La Femme et le pantin (1935) : le test complet du Blu-ray

The Devil Is a Woman

Combo Blu-ray + DVD

Réalisé par Josef von Sternberg
Avec Marlene Dietrich, Lionel Atwill et Edward Everett Horton

Édité par Elephant Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 12/06/2019
Critique

Adaptation baroque du roman de Pierre Louÿs pour ce 7ème et dernier titre signé J. von Sternberg avec Marlène Dietrich en vedette.

La Femme et le pantin

La Femme et le pantin (The Devil is a Woman, USA 1935) de Josef von Sternberg est le remake parlant d’un précédent titre déjà produit par Paramount tourné muet en 1920, d’après le roman français homonyme (1898) de Pierre Louÿs (1870-1925) qui fut - on s’en souvient mal aujourd’hui mais le fait mérite d’être connu - l’un des auteurs favoris d’Oscar Wilde. Il s’agit du dernier acte filmographique Sternberg cinéaste+Dietrich vedette, à partir d’une adaptation signée par le romancier américain John Dos Passos. Certains ont jugé que c’était le chant du cygne, d’autres l’apogée de cette série : quoi qu’il en soit, elle éclipsa les adaptations antérieures du roman et ce furent d’elle que s’inspirèrent explicitement les importantes adaptations suivantes, à savoir La Femme et le pantin (Fr. 1959) de Julien Duvivier avec Brigitte Bardot (France 1959) et Cet obscur objet du désir (Fr. 1977) de Luis Bunuel avec Angela Molina et Carole Bouquet qui dédoublaient charnellement la fatale séductrice.

La photographie, aussi signée Sternberg assisté de Lucien Ballard, est constamment raffinée. Celle de la scène du duel au pistolet dans un parc nocturne sous la pluie, a peut-être influencé certains plans photographiés par Floyd Crosby pour les célèbres séquences d’extérieurs noyés de brouillard de la série Edgar Poe produite et réalisée de 1960 à 1964 par Roger Corman. Mêmes travellings sur des arbres calcinés ou marécageux au milieu desquels errent des calèches à peine visibles et des silhouettes fantomatiques. Autre filiation possible d’histoire du cinéma : l’ouverture baroque du carnaval a peut-être inspiré les séquences correspondantes dans La Ronde de l’aube (The Tarnished Angels, USA 1957) de Douglas Sirk. On sait que pour Sternberg, tout était dit concernant Marlène après L’Ange bleu (All. 1930) et Morocco (Coeurs brûlés) (Morocco, USA 1930) : c’est uniquement pour des raisons contractuelles qu’il tourna le restant de cette série Paramount de 1930 à 1935. Cependant, l’inspiration l’y accompagna tout du long, notamment ici : sa femme fatale oscille entre humour noir surréaliste et romantisme germanique, comédie et drame, voire sadisme et masochisme d’une manière assez étrange, parfois insolite sinon même fantastique. Il faut savoir que Lionel Atwill (vedette dans plusieurs classiques du cinéma fantastique américain de 1930-1935) ressemblait physiquement assez à Sternberg : son casting fut donc aussi, probablement, un clin d’oeil autobiographique du cinéaste.

L’Espagne républicaine de 1935 voulut faire interdire l’exploitation de La Femme et le pantin et même faire détruire son négatif pour d’obscures raisons que les historiens ont, depuis, plus ou moins dévoilées. La Paramount se défendit de la manière habituelle (le film de Sternberg était une oeuvre d’imagination qui ne peignait pas l’Espagne réelle) mais se garda heureusement d’obtempérer.

La Femme et le pantin

Généralités - 4,0 / 5

1 édition collector combo Blu-ray Full HD (durée du film : 79 min. 30 sec. environ) + DVD (durée du film : 76 min. environ), éditée le 30 avril 2019 par Eléphant Films. Image 1.37 N&B compatible 16/9, son mono DTS-HD Master Audio 2.0 en VOSTF, bonus : Josef von Sternberg par Jean-Pierre Dionnet, Marlene Dietrich par Xavier Leherpeur, Entretien de Mathieu Macheret & Théo Esparon, Bande-annonce, Dans la même collection, Galerie photos. Seul le Blu-ray a été testé.

Bonus - 4,0 / 5

Josef von Sternberg par Jean-Pierre Dionnet (10 min. environ) : honnête présentation bio-filmographique illustrée de quelques extraits et de jolies photos de plateau.

Marlene Dietrich par Xavier Leherpeur (10 min. environ) : présentation bio-filmographique succincte mais enthousiaste qui assure que Marlene fut le modèle dramaturgique d’actrices aussi diverses que Lauren Bacall et Rita Hayworth.

Entretien de Mathieu Macheret & Théo Esparon (30 min. environ) assez inspiré, évoquant une mise en scène de la rétention, une vision baroque et névrotique du désir, un jeu au second degré de Marlène. Certains aspects bio-filmographiques (jalousie du mari de Marlène Dietrich envers von Sternberg, l’évasion d’Hollywood vers l’Asie) sont remémorés et mis à profit. Celui qui s’intéresse au cinéaste en saura cependant bien davantage en lisant la remarquable monographie d’Herman G. Weinberg sur Sternberg, aux éditions Pierre Seghers, collection Cinéma d’aujourd’hui, Paris 1966 qui contient, en outre, le découpage (la continuité dialoguée) de Fièvre sur Anatahan. Les autres adaptations cinématographiques du roman de Pierre Louÿs ne sont absolument pas mentionnées, encore moins comparées avec celle-là : il y aurait matière à un coffret thématique, pourtant car le sujet fut servi par des cinéastes importants dans l’histoire du cinéma. Pas un mot non plus sur la mention de l’écrivain américain John Dos Passos au générique comme adaptateur du roman ni sur la tentative de destruction du film par l’Espagne républicaine. Il est vrai qu’en trente minutes, on ne peut pas tout dire et que l’entretien est surtout centré sur l’esthétique de la mise en scène sternbergienne.

Bandes-annonces dans la même collection de divers titres avec Marlène Dietrich édités par Eléphant : état argentique varié, état vidéo varié aussi. Seules deux d’entre elles sont des films annonces d’époque, à savoir Shanghaï Express et Le Cantique des cantiques, les autres sont des montages récents.

Galerie affiche et photos : une quinzaine de documents comprenant deux ou trois affiches en couleurs, le reste constitué de jolies photos de plateau N&B mais reproduites en un peu trop petite taille à mon goût.

Au total, une bonne édition spéciale : le passionné anglophone pourra se tourner vers le coffret américain Criterion « Dietrich & von Sternberg in Hollywood » édité l’année dernière.

La Femme et le pantin

Image - 5,0 / 5

1.37 compatible 16/9 N&B et Full HD sur le Blu-ray. Copie argentique admirablement restaurée, très bien nettoyée. Excellent report vidéo bénéficiant d’une restauration 4K utilisée pour le master édité l’année dernière par Criterion en 2018. Il faut dire que, de tous les films hollywoodiens réalisés par Sternberg avec Marlène en vedette, c’est celui qui bénéficie de l’image argentique en meilleur état, étant le plus récent. C’était déjà le cas sur l’ancien DVD Universal Classics édité en 2012. Le logo original Paramount est conservé au début du générique d’ouverture.

La Femme et le pantin

Son - 4,0 / 5

DTS-HD Master Audio Mono 2.0 VOSTF uniquement, bien restaurée, dotée d’une musique très dynamique, mais aucune VF d’époque : cette dernière a-t-elle existé ? J’aurais tendance à le penser, étant donné la célébrité de l’actrice vedette et le fait que les affiches françaises des années 1935 reflètent cette célébrité. On l’excuse cependant en précisant que jamais le film ne fut, à ma connaissance, visible en VF d’époque à la TV, en VHS, en Laserdisque, en DVD. La VF, je pense, a existé mais est pour l’instant perdue. Peut-être la retrouvera-t-on un jour ? A noter que la piste son du master américain Criterion édité l’année dernière est à la norme LPCM mais qu’il s’agisse de DTS-HD ou de LPCM, dans les deux cas, excellente stabilité, clarté impeccable des dialogues, excellent rapport musique-effets sonores.

La Femme et le pantin

Crédits images : © Elephant Films

Configuration de test
  • Téléviseur 4K LG Oled C7T 65" Dolby Vision
  • Panasonic BD60
  • Ampli Sony
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
2
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
francis moury
Le 12 juin 2019
Adaptation baroque du roman de Pierre Louÿs pour cette 7ème et ultime collaboration entre Josef von Sternberg et Marlène Dietrich.
Avatar
Philippe Gautreau
Le 10 février 2012
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
La Femme et le pantin
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus