À coeur ouvert : le test complet du DVD

2012. Réalisé par Marion Laine
Avec Juliette Binoche, Édgar Ramírez et Hippolyte Girardot

Édité par MK2

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 10/03/2013
Critique

Mila et Javier sont tous deux chirurgiens du coeur. Mariés depuis dix ans, ils ont deux passions : leur amour et leur métier. Mais Mila tombe enceinte, contre toute attente, et la perspective d’un enfant remet en cause l’équilibre de leur relation. Le penchant pour l’alcool de Javier devient alors une réelle menace…

Adapté du deuxième roman de Mathias Enard, Remonter l’Orénoque, publié en 2005, A coeur ouvert n’est guère un film réussi. La réalisatrice Marion Laine rate le coche avec son deuxième long métrage, malgré la réunion de deux beaux comédiens, Juliette Binoche et Édgar Ramírez, qui aurait pu faire des étincelles. Malheureusement, le film ne convainc jamais, la faute à un scénario mal écrit et caricatural. C’est bien simple, on ne croit jamais vraiment à ce qui se passe sous nos yeux, la mise en scène n’est pas convaincante, les scènes frôlent parfois le ridicule et l’interprétation est vraiment trop excessive (Juliette Binoche en fait des tonnes).

L’histoire de la détérioration de couple devant faire face à l’alcoolisme de l’un et à la grossesse de l’autre est digne d’un épisode d’Hôpital Central. La fin incertaine nous laisse encore plus perplexes.

Généralités - 3,5 / 5

Le menu élégant est animé et musical. La sérigraphie du DVD reprend l’affiche du film ainsi que la jaquette.

Bonus - 2,0 / 5

On débute par un court making of (9’) où les deux protagonistes Juliette Binoche et Édgar Ramírez racontent l’histoire et l’expérience de l’un et de l’autre sur ce film. L’acteur vénézuélien se dit très reconnaissant et privilégié d’avoir fait ce film, qu’il a tourné en langue française. Les images de tournage et le travail des acteurs avec la réalisatrice parsèment ce petit module où l’on en apprend un peu plus sur leur travail en amont pour se préparer aux scènes d’opération. Juliette Binoche a même assisté à deux opérations à coeur ouvert au cours desquelles elle a failli tomber dans les pommes. Un making of sympathique mais malheureusement trop succinct.

L’interactivité se clôt sur quelques scènes coupées (5’), insignifiantes et inutiles qu’il a été bon de laisser sur le banc de montage.

Image - 3,0 / 5

Le master est assez aléatoire. Les scènes d’hôpital bénéficient d’une belle photo, aux couleurs froides, et d’un piqué acéré. En revanche, là où ça coince ce sont les scènes extérieures et dans l’appartement de Mila et Javier où la définition est médiocre. Les teintes bavent un peu, la colorimétrie manque d’éclat et le rendu est somme toute très terne. Les séquences en lumière intérieure ressemblent parfois à une mauvaise photo Instagram, c’est dire.

Son - 3,0 / 5

Ce n’est pas avec un film comme A coeur ouvert que vous mettrez à contribution votre installation sonore. L’éditeur joint tout de même une piste DD 5.1 alors que la stéréo aurait largement suffi, d’autant plus que celle-ci s’avère être dynamique et parfois plus aérée que la 5.1. Cette dernière met surtout à contribution les frontales, tandis que les latérales sommeillent tranquillement. Une piste anecdotique. A noter que l’éditeur joint les sous-titres pour sourds et malentendants.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus