Les Marchands de sable : le test complet du DVD

2000. Réalisé par Pierre Salvadori
Avec Mathieu Demy, Marina Golovine et Serge Riaboukine

Édité par Les Films Pelléas

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 12/02/2013
Critique

Sur une petite place parisienne, la drogue s’achète, se revend, les machines à sous s’installent, les bars changent de propriétaires, l’argent circule. Acteurs plus ou moins conscients de ces trafics, des jeunes gens en vivent et en meurent. Alain, un patron de bar, regarde ce monde sans comprendre ni agir, jusqu’au jour où une jeune fille, Marie, lui demande de l’aider à retrouver les assassins de son frère.

Pierre Salvadori délaisse momentanément la comédie avec Les Marchands de sable, version longue d’un des six téléfilms du cycle politique « Gauche Droite » diffusé en mars 2000 sur Arte. Les thèmes de la nostalgie de l’enfance, du rêve et de l’innocence perdue s’entrecroisent habilement avec le monde des dealers et la drogue brune où le seul faux pas peut être fatal.

Le réalisateur des Apprentis et de …Comme elle respire se révèle tout aussi à l’aise dans le registre du polar série-noire, sans jamais jeter de poudre aux yeux (!) inutilement. Impeccablement mis en scène, découpé, écrit (en collaboration avec l’excellent Nicolas Saada) et mis en lumière par le fidèle chef opérateur Gilles Henry (Hors de prix, De vrais mensonges), Les Marchands de sable est également porté par de fabuleux comédiens, dont les indispensables Guillaume Depardieu et Serge Riaboukine, comédiens fétiches du réalisateur.

Généralités - 3,0 / 5

Le menu principal, fixe et muet, aurait mérité un meilleur traitement. Les sous-menus, proposant quelques extraits du film, demeurent bien trop lents au niveau des transitions.

Bonus - 3,0 / 5

Contrairement aux autres titres de Pierre Salavadori disponibles chez l’éditeur, nous ne trouvons qu’un commentaire audio du réalisateur, cette fois accompagné de son co-scénariste Nicolas Saada. Les deux collaborateurs redécouvrent Les Marchands de sable avec un plaisir évident, d’autant plus que Pierre Salvadori explique que la mise en scène et le montage de ses comédies suivantes doivent énormément à ceux des Marchands de sable, polar qui lui a permis d’améliorer sa technique habituelle. Les deux amis passent en revue le casting du film, les thèmes explorés, et l’économie de moyens qui a incité le metteur en scène à avoir recours au système D pour livrer le film dans les temps. Ce dialogue passionnant où les deux intervenants se renvoient constamment la balle sans aucun temps mort est indispensable.

Image - 3,5 / 5

Les Marchands de sable est un polar et respecte les partis-pris esthétiques liés au genre à savoir une colorimétrie presque monochrome alliant les marrons, les noirs et les gris avec une réelle homogénéité. Le master est propre et ne manque pas d’attraits. Les contrastes sont parfois un légers mais bien gérés, quelques artefacts de la compression demeurent notables, surtout sur les plans plus agités (la scène de poursuite), les noirs sont un peu poreux et divers flous sporadiques s’invitent à la partie. Le cadre 1.66 donne à l’ensemble un aspect téléfilm, les couleurs sont un peu fanées et un grain cinéma reste notable. Malgré tout, la copie est assez stable et les conditions de visionnages sont suffisamment remplies.

Son - 4,0 / 5

Le mixage mono est étonnamment incisif et instaure un confort acoustique fort plaisant. Les voix sont solidement délivrées, la balance frontale dense et riche, et la piste très propre. Les sous-titres français destinés au public sourd et malentendant sont également disponibles.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus