Meurtre parfait (1998) : le test complet du Blu-ray

A Perfect Murder

Réalisé par Andrew Davis
Avec Michael Douglas, Gwyneth Paltrow et Viggo Mortensen

Édité par Warner Bros.

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 12/12/2012
Critique

Une des figures les plus influentes de la finance américaine, Steven Taylor, ambitieux, possessif et secret, a des raisons de s’inquiéter. Sa très jolie jeune femme, lasse d’être traitée en potiche, file l’amour le plus romantique avec un peintre, David Shaw. Une fois convaincu de l’infidélité de sa femme, Taylor mène une enquête sur son rival et découvre des éléments troublants : un changement d’identité, des délits multiples et une ancienne liaison, conclue par une mort violente. Steven conçoit alors une vengeance diabolique en obligeant Shaw à tuer son épouse.

Conspué lors de sa sortie sous prétexte qu’il était interdit de toucher à Alfred Hitchcock, Meurtre parfait est pourtant un thriller impeccablement réalisé par un Andrew Davis au mieux de sa forme (il aura eu le temps de se reposer avec l’horrible Poursuite), et surtout interprété, notamment par un Michael Douglas délicieusement venimeux, et un Viggo Mortensen avant son couronnement. Le cinéaste du Fugitif… et de Piège en haute mer, Nico, Sale temps pour un flic (oui, cela fait bizarre sur un CV) signe plus une nouvelle adaptation mise au goût du jour de la pièce originale de Frederick Knott, plutôt qu’un simple remake inutile comme l’ont si malencontreusement catalogué les critiques lors de la sortie du film en 1998.

Rythmé, marqué par la très belle photo de Dariusz Wolski, malin et surprenant bien qu’on connaisse déjà la teneur des rebondissements grâce au chef-d’oeuvre d’Alfred Hitchcock, Meurtre parfait tient parfaitement la route et vieillit très bien.

Technique - 6,5 / 10

Le visuel de jaquette diffère de l’affiche mais demeure identique à celui de l’édition DVD. Le menu principal renvoie aux prémices du support DVD, avec un menu principal fixe et muet d’un autre temps.

Peu de choses à se mettre sous la dent, surtout pour nos amis qui ne comprendraient pas l’anglais. En effet, Blu-ray Warner oblige, les deux commentaires audio ne bénéficient pas de sous-titres français. Dommage, nous avons d’un côté, le réalisateur Andrew Davis accompagné du comédien Michael Douglas et du scénariste Patrick Smith Kelly, et de l’autre l’un des producteurs accompagnés du chef opérateur Dariusz Wolski, et des responsables des décors. Une fin alternative de 5 minutes (disponible avec le commentaire audio - par ailleurs inutile - d’Andrew Davis en version originale non sous-titrée), comportant peu de changements est également disponible.

Meurtre parfait retrouve un peu de peps avec ce master HD qui frôle d’ailleurs la perfection. La propreté est déjà très agréable, les contrastes certes un peu légers mais bien équilibrés, les séquences diurnes sont claires, les gros plans nets et précis, et la colorimétrie est renforcée. Si le piqué manque parfois de mordant et la profondeur de champ de détails, l’image affiche un joli grain cinéma, les ambiances nocturnes demeurent solides et la photo du chef opérateur Dariusz Wolski (la saga Pirates des Caraïbes) n’a jamais été aussi flatteuse pour les mirettes et participe grandement à la redécouverte de ce thriller. Notons que les sous-titres anglais sont incrustés quand les comédiens s’expriment dans une langue étrangère.

La version originale bénéficie d’une piste DTS-HD Master Audio 5.1 plutôt impressionnante, qui sait environner le spectateur grâce à une spatialisation intelligente du score de James Newton Howard aux moments opportuns. L’exploitation frontale est dense et riche, les dialogues exsudés avec force par la centrale et les ambiances naturelles ne manquent jamais sur toutes les séquences en extérieur. De son côté, la version française doit se contenter d’un pauvre mixage Dolby Digital 5.1 qui fait ce qu’il peut pour sauver les meubles. S’il est indéniable que cette piste est moins ample et dynamique que son homologue, le doublage reste excellent.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
6,5 / 10
Avis

Moyenne

2,5
5
0
4
1
3
0
2
0
1
1

Je donne mon avis !

Avatar
Sabrina Piazzi
Le 3 janvier 2013
Pas de commentaire.
Avatar
Fabien
Le 5 avril 2004
Dès la première séquence entre Gwyneth et Michael, on sent qu'il y a un Viggo sous roche. face à face, ils se font des sourires mais dès qu'ils se tournent le dos, rien ne va plus. Ils tirent des tronches pas possible qui signifient:
1) pour Gwyneth: olalah, ce mari me soule, vivement que je retrouve mon Viggo d'amant
2) pour Michael: olalah, quelle sal..., elle me trompe toute la journée et après elle fait comme si tout va bien
On est donc très vite au courant de la finesse et de la subtilité de l'entreprise.
Après cette intro de toute beauté, rien ne va plus. Michael va voir Viggo et lui rappelle qu'il n'est qu'un brigand qui aime abuser des jeunes femmes riches (car si Michael ne le lui rapppelait pas, Viggo se serait contenté de satisfaire la Gwyneth) et lui propose donc 500 000 dollars pour flinguer la pauvre épouse.C'est pas très sympa.
Comme tout foire, Viggo, Michael et Gwyneth vont se faire encore plus la gueule le dos tourné. Ca devient véritablement un déluge de regards méfiants, suspicieux et craintifs. Un beau panel de l'Actor's Studio pour les stagiaires d'été.
Dans ce festival de grimaces, y'a un flic. D'habitude, on les nomme Lieutenant Jenkins ou Détective Harris mais là, comme c'est un Arabe, on l'appelle juste Mohammed. Ca fait plaisir.
Bon, de toute façon, Mohammed a un sens intuitif assez dévelloppé mais malencontreusement, ça ne sert à rien. Il reste spectateur passif de tout ce qu'il avait prévu mais face à quoi il ne fait rien.
A la fin, les grimaces tournent à l'affrontement physique. Comme ça au moins, Viggo, Michael et Gwyneth arrêtent d'être hypocrites les uns envers les autres.
Après, c'est fini et c'est tant mieux.
Alors pourquoi avaoir voulu refaire un classique d'Hitchcok? Bonne qeustion.
pourquoi l'avoir foiré à ce point? Vaste question.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus