5 ans de réflexion (2012) : le test complet du Blu-ray

The Five-Year Engagement

Réalisé par Nicholas Stoller
Avec Jason Segel, Emily Blunt et Chris Pratt

Édité par Universal Pictures France

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 17/01/2013
Critique

De l’avis général, Tom et Violet sont faits l’un pour l’autre et pourraient constituer le couple marié idéal. Lui, star de la haute cuisine de San Francisco, est prêt à rejoindre le gotha de la gastronomie californienne ; elle est une brillante doctorante en psychologie sociale à Berkeley. Deux « winners »… mais voilà que ce mariage imminent devient soudain un problème. Violet, rejetée par l’université dont elle rêvait, se rabat sur celle d’Ann Arbor, dans le Michigan. Tom se sacrifie pour la suivre, pensant que la « noce parfaite » peut attendre quelques mois. Puis d’autres obstacles, inattendus, se profilent, s’enchaînent. Le couple diffère, hésite, tergiverse… les mois passent, puis les années. Promesses en cascade, toujours remises en question… Cinq ans de réflexion…

Avec 5 ans de réflexion, Nicholas Stoller s’impose comme le meilleur élève de son producteur Judd Apatow. Après le génial Sans Sarah rien ne va ! et son spin-off tordant American Trip, le metteur en scène retrouve son scénariste et comédien principal Jason Segel pour un véritable bijou de comédie romantique.

Partant sur l’idée d’un couple « parfait » repoussant son mariage pendant cinq ans en raison des imprévus de la vie, 5 ans de réflexion enchaine pendant deux heures les moments de bravoure comme les perles sur un collier, les dialogues évitent toute vulgarité gratuite et demeurent inventifs, l’histoire fonctionne autant dans la comédie que dans la délicate réflexion, et le casting l’emporte haut la main.

Jason Segel et Emily Blunt (pétillante) sont absolument parfaits, tout comme les merveilleux seconds rôles (Chris Pratt, Alison Brie, Rhys Ifans), chacun ayant sa fine partition à jouer, tous formidables d’alchimie et de complicité. Récit initiatique, perte de l’innocence, incommunicabilité dans le couple et la famille, apprentissage de la vie à deux, religion, il y a tout cela dans 5 ans de réflexion, futur classique de la comédie américaine.

Généralités - 3,5 / 5

Universal reprend l’interface classique pour l’ensemble de ses Blu-ray. Le menu principal est animé et musical. La jaquette reprend le visuel de l’affiche du film.

Bonus - 5,0 / 5

Attention, cette section est chargée et il vous faudra pas moins de cinq heures pour tout décortiquer !

On commence par un excellent commentaire audio (VOST) du réalisateur Nicholas Stoller, du producteur Rodney Rothman, et des comédiens Jason Segel, Emily Blunt, Chris Pratt, et Rodney. Point de blagues personnelles laissant le spectateur sur le bas-côté, ici l’ambiance est certes décontractée et même loufoque (surtout quand les protagonistes se moquent gentiment de l’accent british d’Emily Blunt), mais les aspects techniques et les thèmes du film ne sont jamais oubliés dans la rigolade. Tout ce petit monde se marre tout du long, nous aussi, les anecdotes de tournage sont nombreuses, et même l’actrice Alison Brie s’invite au téléphone quelques minutes dans la dernière partie. C’est dans ce cas précis que nous aurions aimé un commentaire PIP !

Un making of complet, dense et passionnant vient intelligemment compléter le commentaire audio. Long de 42 minutes, divisé en deux parties distinctes (Michigan et Californie), ce documentaire construit comme un journal de bord, donne la parole au réalisateur Nicholas Stoller sur le plateau. Les images de tournage donnent un bel aperçu de la bonne ambiance qui régnait en dehors des prises.

Deux segments de 5 minutes proposent le making of de deux séquences laissées sur le banc de montage (disponibles dans leur version finale dans la section des scènes coupées), à savoir « Gastrocute » et « La Dinde ». Nicholas Stoller replace ces séquences dans leur contexte à travers les images du tournage correspondantes. La première montrait Tom ouvrir un petit restaurant grâce aux économies de Violet, qui malheureusement explosait à cause de Tarquin (l’excellent Brian Posehn). La deuxième, plus irréaliste (et qui ne collait pas au ton du film dixit le réalisateur), se passait durant Thanksgiving où Tom, ayant absorbé des champignons hallucinogènes apportés par les jeunes amis d’Audrey, voyait alors la dinde se mettre à lui parler avec la voix de Tarquin.

Une douzaine de scènes coupées (45’ !) montrant tout ce qui a pu être laissé sur le banc de montage est disponible ensuite. Cette section, principalement composée de longues improvisations des comédiens, mettent en scène les parents du couple, évoquent la religion de Tom, prolongent la rencontre de Tom avec chacun des collègues de Violet lors de la soirée organisée par Winton, etc.

Comme dans la dernière section, une large place est également laissée aux géniales et souvent hilarantes versions longues et alternatives de certaines séquences du film (46’). C’est le cas de la rencontre entre Alex et Suzie, leurs voeux de mariage, l’apparition du chien Gwyrth, la nuit au Drunken Pig. A ne manquer sous aucun prétexte !

L’interactivité se clôt sur un bêtisier contagieux (9’), un module consacré aux improvisations des comédiens (9’), la même chose centrée cette fois sur le programme expérimental des psychologues à l’université (3’), un montage compilant les grimaces et tics du personnage de Winton (2’), une séquence immanquable où Emily Blunt et Jim Piddock sont pris d’un fou-rire nerveux (5’), et une séquence montrant Alex (Chris Pratt) participant à l’émission Top Chef en tant que jury.

Image - 4,5 / 5

Universal frôle la perfection avec ce master HD de 5 ans de réflexion et c’est tant mieux car les comédies aussi ont souvent besoin d’être soignées en Blu-ray. Tout d’abord, c’est la clarté et le relief des séquences diurnes qui impressionnent et flattent la rétine, à l’instar du repas de famille sous un beau soleil, marqué par des couleurs chatoyantes. Le piqué est vigoureusement acéré, les détails abondent aux quatre coins de l’écran et les contrastes affichent une densité remarquable. Seules les scènes en basse lumière témoignent d’un sensible fléchissement de la définition. En dehors de cela, c’est le nec plus ultra. Un transfert très élégant.

Son - 4,0 / 5

5 ans de réflexion est un bijou de comédie reposant souvent sur les dialogues. Il n’est donc pas étonnant que les mixages anglais DTS-HD Master Audio 5.1 et français DTS 5.1 fassent la part belle aux enceintes frontales et à la centrale d’où émergent les voix des comédiens et les effets annexes. Dans les deux cas, la spatialisation est essentiellement musicale et, sans surprise, la version originale l’emporte sur son homologue de par son ampleur, son relief et sa dynamique. De même, les ambiances se révèlent plus riches, harmonieuses et naturelles sur la piste anglaise.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Sabrina Piazzi
Le 21 janvier 2013
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
5 ans de réflexion
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus