Oh My God! : le test complet du Blu-ray

Hysteria

2011. Réalisé par Tanya Wexler
Avec Maggie Gyllenhaal, Hugh Dancy et Jonathan Pryce

Édité par France Télévisions Distribution

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 04/05/2012
Critique

Dans l’Angleterre Victorienne, Mortimer Granville, jeune et séduisant médecin entre au service du Dr. Dalrymple, spécialiste de l’hystérie féminine. Le traitement préconisé est simple mais d’une redoutable efficacité : donner du plaisir pour soulager les troubles ! Le docteur Mortimer y met toute sa ferveur mais bientôt une vilaine crampe à la main l’empêche de pratiquer… Avec la complicité de son meilleur ami, un passionné de nouvelles technologies, il met au point un objet révolutionnaire : le premier vibromasseur…

Comédie bourrée de charme et d’humour so british, interprétée par Maggie Gyllenhaal et Hugh Dancy, Oh My God ! est basée sur une histoire vraie, celle de la création du premier vibromasseur. Chronique de moeurs délirante, film sur l’émancipation de la femme au XIXè siècle et véritable  » feel good movie « , ce troisième long-métrage de la psychologue et réalisatrice américaine Tanya Wexler, plus habituée au registre dramatique, s’apparente à un délicieux portrait des coutumes et conduites conservatrices de l’Angleterre victorienne. Ce contraste avec la découverte scientifique à caractère sexuel censée guérir l’hystérie féminine entraîne de savoureux quiproquos et les comédiens, y compris les seconds rôles (Rupert Everett, Jonathan Pryce) s’en donnent à coeur joie pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Technique - 7,5 / 10

France Télévisions Distribution reprend son interface incontournable. Le menu principal est simple, animé et musical, donnant un bref aperçu de l’ambiance du film.

L’éditeur ne joint que la bande-annonce.

Si France Télévisions Distribution affiche un zéro pointé du point de vue interactivité, il en est tout autrement du master HD à qui l’on attribue aisément la note maximale. Les contrastes affichent une densité jamais démentie du début à la fin, la colorimétrie chatoyante et automnale s’allie aux teintes froides avec une remarquable homogénéité, le piqué est affûté, la clarté indéniable et le relief omniprésent. Les volontés artistiques du chef opérateur Sean Bobbitt, remarqué pour ses collaborations avec Steve McQueen (Shame, Hunger) sont fidèlement restituées, et les décors et les costumes de l’époque victorienne trouvent avec ce Blu-ray un écrin indispensable.

En anglais comme en français DTS-HD Master Audio 5.1 et 2.0, il y en aura pour tous les goûts. Privilégiez évidemment la version originale dont le mixage 5.1 est nettement plus riche, plus immersif et dynamique que son homologue français, plus centré sur les dialogues. Le mixage anglais apparaît beaucoup plus fluide, la musique est idéalement spatialisée et les latérales utilisées à bon escient. Les pistes stéréo se révèlent également percutantes, limpides et précises.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
7,5 / 10
Avis
Multimédia
Oh My God!
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus