Lucky Man - Saison 2 (2017) : le test complet du Blu-ray

Stan Lee's Lucky Man

Réalisé par Marek Losey
Avec James Nesbitt, Sienna Guillory et Darren Boyd

Édité par Koba Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 08/07/2019
Critique

Une série policière originale, la dernière création du regretté Stan Lee, un cocktail de suspense, d’action et rebondissements inattendus.

Lucky Man - Saison 2

Tout allait mal pour Harry Clayton, Detective Inspector d’un commissariat de la Criminal Investigation Division du centre de Londres. Son addiction au jeu lui a coûté d’être séparé de sa femme, Anna, une avocate criminelle, et de sa fille Daisy, 12 ans. Mais tout change quand il se réveille avec un étrange bracelet au poignet après une nuit passée avec une inconnue, Eve. Depuis, la chance est de son côté, ce dont il tire profit dans les enquêtes qu’il conduit avec l’assistance d’une jeune Detective Sergeant, Suri Chohan. Six mois ont passé. Harry a cessé de jouer et la magie du bracelet n’opère plus. En poursuivant un suspect dans un casino, il rencontre Isabella, une jeune femme portant le même bracelet que lui…

Lucky Man (Stan Lee’s Lucky Man), produite pour Sky 1 par Carnival Films (une société indépendante, productrice de Downton Abbey, rachetée en 2008 Par NBCUniversal), est une création de Stan Lee et Neil Biswas, également showrunners de la série, sur une idée venue de la réponse que donnait Stan Lee quand on lui demandait quel superpouvoir il aimerait avoir : « la chance ! »

Ce sera une des dernières créations de Stanley Lieber, dit Stan Lee. Disparu en novembre 2018, il fut cocréateur et dessinateur pour Marvel Comics d’une foule de personnages tels que Spider-Man, Hulk, Iron Man, Avengers, X-Men, Doctor Strange, Daredevil, Thor, etc.

Lucky Man renouvelle le genre de la série policière. L’intrigue feuilletonnante est assez classique, plutôt réaliste, dans le cadre connu de la rive sud de la Tamise, autour de Tower Bridge, en face de la City, sur l’autre rive. Pas de héros aux superpouvoirs. Juste l’influence d’un bracelet qui va chasser la guigne qui collait aux basques de Harry et lui apporter une chance qui le sortira indemne de situations très délicates, mais lui vaudra aussi des tas d’ennuis.

Lucky Man - Saison 2

Le personnage maléfique de Nikhail Julian / Golding dont les méfaits constituaient l’arc narratif reliant tous les épisodes de la saison 1, ne réapparaît que furtivement au début de la saison 2 pour mettre sous les feux de la rampe Isabella, aussi attirante que toxique.

Lucky Man, dans cette nouvelle saison, est centré sur la relation à la « je t’aime, moi non plus » entre Isabella et Harry qui relie dix épisodes étalant leur lot d’abominables criminels : un pasteur homophobe qui prêche l’élimination des homosexuels non « convertis », un boucher qui vend de la chair humaine qu’on retrouve dans des pâtés (qui rappellent ceux de Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street), un homme qui exécute en règle les passagers et l’équipage d’un avion à son atterrissage à City Airport… Il faut beaucoup de mains pour compter les morts sur les dix doigts !

L’idée du bracelet porte-bonheur est intéressante. Il ne donne pas à celui ou celle qui le porte des superpouvoirs, mais se limite à mettre la chance de son côté… et la malchance de celui de l’adversaire. Assurément un avantage, mais aussi une malédiction : le bracelet a un lourd tribut de vies humaines et ne peut être retiré qu’à la mort de celui qui le porte.

James Nesbitt donne tout son talent et son accent irlandais dans une interprétation troublante du rôle-titre. On l’a vu dans plus de 70 séries, parmi lesquelles l’extraordinaire mélodrame Cold Feet (1997-2003, repartie pour trois saisons en 2016) et plusieurs miniséries, dont Jekyll, créée par Steven Moffat en 2007, Occupation, par Nick Murphy et Peter Bowker en 2009, et The Missing - Saison 1 par Harry et Jack Williams en 2014. Il est efficacement secondé par Amara Karan (et son impeccable accent d’Oxford où elle étudié), dans le rôle de la DS Suri Chohan, qu’on avait remarquée dans la cauchemardesque minisérie HBO The Night Of, créée par Richard Price et Steven Zaillian en 2016. La venimeuse Isabella est interprétée par l’actrice hollandaise Thekla Reuten.

Soigneusement filmée, la série, avec de bons moments de suspense, est rythmée par des scènes d’action, parfois très violentes, et par des rebondissements habilement amenés qui relancent opportunément la tension.

La saison 1 a mis du temps à nous arriver en vidéo, trois ans après sa première diffusion sur les écrans de Sky 1. Koba Filma et l’Atelier d’Images ont ensuite accéléré l’allure : les trois saisons nous seront livrées en 2019, la troisième le 11 septembre. Sera-ce la fin de Lucky Man ? Les rumeurs courant sur une possible saison 4 n’ont toujours pas été confirmées, ni infirmées au moment où nous écrivions ces lignes.

Lucky Man - Saison 2

Généralités - 3,0 / 5

Lucky Man - Saison 2 (10 épisodes 45 minutes) tient sur deux Blu-ray BD-50 logés dans un boîtier de 11 mm.

Le menu animé et musical propose la série dans sa version originale, avec sous-titres imposés, et dans un doublage en français, les deux au format audio DTS-HD Master Audio 5.1.

Bonus - 1,0 / 5

Le bonus se limite à l’Espace découvert Koba Films et L’Atelier d’Images avec les bandes-annonces de Detour (Christopher Smith, 2016), L’Accusé (Contratiempo, Oriol Paulo, 2016), War on Everyone (John Michael McDonagh, 2016) et Un inspecteur vous demande (An Inspector Calls, Aisling Walsh, 2015).

Lucky Man - Saison 2

Image - 4,5 / 5

L’image (1.78:1, 1080i, AVC) est parfaitement définie, lumineuse et bien contrastée, avec des noirs denses et une excellent lisibilité des scènes de nuit.

Son - 4,0 / 5

Le son DTS-HD Master Audio 5.1de la version originale bénéficie d’une bonne dynamique et d’une assez large bande passante avec des basses manquant parfois de fermeté. Une utilisation timide des voies latérales tend à cantonner l’ambiance dans le plan frontal. Les dialogues sont clairement restitués.

Ce constat vaut pour le doublage avec des dialogues monotones et au timbre trop mat.

Crédits images : © 2017 Carnival Films

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 8 juillet 2019
Cette série, avec de bons moments de suspense, est rythmée par des scènes d’action, parfois très violentes, et par des rebondissements habilement amenés qui relancent opportunément la tension. En prime, une solide distribution.

Lire les avis »

Multimédia
Lucky Man - Saison 2
Bande-annonce VO

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus