La Haine (1995) : le test complet du Blu-ray

Réalisé par Mathieu Kassovitz
Avec Vincent Cassel, Hubert Koundé et Saïd Taghmaoui

Édité par France Télévisions Distribution

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 10/08/2012
Critique

Après une bavure policière, une nuit d’émeutes éclate entre les jeunes de la cité des Muguets et la police. Parmi ces jeunes aveuglés par la haine, 3 amis vont vivre la journée la plus importante de leur vie. Aujourd’hui, ils ne sont plus 3… ils sont 4 avec le Smith & Wesson 44 chromé qu’un des policiers a perdu pendant les émeutes…

Événement de l’année 1995 ayant connu une large couverture médiatique ainsi qu’un véritable succès populaire avec plus de 2 millions d’entrées dans les salles, La Haine n’a aujourd’hui rien perdu de sa fraicheur, de sa spontanéité, le discours demeure encore d’actualité et le film reste un superbe objet de cinéma, magistralement réalisé et interprété par Vincent Cassel, Saïd Taghmaoui (qui co-écrit le scénario) et Hubert Koundé. 2 ans après Métisse, son premier long-métrage, Mathieu Kassovitz se penche sur les perturbations croissantes dans les zones urbaines périphériques touchant la France depuis une quinzaine d’années. En tournant au coeur de la cité de Chanteloup-les-Vignes (78), une des banlieues tant décriées et incomprises de l’époque, le jeune cinéaste de 28 ans recherche un réalisme brut et sans concession, explore les dédales de son décor naturel qui cloître ses habitants, adopte un N&B tranchant (bien que le film ait été tourné en couleur sous l’insistance du distributeur) et suit trois jeunes pendant 24 heures, le lendemain d’affrontements violents avec les forces de l’ordre. La Haine est un film virtuose, documenté, passionnant, qui fait peur, mal, réfléchir, et même rire à plusieurs reprises. Une oeuvre qui ne laisse pas indifférent et qui révèle un cinéaste engagé doublé d’un génie de la mise en scène, récompensé à juste titre par le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes en 1995 et le César du meilleur film.

Technique - 9 / 10

Un menu principal animé et bruité accueille le spectateur. Malheureusement, seul un lot de bandes-annonces est proposé en guise d’interactivité alors que l’édition collector 3 DVD éditée en 2005 par StudioCanal pour les dix ans du film débordait de suppléments (bouts d’essais, répétitions, commentaires audio, scènes coupées ou prolongées, documentaires…).

France Télévisions livre un superbe master HD de La Haine et offre au film de Mathieu Kassovitz un écrin particulièrement soigné. D’emblée, la copie affiche une propreté irréprochable ainsi qu’un N&B dense, lumineux et savamment contrasté. Si la définition n’est pas aussi pointue dès l’arrivée du trio à Paris, les séquences au sein de la cité sont merveilleuses, le piqué est acéré et les détails multiples. N’oublions pas qu’il s’agit ici d’une réédition, l’ancienne étant sortie chez StudioCanal en 2008 bénéficiait d’un encodage VC-1 moins performant que l’AVC ici présent. Cette nouvelle sortie Blu-ray de La Haine propose la plus belle copie du film à ce jour même si les scènes en intérieur demeurent moins concises, mais la stabilité est de mise, les scories et fourmillements ont été éliminés, le grain respecté et la profondeur de champ demeure fort appréciable.

La piste DTS-HD Master Audio 5.1 délivre une spatialisation saisissante et immisce le spectateur au coeur de l’action pendant 1h40. Les ambiances latérales affluent durant la première partie se déroulant au coeur de la cité, la musique est souvent très présente tout comme les effets naturels, les cris, les sirènes, le tictac de l’horloge et les passages d’avions et d’hélicoptères. Cette version parvient à préserver le naturel des situations, la balance frontale est riche et habilement équilibrée, même si certains dialogues paraissent parfois plus étouffés. Le caisson de basses n’a certes pas vraiment l’occasion d’être mis en valeur (à part le cocktail Molotov en ouverture) et la partie parisienne limite l’usage des enceintes arrière, mais le confort acoustique demeure admirable. Notons l’absence des sous-titres destinés au public sourd et malentendant.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
9 / 10
Avis

Moyenne

4,5
5
1
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Franck Brissard
Le 25 septembre 2013
Pas de commentaire.
Avatar
tyf
Le 5 mars 2010
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus