locales comme la cocaïne et les bordels.

Image - 5,0 / 5

On ne saurait faire mieux ! En effet, la copie 16/9 HD proposée par Warner est en tous points splendide. Les contrastes sont magnifiques, le relief dans les rues de Bangkok est très impressionnant, la colorimétrie chatoyante, les détails foisonnent à chaque coin de l’écran (merci le format 2.40 !), le piqué est tranchant et les noirs sont abyssaux. Ce transfert immaculé et éclatant permet d’admirer la superbe et riche photo signée par le chef opérateur Lawrence Sher (Date limite, Paul).

Son - 4,5 / 5

Si nous ne mettons pas la note maximale, cela est dû à la version française proposée dans un pauvre Dolby Digital 5.1. En effet, cette piste fait pâle figure comparée à la version originale DTS-HD Master Audio 5.1 fracassante, qui n’a absolument rien à envier à un mixage de film d’action. Tandis que la piste française a bien du mal à créer un semblant de spatialisation et demeure sans relief, la version anglaise instaure des ambiances musicales électriques et naturelles sur l’ensemble des enceintes dès la première séquence, les dialogues sont vifs sur la centrale et le caisson de basses à également fort à faire durant les scènes de la poursuite, de l’émeute ou de night-club. Prévenez les voisins si vous sélectionnez la VO, autrement vous risquez de vous endormir si vous avez opté pour la version française au doublage calamiteux.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
1
3
1
2
1
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
kedkille
Le 8 septembre 2012
Un remake assez decevant, l'enchainement de l'histoire est prévisible et sans intérêt.
Vous ne ratez rien.
Avatar
PAT
Le 6 juin 2012
Pas de commentaire.
Avatar
Giuseppe Salza
Le 2 décembre 2011
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
Very Bad Trip 2
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus