Une nouvelle chance : le test complet du Blu-ray

Trouble with the Curve

2012. Réalisé par Robert Lorenz
Avec Clint Eastwood, Amy Adams et Justin Timberlake

Édité par Warner Bros.

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 04/05/2013
Critique

Un découvreur de talents spécialisé dans le baseball voit sa vie basculer avec la perte progressive de sa vue. Il décide pourtant de faire un dernier voyage à Atlanta, accompagné de sa fille, à la recherche d’un talent prometteur.

Cela faisait exactement vingt ans que Clint Eastwood n’avait plus tourné devant la caméra d’un autre cinéaste. C’était pour Dans la ligne de mire, excellent thriller devenu un classique, mis en scène par Wolfgang Petersen. Bien que le comédien avait affirmé que Gran Torino serait sa dernière apparition à l’écran, Robert Lorenz, ami, producteur et ancien assistant de Clint Eastwood sur de nombreux films (de Sur la route de Madison à Million Dollar Baby) a réussi à convaincre son mentor d’interpréter le rôle principal d’Une nouvelle chance.

Si Clint semble avoir déposé la pétoire, il reprend un peu le même rôle de papy ronchon que dans Gran Torino, passant son temps à grogner et à jurer, cigare au bec, un rôle sur mesure. On ressent immédiatement l’influence qu’a pu avoir Clint Eastwood sur la mise en scène de Robert Lorenz, d’autant plus que ce dernier a fait appel aux habituels techniciens travaillant avec le réalisateur d’Invictus.

La réalisation est posée, presque old school, le montage doux, la photographie chaleureuse. Même chose, Robert Lorenz semble avoir appris beaucoup de choses concernant la direction d’acteurs et le soin tout particulier apporté aux relations pudiques des personnages. Aux côtés de l’indispensable John Goodman, l’excellente Amy Adams tient la dragée haute à ses partenaires, semble prendre beaucoup de plaisir à se confronter à la légende hollywoodienne et parvient même à lui voler la vedette.

Si l’on pouvait craindre que cette histoire se déroulant dans le domaine du baseball reste très « américaine », Une nouvelle chance distille un délicieux parfum de classicisme et les rapports familiaux demeurent heureusement universels. Un petit film bourré de charme.

Généralités - 3,0 / 5

La jaquette reprend le visuel de l’affiche du film. En revanche, le menu principal musical reste désespérément fixe. Signalons que tout est écrit en anglais !

Bonus - 1,5 / 5

Bon, pour les suppléments on repassera… Déjà que la plupart des DVD et Blu-ray des films de Clint Eastwood sont vides de bonus, l’édition HD d’Une nouvelle chance ne s’accompagne que de deux featurettes promotionnelles de cinq minutes en moyenne.

Pour l’amour du jeu est un petit module centré sur le couple joué par Amy Adams et Justin Timberlake. Les interviews dithyrambiques s’enchainent en mode automatique, les images de tournage montrent que tout le monde est content d’être là et Clint Eastwood, qui a l’air de vouloir piquer un petit roupillon, déclare qu’il s’agit des deux meilleurs acteurs du monde.

L’autre segment, Le Passage de témoin, porte sur la longue collaboration entre le réalisateur Robert Lorenz (d’abord stagiaire, second assistant puis premier assistant et producteur) et Clint Eastwood. Même chose que précédemment, nous voyons les coulisses du tournage croisées avec les amazing et terrific, tandis que Clint Eastwood déclare cette fois que Robert Lorenz est le meilleur metteur en scène du monde.

Image - 4,5 / 5

Si l’on ne tient pas compte de quelques plans plus doux, nous sommes ici en présence d’une édition HD éblouissante. Le piqué est sans cesse acéré (notamment sur les séquences en extérieur), la colorimétrie est vive et chatoyante, la gestion des contrastes solide y compris sur les scènes sombres, les détails abondent aux quatre coins du cadre large, la clarté est omniprésente et la profondeur de champ fort appréciable. Ajoutez à cela un joli grain cinéma et vous obtenez un Blu-ray qui démontre que même les films « mineurs » peuvent être logées à la même enseigne que les blockbusters grâce au rayon bleu.

Son - 3,5 / 5

Ce n’est pas une surprise, chez Warner la version française doit se contenter d’un mixage Dolby Digital 5.1, nettement moins probante que la piste anglaise DTS-HD Master Audio 5.1, qui l’écrase à tous points de vue. La délicate musique de Marco Beltrami se trouve sans cesse spatialisée, l’immersion est douce mais palpable, bien que l’ensemble manque souvent de punch y compris sur les scènes de baseball qu’on attendait plus dynamiques et ardentes. Les grognements de Clint Eastwood sont nettement plus convaincants en VO qu’en VF (au doublage horrible, excepté Jacques Frantz, sublime doubleur de John Goodman) et le caisson de basses fait le mort.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Sabrina Piazzi
Le 20 mai 2013
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
Une nouvelle chance
Bande-annonce 1 VF
Une nouvelle chance
Bande-annonce 2 VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus