Une heure près de toi (One Hour with You) : le test complet du DVD

One Hour with You

Édition remasterisée

1932. Réalisé par Ernst Lubitsch
Avec Maurice Chevalier, Jeanette MacDonald et Genevieve Tobin

Édité par BAC Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 11/08/2014
Critique

Le docteur André Bertier et son épouse Colette forment un couple modèle. L’apparition de Mitzi, une vieille amie de Colette, vient de perturber l’entente du ménage quand celle-ci se met en tête de séduire André. Saura-t-il résister à la tentation ?

À l’origine, George Cukor devait réaliser Une heure près de toi et Ernst Lubitsch le produire seulement. Seulement les relations entre le premier avec son comédien principal Maurice Chevalier ne sont vraiment pas au beau fixe et le travail demeure tendu. A tel point qu’Ernst Lubitsch, pris par le tournage de L’Homme que j’ai tué, n’est pas satisfait du travail de George Cukor, tout comme le boss de la Paramount B. P. Schulberg. Lubitsch décide donc de reprendre les rênes du tournage, en conservant toutefois les séquences déjà tournées par Cukor. A la sortie du film, suite à un procès en bonne et due forme, ce dernier obtient l’autorisation d’être également crédité au générique d’Une heure près de toi, en tant que réalisateur à part entière.

Ce merveilleux petit film permet à Ernst Lubitsch de retrouver le couple vedette de son premier parlant Parade d’amour (1929), Maurice Chevalier et Jeanette McDonald, avant d’être réunis plus tard dans La Veuve joyeuse, également réalisé par Ernst Lubitsch en 1934. Une heure près de toi est le remake de Comédiennes, mis en scène par Ernst Lubitsch en 1924, adapté de la pièce de théâtre Nur ein Traum de Lothar Schmidt, considéré comme étant la première comédie américaine du cinéaste.

Les années qui passent sont douces avec Une heure près de toi. En effet, le jeu des comédiens apparaît toujours aussi frais, énergique (75 minutes, montre en main), bondissant, foudroyant même. Maurice Chevalier, malicieux et l’oeil pétillant, subjugue à chaque sourire et surtout avec son accent si célèbre quand il donne la réplique à de fabuleux seconds rôles. Ernst Lubitsch demeure un des plus grands directeurs d’acteurs de tous les temps et c’est sans doute pour cela qu’Une heure près de toi casse encore la baraque aujourd’hui. Tombée entre de mauvaises mains, l’histoire très  » vaudeville  » aurait pu donner lieu à une comédie lambda. Seulement entre celles expertes d’un tel cinéaste, on serait tenté de dire que nous avons quasiment un chef d’oeuvre de la comédie musicale (merveilleuses chansons) et romantique des années 1930, par ailleurs nommée à l’Oscar du Meilleur Film en 1932.

Technique - 6 / 10

Le DVD repose dans un boîtier classique de couleur blanche. Avec son visuel sur fond rouge, la jaquette de la collection Hollywood Classics Bac est un peu tape-à-l’oeil. La sérigraphie reprend le visuel de la jaquette. Le menu principal est quant à lui animé et musical.

En guise d’interactivité, nous trouvons une galerie de photos, ainsi que des extraits et des bandes-annonces issus de la collection Hollywood Classics disponible chez Bac.

En dépit de quelques menus accrocs et légères instabilités, ce master 1.33 - 4/3 d’Une heure près de toi demeure fort plaisant à plus d’un titre. La copie est claire, propre, les contrastes sont souvent fermes, les noirs concis et les blancs lumineux. Evidemment, quelques défauts de pellicule subsistent, tout comme certains points noirs et blancs, griffures et autres scories minimes qui ont pu échapper à la restauration, mais ces anomalies se révèlent la plupart du temps anecdotiques. De plus la copie est relativement lisse et stable, les fourmillements limités et les fondus enchaînés n’entraînent pas de décrochages. Le piqué est également flatteur et l’ensemble très élégant.

Seule la version originale comprenant des sous-titres français (amovibles) est disponible. Hormis quelques fluctuations, la piste mono demeure intelligible, propre, les dialogues sont clairs, la musique bien présente. Le souffle est limité, tout comme les saturations, et le confort acoustique est assuré.

Crédits images : © BAC Films

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
6 / 10
Avis

Moyenne

5,0
5
1
4
0
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Franck Brissard
Le 14 avril 2014
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus