Feeling Minnesota : le test complet du DVD

1996. Réalisé par Steven Baigelman
Avec Keanu Reeves, Cameron Diaz et Vincent D'Onofrio

Édité par Metropolitan Vidéo

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 05/02/2013
Critique

Les aventures tragi-comiques d’un trio de losers dans le Minnesota. Deux frères et une bien jolie jeune femme qu’ils aiment en quête d’amour, de sensations fortes et du rêve américain.

La réunion des deux acteurs, Keanu Reeves, déjà reconnu internationalement grâce à des films comme Point Break et Speed, et à l’aune de la consécration obtenue avec Matrix, et Cameron Diaz, tout juste auréolée par le triomphe de The Mask, aurait pu faire des étincelles.

Alors qu’on se réjouit de leur rencontre au début du film, le récit avançant, l’ennui fait peu à peu place au reste. La cause à un scénario trop plat et des séquences rébarbatives (les deux frangins qui se bastonnent à longueur de temps) manquant de réel intérêt et de séduction. Le personnage du frère et mari sournois et cocu incarné par Vincent d’Onofrio est d’autant plus antipathique. Lorgnant du côté des romans d’Elmore Leonard et du cinéma des frères Coen, Feeling Minnesota demeure un divertissement certes plaisant mais banal, et trop placidement mis en scène par Steven Baigelman, qui n’a d’ailleurs jamais rien réalisé depuis.

Technique - 5 / 10

Le DVD ne propose qu’un menu fixe sans aucun intérêt et réalisé à la va-vite. Côté interactivité, on repassera également vu sa maigreur : bande-annonce et liens Internet. Cela donne aussitôt envie d’enclencher le film encore plus vite.

Bien que datant de 1996, Feeling Minnesota n’était jusqu’alors disponible qu’en import. Pour sa sortie française en DVD, le master se révèle très satisfaisant dans son ensemble. Si la colorimétrie affiche une belle santé, le transfert alterne des séquences plus ternes avec des flous sporadiques et quelques moirages. La copie est propre, stable et nette.

Les deux pistes anglaise et française DD 5.1 sont de faible acabit et se concentrent avant tout sur les frontales. La seconde est tout de même plus dense dans le rendu des dialogues et les ambiances naturelles. Une légère spatialisation musicale se fait entendre.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony LCD Bravia KDL-32W5710
  • Sony BDP-5350
  • Ampli Pioneer VSX-520
  • Kit enceintes/caisson Mosscade (configuration 5.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 81 cm
Note du disque
5 / 10
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Sabrina Piazzi
Le 9 février 2013
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus