La Mule (2018) : le test complet du Blu-ray

The Mule

Réalisé par Clint Eastwood
Avec Clint Eastwood, Bradley Cooper et Laurence Fishburne

Édité par Warner Bros.

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 05/07/2019
Critique

L’histoire vraie d’un respectable grand-père devenu un des plus efficaces passeurs de drogue pour sauver sa petite entreprise horticole.

La Mule

Earl Stone, un octogénaire, cultive les lys avec talent : ses hybrides ont été plusieurs fois primés. Pour sauver sa petite entreprise de la faillite, il accepte de convoyer de la cocaïne pour le compte d’un cartel mexicain. N’ayant jamais commis d’infraction au code de la route, il n’attire, au volant de son vieux pick-up, ni l’attention de la police routière, ni celle de Colin Bates, un agent du DEA à la recherche de la mule qui fait passer de 100 à 200 kilos de poudre blanche à chaque voyage…

Le scénario de La Mule (The Mule) est inspiré de l’histoire de Leo Sharp, relatée en 2014 dans un article de Sam Dolnick, The Sinaloa Cartel’s 90 Year-Old Drug Mule, publié en 2014 dans le New York Times Magazine. Ce vétéran de la seconde guerre mondiale fut arrêté le 21 octobre 2011 avec 104 kilos de cocaïne dans le coffre de son pick-up (on peut voir sur l’Internet la vidéo de son arrestation). Condamné à trois ans de prison, libéré au tiers de sa peine pour raisons de santé, il mourra un an après, à l’âge de 92 ans.

La Mule

Dix ans après Gran Torino, sorti en 2008, Clint Eastwood revient devant la caméra dans un film qu’il dirige, très à l’aise dans la peau d’un personnage de son âge. Il a su bien s’entourer en confiant le rôle de Colin Bates à Bradley Cooper qu’il avait déjà employé dans American Sniper, sorti en 2014, celui de son épouse à Dianne Wiest, une des muses de Woody Allen, deux fois oscarisée, pour Hannah et ses soeurs (Hannah and Her Sisters, 1986) et pour Coups de feu sur Broadway (Bullets Over Broadway, 1994). La fille d’Earl est interprétée par Alison Eastwood, la fille du réalisateur, et celui de sa petite fille par Taissa Farmiga (American Horror Story).

Pour la photographie, Clint Eastwood a fait appel au Québécois Yves Bélanger (Brooklyn, Dallas Buyers Club, Wild) qui prend la relève de Tom Stern, son chef opérateur attitré depuis Honkytonk Man, sorti en 1982. Yves Bélanger sera aussi derrière la caméra de The Ballad of Richard Jewell, le prochain film de Clint Eastwood, en cours de tournage au moment où nous écrivons ces lignes.

La Mule, après le ratage de Le 15h17 pour Paris (The 15:17 to Paris, 2018) au scénario bancal, est un bon cru de Clint Eastwood, un savoureux assemblage de road movie, de mélodrame familial, de policier, épicé de pointes d’humour. En prime, le regard amusé, voire ironique, du réalisateur sur les choses de la vie. Peut-être, même, un pied de nez aux convenances.

La Mule

Généralités - 3,5 / 5

La Mule (116 minutes) et ses maigres suppléments (14’) tiennent sur un Blu-ray BD-50 logé dans un boîtier noir de 11 mm. Sortent simultanément trois autres éditions avec le même contenu : une édition DVD, deux éditions 4K Ultra HD + Blu-ray, l’une dans un boîtier standard, l’autre dans un SteelBook.

Le menu fixe et musical propose le choix entre la version originale, au format DTS-HD Master Audio 5.1, et un doublage dans quatre autres langues, français, italien, allemand et castillan, tous au format audio Dolby Digital 5.1.

Sous-titres dans treize langues, dont le français.

Piste d’audiodescription en anglais, au format DD 5.1.

Sous-titres pour malentendants en anglais, italien et allemand.

La Mule

Bonus - 2,0 / 5

Dans les coulisses : Nobody runs forever (11’, VO, sous-titré). En lisant le scénario de Nick Schenk, la productrice Kristina Rivera a tout de suite pensé, pour le rôle d’Earl Stone, à Clint Eastwood. Intéressé par le sujet, il fut attentif au réalisme de la mise en scène. Quelques extraits du film et beaucoup de congratulations échangées par tous les membres de l’équipe laisseront le curieux sur sa faim.

Clip vidéo : Toby Keith, Don’t let the old man in (3’), le beau thème principal du film.

La Mule

Image - 5,0 / 5

L’image (2.41:1, 1080p, AVC) est précise, avec une remarquable profondeur de champ dans les plans des vastes paysages du New Mexico et des contrastes fermes avec des noirs denses dans les prises d’intérieur. La texture est agréable, avec une délicate palette de couleurs, légèrement insaturées, et un étalonnage attentif aux tons de peau.

La Mule

Son - 4,5 / 5

Le format DTS-HD Master Audio 5.1 de la version originale restitue avec beaucoup de clarté les dialogues formant la partie essentielle de la bande-son. L’ouverture du spectre et une bonne dynamique mettent en valeur l’accompagnement musical. Une répartition cohérente sur les cinq canaux génère une sensation d’immersion dans l’ambiance, discrète, mais réaliste.

Le son Dolby Digital 5.1 fait correctement son travail pour le doublage en français qui manque de naturel.

Crédits images : © 2018 Warner Bros. Entertainment Inc. All rights reserved.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 5 juillet 2019
Un bon cru de Clint Eastwood, un savoureux assemblage de road movie, de mélodrame familial, de policier, épicé de pointes d’humour. En prime, le regard amusé, voire ironique, du réalisateur sur les choses de la vie. Peut-être, même, un pied de nez aux convenances.

Lire les avis »

Multimédia
La Mule
Bande-annonce VF
La Mule
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus