L'Héritage des 500 000 (1963) : le test complet du Blu-ray

Gojuman-nin no isan

Réalisé par Toshirô Mifune
Avec Toshirô Mifune, Tatsuya Mihashi et Tsutomu Yamazaki

Édité par Carlotta Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 03/10/2019
Critique

Toshirô Mifune, avec l’unique film qu’il a réalisé, nous invite à le suivre dans une périlleuse chasse au trésor dans la jungle des Philippines.

L'Héritage des 500 000

L’ex-commandant Takeichi Matsuo est contraint par Mitsura Gunji, un homme d’affaires peu scrupuleux, de l’aider à retrouver les milliers de pièces d’or enterrées à la fin de la guerre dans l’archipel des Philippines, là où périrent 500 000 soldats de l’armée impériale. S’il persiste à refuser, Gunji s’en prendra à sa fille. Matsuo part, en compagnie de quatre hommes recrutés par Gunji, à la recherche du trésor dans la jungle de l’île de Luzon.

L’Héritage des 500 000 (Gojuman-nin no isan, 1963), inspiré par une légende urbaine, a été écrit par Ryûzô Kikushima, le scénariste de neuf films d’Akira Kurosawa, mais aussi de Tora! Tora! Tora! (Richard Fleischer, Kinji Fukasaku, Toshio Masuda, 1970), de Runaway Train (Andrei Konchalovsky, 1985), et, dès 1964, de Pour une poignée de dollars de Sergio Leone, dont le scénario est une adaptation de celui du Yojimbo d’Akira Kurosawa, sorti en 1961.

L'Héritage des 500 000

Souhaitant mettre toutes les chances de son côté pour réussir son premier film, Toshirô Mifune a fait appel, pour la photo, à Takao Saitô, et, pour l’accompagnement musical, à Masaru Satô, deux contributeurs essentiels à l’oeuvre de Kurosawa, qu’il a aussi appelé à la rescousse pour le montage.

Le bon accueil du film au Japon ne suffit pas à encourager Toshirô Mifune à se lancer dans la réalisation : ce sera son premier et dernier essai derrière la caméra.

L’Héritage des 500 000, à défaut d’être inoubliable, est un film d’aventures enlevé, avec des rebondissements bien amenés et une photo agréable dans les paysages spectaculaires de l’archipel des Philippines, là où se déroule l’action.

La distribution est à la hauteur, avec Toshirô Mifune sous l’uniforme du commandant Matsuo, Tatsuya Mihashi sous celui du capitaine dirigeant l’opération et, dans le rôle de Mitsura Gunji, Tatsuya Nakadai, une autre vedette du cinéma nippon, l’éternel rival de Mifune.

L’Héritage des 500 000, jusque-là inédit en France, méritait donc d’être découvert. Grâce aux bons offices de Carlotta Films, il est sorti en salles le 3 avril 2019 dans une version fraîchement restaurée et est désormais disponible en vidéo.

L'Héritage des 500 000

Généralités - 3,5 / 5

L’Héritage des 500 000 (98 minutes) et ses généreux suppléments (89 minutes) tiennent sur un Blu-ray BD-50 logé dans un boîtier standard, glissé dans un fourreau.

Le menu fixe et musical propose le film dans sa version originale, avec sous-titres optionnels, au format DTS-HD Master Audio 1.0.

À l’intérieur, le fac-simile du dossier de presse original de 20 pages, en japonais, avec, sur deux pages, le synopsis et la fiche technique et artistique en anglais.

Bonus - 3,5 / 5

Préface de Pascal-Alex Vincent (7’), coauteur du coffret L’Âge d’or du cinéma japonais et du Dictionnaire du cinéma japonais, édités par Carlotta Films. Toshirô Mifune s’est entouré des techniciens et acteurs qu’il avait rencontrés au cours de sa carrière d’acteur. Malgré cela, et une précieuse contribution d’Akira Kurosawa au montage, il prendra suffisamment conscience des difficultés du métier de réalisateur pour ne pas renouveler l’aventure.

Mifune, le dernier des samouraïs (80’). Ce documentaire, réalisé par Steven Okazaki en 2016 (précédemment édité par Carlotta sur l’un des 4 DVD du coffret L’Âge d’or du cinéma japonais, volume II), rassemble les souvenirs de son fils Shirô, de ceux qui ont travaillé avec lui et le regard de Martin Scorsese et Steven Spielberg sur le plus célèbre des acteurs japonais. Il sera vite propulsé au statut de star dès les premiers des seize films qu’il tournera avec Akira Kurosawa, de L’Ange ivre (Yoidore tenshi, 1948) à Barberousse (Akahige, 1965), et par la Trilogie du samurai réalisée par Hiroshi Inagaki de 1954 à 1956 (à quand une réédition ?). Une image ternie au Japon, par une vie dissipée et un sérieux penchant pour l’alcool, l’amène à accepter des rôles dans des films américains, puis pour la télévision. La maladie d’Alzheimer l’emportera à 77 ans. Un intéressant document sur l’acteur et le cinéma nippon.

Pour finir, la bande-annonce.

L'Héritage des 500 000

Image - 4,0 / 5

L’image (2.39:1, 1080p, AVC) a subi une restauration qui n’a laissé aucune chance aux plus infimes marques de détérioration de la pellicule… ni au grain argentique. Ce qui réjouira les amateurs d’images nickel, mais fera tousser ceux plus respectueux de la texture originale. Sous cette seule réserve, l’image est flatteuse, parfaitement stable et agréablement contrastée, avec des blancs lumineux et des noirs denses.

Son - 5,0 / 5

Le son DTS-HD Master Audio 1.0, lui aussi d’une remarquable propreté, bénéficie d’une bonne dynamique et d’une ouverture de la bande passante optimale pour un film de cet âge, sans distorsions, ni saturations.

Crédits images : © 1963 Toho Co., Ltd. Tous droits réservés.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 3 octobre 2019
L’unique film réalisé par Toshirô Mifune, bien rythmé, nous invite à joindre une périlleuse expédition clandestine, riche en rebondissements, dans la jungle de l’archipel des Philippines. Un film jusqu’ici inédit en France, à découvrir.

Lire les avis »

Multimédia
L'Héritage des 500 000
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus