Blindspotting (2018) : le test complet du Blu-ray

Réalisé par Carlos López Estrada
Avec Daveed Diggs, Rafael Casal et Janina Gavankar

Édité par Metropolitan Vidéo

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 10/05/2019
Critique

Collin, à la fin de sa liberté conditionnelle, est témoin de la mort d’un jeune Afro-américain abattu en tentant d’échapper à la police.

Blindspotting

Encore trois jours pour que la liberté conditionnelle de Collin prenne fin. En attendant de retrouver une vie normale, il travaille comme déménageur avec Miles, son meilleur ami, dans un Oakland en pleine mutation. Mais lorsque Collin est témoin d’une terrible bavure policière, c’est un véritable électrochoc pour le jeune homme. Il n’aura alors plus d’autres choix que de se remettre en question pour prendre un nouveau départ.

Blindspotting est le premier long métrage réalisé par le jeune (28 ans au début du tournage) Américain d’origine mexicaine, Carlos López Estrada, après une douzaine de courts métrages et d’épisodes de séries. Les deux acteurs principaux, Rafael Casal (Miles) et Daveed Diggs (Collin), deux copains d’enfance, ont écrit le scénario. Une première pour Daveed Diggs, pas pour Rafael Casals, créateur en 2014 d’une minisérie, The Away Team.

Présenté dans de nombreux festivals, salué par le Prix de la critique internationale au Festival du cinéma américain de Deauville 2018 (le Grand prix, cette année-là, fut attribué à Thunder Road, de Jim Cummings, un autre premier film), Blindspotting, sorti dans nos salles en octobre 2018, a bénéficié d’une large distribution internationale.

Blindspotting

Blindspotting raconte les derniers jours de liberté conditionnelle de Collin, un ressort dramatique efficace avec son lourd enjeu : la moindre petite infraction, la violation des règles de sa liberté surveillée peuvent le conduire tout droit à la case prison. Et son ami Miles, incapable de contrôler sa violence, est comme une torche auprès d’un baril de poudre.

C’est la violence policière qui va donner sa dimension politique au film quand, au début du récit, Collin est témoin de la mort d’un jeune Afro-américain, abattu dans sa fuite de quatre balles de pistolet calmement tirées par un policier. Ce thème de la violence raciste sera traité en évitant les clichés, en toile de fond des petites aventures tragi-comiques de Collin et Miles.

On peut reprocher à Blindspotting sa naïveté, un manque d’homogénéité qui le pousse vers trop de directions, son brassage de plusieurs genres, ses fréquents changements de ton. C’est aussi ce qui fait le bon côté de la médaille en lui donnant une certaine fraîcheur et l’aidant à contourner l’écueil des clichés.

Le cadre assez peu souvent visité d’Oakland (là ou prit racine le Black Panther Party), quelques trouvailles, comme celle des corps dressés auprès de chaque stèle du cimetière ou le slam utilisé par certains dialogues éloignent le risque d’une impression de déjà-vu. La présence et la spontanéité des deux acteurs font le reste : on ne s’ennuie pas !

Blindspotting

Généralités - 3,0 / 5

Blindspotting (95 minutes) et ses suppléments (49 minutes, plus le commentaire audio du film) tiennent sur un Blu-ray BD-50 logé dans un boîtier non fourni pour le test, effectué su check disc.

Le menu animé et musical propose le film dans sa version originale au format audio Dolby Atmos (compatible Dolby TrueHD 7.1), avec sous-titres optionnels, ainsi que dans un doublage en français au format DTS-HD Master Audio 5.1.

Bonus - 4,0 / 5

Commentaire audio des acteurs Daveed Diggs et Rafael Casal (DTS 2.0, VOST). Dit dans la bonne humeur et la rigolade, le commentaire porte essentiellement sur le scénario, laissant de côté la mise en scène (L’édition Lionsgate Films sortie aux USA en novembre 2018 proposait, en plus, le commentaire du réalisateur).

Making Blindspotting (26’, DTS 2.0). Avec de nombreux extraits de scènes, réalisateur, producteurs, les deux scénaristes et acteurs justifient le choix du thème, de la Bay Area pour servir de cadre au film, le choix du titre Blindspotting (angle mort) pour souligner que l’apparence peut cacher des choses, leur souci de composer des personnages crédibles… Quelques informations plus utiles que toutes celles qui se limitent à rappeler l’intrigue.

Le journal du tournage (17’, DTS 2.0). Le tournage a duré un mois et demi, les membres de l’équipe se présentent : script, chef opérateur, décorateur, costumière, doublures, perchiste, chef électricien, assistant-réalisateur, key grip (chef machiniste)… filmés en action pendant le tournage jusqu’au pot après la dernière prise. Le plus intéressant des suppléments.

Scènes coupées (6’).

Bandes-annonces de Blindspotting, Le Flic de Belleville (Rachid Bouchareb, 2018), L’Ombre d’Emily (A Simple Favor, Paul Feig, 2018), Peppermint (Pierre Morel, 2018) et Robin des Bois (Robin Hood, Otto Bathurst, 2018).

Blindspotting

Image - 5,0 / 5

L’image (1.85:1, 1080p, AVC), lumineuse, d’une texture agréable, solidement contrastée, propose une palette de couleurs joliment saturées, aux rouges et bleus profonds, avec une résolution qui révèle tous les détails des cadres, y compris dans les nombreuses scènes de nuit.

Son - 4,5 / 5

Le son Dolby Atmos de la version originale, testé sous le format compatible Dolby TrueHD 7.1, bénéficie d’une forte dynamique et d’une large ouverture de la bande passante. Une répartition équilibrée sur les canaux crée une discrète, mais cohérente, impression d’immersion dans l’ambiance, y compris dans les intérieurs.

Le doublage en français, au format DTS-HD Master Audio 5.1, joue bien son rôle, mais accentue presque systématiquement la vulgarité des dialogues, par ailleurs assez monotones.

Blindspotting

Crédits images : © Metropolitan Film

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 11 mai 2019
Ce premier film abouti propose un savoureux cocktail de comédie, de violence, de musique et de suspense. En toile de fond, une dénonciation de la violence policière, sans les clichés.

Lire les avis »

Multimédia
Blindspotting
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus