Un Crime dans la tête (1962) : le test complet du Blu-ray

The Manchurian Candidate

Réalisé par John Frankenheimer
Avec Frank Sinatra, Laurence Harvey et Janet Leigh

Édité par Rimini Editions

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 14/12/2018
Critique

Un crime dans la tête

Après avoir été fait prisonnier en Corée en 1952, le sergent revient à Washington pour y recevoir de la main du président des USA une des plus hautes distinctions, la Congress Medal of Honor. Sa mère tente d’obtenir de lui qu’il soutienne la réélection du sénateur républicain Iselin, avec lequel elle s’est remariée. À la fin de la guerre, le major Bennett Marco, également fait prisonnier en Corée, est assigné au contre-espionnage militaire. Lui et Raymond Shaw sont hantés par les mêmes cauchemars, les réminiscences du lavage de cerveau qui leur fut infligé pendant leur captivité…

Un crime dans la tête (The Manchurian Candidate), l’adaptation d’un roman à succès de Richard Condon publié en 1959, est le quatrième long métrage de John Frankenheimer, après Le Prisonnier d’Alcatraz (Birdman of Alcatraz) sorti la même année, en 1962, avec Burt Lancaster dans le rôle-titre.

John Frankenheimer et le scénariste George Axelrod avaient racheté, dès 1959, les droits d’un roman très centré sur le thème de la guerre froide, à son paroxysme au début des années 60, sans que le film ne prenne partie dans ce conflit, avec un regard caustique sur la politique des USA. S’il peut paraître invraisemblable qu’un homme puisse être conditionné en une machine à tuer avec, pour mission, d’assassiner le président des USA, ce thème porteur sera souvent utilisé, encore récemment par la série Homeland. Le film sortit le 24 octobre 1963. John Fitzgerald Kennedy fut assassiné le 23 novembre !

Un crime dans la tête

Un crime dans la tête a pour thème essentiel le combat de Raymond pour résister au double qui l’habite, programmé par le lavage de cerveau. Le personnage est brillamment servi par Laurence Harvey dont la contribution au chef-d’oeuvre de Jack Clayton, Les Chemins de la haute ville (A Room at the Top) avait confirmé le talent. À côté de Frank Sinatra, dont le jeu est un peu fade, on remarque Angela Lansbury (Arabesque / Murder, She Wrote) pour son interprétation de Mrs. Eleanor Shaw Iselin, la mère de Raymond Shaw. Janet Leigh interprète un personnage secondaire plutôt énigmatique.

On appréciera aussi la photo de Lionel Lindon qui avait été oscarisé en 1956 pour Le Tour du monde en 80 jours, réalisé par Michael Anderson et John Farrow. Mais le souvenir le plus vivace que laissera Un crime dans la tête est celui des scènes du cauchemar récurrent des deux prisonniers où se télescopent une assemblée de dames âgées venues assister à une conférence sur la culture des hortensias et la confrontation des prisonniers de guerre à un aréopage de militaires russes et chinois, le résultat d’une remarquable combinaison de mise en scène, photographie et montage. On pourra oublier le remake réalisé par Jonathan Demme en 2004.

Un crime dans la tête

Généralités - 3,5 / 5

Un crime dans la tête (127 minutes) et ses suppléments (33 minutes) tiennent sur un Blu-ray BD-50 logé dans un boîtier non fourni pour le test.

Le menu animé et musical propose le film dans sa version originale, avec sous-titres optionnels, et dans un doublage en français, les deux au format audio LPCM 2.0 mono.

Bonus - 3,5 / 5

Entretien avec Bernard Benoliel (25’), essayiste de cinéma. John Frankenheimer est aujourd’hui un cinéaste un peu oublié qui a laissé l’image d’un réalisateur de films d’action, comme Le Train (1964), French Connection II (1975) ou encore Ronin (1998). Il est venu au cinéma en travaillant pour le service cinématographique des armées pendant la guerre de Corée, puis, de 1954 à 1960, en réalisant des téléfilms et séries au sein de CBS. Il achète en 1959, avec le scénariste George Axelrod, les droits du roman The Manchurian Candidate, dans lequel il a vu une réflexion sur le libre-arbitre dans un système déshumanisé. Bernard Benoliel rapproche Un crime dans la tête d’Orange mécanique, (A Clockwork Orange, Stanley Kubrick, 1971), deux histoires extraordinaires sur le thème d’un personnage qui réussit à résister au conditionnement dans lequel on a voulu l’enfermer. Frankenheimer, conseiller de communication de Robert Kennedy, fut très affecté par son assassinat pendant la campagne pour les élections présidentielles, le 5 juin 1968.

Conversation à trois (MGM/UA, 1988, 8’). John Frankenheimer, le scénariste George Axelrod et Frank Sinatra se sont réunis pour parler de la réalisation du film. La participation de Frank Sinatra, décisive pour les producteurs, a rendu possible la réalisation. Ils se souviennent du tournage de la scène du rêve qui s’est étalé sur sept jours.

Bande-annonce.

Un crime dans la tête

Image - 4,0 / 5

L’image (1080p, AVC) au format original 1.75:1, bien rarement utilisé, très propre, lumineuse, avec des noirs denses, propose un fin dégradé de gris. Ce serait la perfection si la réduction du bruit n’avait pas été poussée au point de trop lisser l’image en dénaturant la texture argentique par une quasi-disparition du grain.

Son - 4,5 / 5

Le son non compressé au format LPCM 2.0 mono, très propre, pratiquement sans souffle, assure une parfaite clarté des dialogues et restitue avec finesse la belle composition de David Amram. Cette appréciation vaut pour le doublage en français avec des dialogues légèrement étouffés.

Un crime dans la tête

Crédits images : © Rimini Éditions

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 14 décembre 2018
Brillamment filmé, ce drame cauchemardesque, en nous ramenant à des temps où la guerre froide atteignait son paroxysme, dissèque un complot imaginaire visant à attenter à la vie du président des USA. Un an après la sortie du film, John Fitzgerald Kennedy était assassiné à Dallas !

Lire les avis »

Multimédia
Un Crime dans la tête
Bande-annonce VO

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus