Le Gangster, le Flic & l'Assassin (2019) : le test complet du Blu-ray

Akinjeon

Réalisé par Lee Won-Tae
Avec Ma Dong-seok, Kim Moo-yul et Kim Sung-kyu

Édité par Metropolitan Vidéo

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 18/02/2020
Critique

Un gangster et un flic s’associent dans la traque d’un tueur en série. Un thriller débordant d’action, venu tout droit de Seoul.

Le Gangster, le flic et l'assassin

En pleine nuit, un automobiliste, percuté par la voiture qui le suivait, sort de sa voiture pour constater les dégâts. Le conducteur de l’autre véhicule le tue d’une dizaine de coups de couteau. L’inspecteur Jung Tae-seok a découvert que cinq meurtres avec la même arme ont été récemment commis, mais son chef écarte l’hypothèse d’un tueur en série. De plus, il lui demande de cesser d’importuner Jang Dong-soo, un exploitant de maisons de jeux clandestines qui a acheté son silence. Ce dernier, une nuit où il rentrait seul au volant de sa voiture, réchappe de justesse d’une attaque au couteau et blesse son agresseur avant qu’il ne s’enfuie. Sentant son autorité bafouée par cet incident, il propose à Jung une collaboration pour neutraliser l’assassin…

Le Gangster, le flic et l’assassin (Akinjeon, titre international : The Gangster, the Cop, the Devil) est sorti dans nos salles en août 2019 après avoir été projeté à la Séance de minuit du Festival de Cannes, devenue un rendez-vous du cinéma sud-coréen. C’est le deuxième long métrage du réalisateur Won-Tae Lee après Daejang Kimchangsoo (titre international : Man of Will), sorti en 2017, l’histoire d’un homme emprisonné pour le meurtre d’un occupant japonais qu’il soupçonnait d’avoir participé à l’assassinat de l’impératrice Myeongseong en 1895.

Le Gangster, le flic et l'assassin

Le Gangster, le flic et l’assassin associe deux genres, le policier et l’action, avec une spectaculaire course-poursuite de voitures dans les rues étroites d’un quartier de Seoul. Le réalisateur n’a pas lésiné sur la violence. Dans la première scène où il apparaît, Jang Dong-soo s’entraîne à la boxe en tapant de toutes ses forces sur un punching bag dont on extraira le corps tuméfié de l’homme auquel il voulait simplement donner une leçon. Un peu plus tard, il arrache deux incisives à un de ses sbires ! Un humour macabre qui teintera tout le récit, mais vaudra quand même, en France, une interdiction du film aux moins de 12 ans (et aux moins de 18 ans en Corée).

Le Gangster, le flic et l’assassin ne révolutionne pas le genre policier, souvent exploité avec brio par le cinéma coréen, par exemple par le très sombre Memories of Murder (Salinui chueok, Bong Joon-ho, 2003) dont l’édition ultime par La Rabbia, toujours disponible, avait été distinguée en 2018 par le Prix du meilleur DVD/Blu-ray de patrimoine décerné par le Syndicat Français de la Critique de Cinéma.

Mais l’association improbable, ironique, entre un dangereux gangster et un flic intenable, mais attaché au respect de la loi, donne au film une discrète touche de comédie noire, accentuée par la dissemblance physique entre les deux personnages, Jang Dong-soo, le gangster, interprété par Ma Dong-seok, vu dans Dernier train pour Busan (Busanhaeng, Sang-ho Yeon, 2016), et le flic Jung Tae-seok, interprété par Kim Mu-Yeol, vu dans War of the Arrows (Choi-jong-byeong-gi Hwal, Kim Han-min, 2011). Le rôle du troisième personnage, l’assassin, un beau gosse au sourire d’ange, d’autant plus inquiétant, est tenu par Kim Sung-kyu.

S’il risque de ne pas laisser un souvenir durable, Le Gangster, le flic et l’assassin fait néanmoins passer un bon moment.

Le Gangster, le flic et l'assassin

Généralités - 3,0 / 5

Le Gangster, le flic et l’assassin (110 minutes) et son maigre supplément (3’) tiennent sur un Blu-ray BD-50 logé dans un boîtier, non remis pour le test, effectué sur check disc.

Le menu fixe et musical propose le choix entre la version originale, avec sous-titres optionnels (idéalement placés sous l’image, à cheval sur la bande noire), et un doublage en français, les deux au format DTS-HD Master Audio 5.1.

À l’intérieur du boîtier, un livret de 16 pages, exclusif à l’édition française, contient de courts entretiens avec les trois acteurs principaux et le réalisateur, recueillis par Nicolas Rioult. Don Lee (alias Ma Dong-seok !), Kim Mu-Yeol (alias Kim Moo Yul) et Kim Sung-kyu donnent leur vision de leur personnage et leurs souvenirs de tournage. Le livret se referme sur un entretien avec le réalisateur et scénariste Won-Tae Lee. « Ému par la réaction du public cannois », il indique que le scénario s’appuie sur un ensemble de faits réels intervenus en 2005, au temps où se déroule l’histoire. Après l’idée de l’antagonisme entre le flic et le gangster, lui est venue celle du tueur en série, un personnage que l’absence de mobile rend difficile à cerner. Deux références au christianisme, une des religions les plus répandues dans le monde, « sont là pour interroger sur la relativité du bien et du mal ».

Une édition DVD est également disponible.

Le Gangster, le flic et l'assassin

Bonus - 1,5 / 5

Making of… (3’26”’). Un court document promotionnel aux allures de bande-annonce.

Bandes-annonces de Le Gangster, le flic et l’assassin et d’autres éditions de bons films coréens extraits des catalogues Metropolitan Vidéo et HK Video : Battleship Island (Gunhamdo, Ryoo Seung-wan, 2017), Kundo (Kundo: Min-ran-eui si-dae, Yun Jong-bin , 2014), Nameless Gangster (Bumchoiwaui junjaeng: Nabbeunnomdeul jeonsungshidae, Yoon Jong-bin, 2012), The Spy Gone North (Gongjak, Yoon Jong-bin, 2018) et The Strangers (Goksung, Na Hong-jin, 2016).

Image - 5,0 / 5

L’image numérique (2.35:1, 1080p, AVC), finement définie, propose une palette de couleurs variant selon les environnements, froide dans certaines scènes d’intérieur, bigarrée sous la lumière des néons. Toujours bien contrastée, avec des noirs denses, elle assure une parfaite lisibilisé des scènes de nuit.

Son - 4,5 / 5

Le son DTS-HD Master Audio 5.1 de la version originale, avec une bonne dynamique, une large ouverture de la bande passante et une utilisation cohérente des voies latérales immerge le spectateur au coeur de l’action.

Ces observations s’appliquent au doublage en français, assez peu crédible.

Crédits images : © B&C Group, BA Entertainment, Balboa Productions

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 19 février 2020
Avec son humour macabre, cette fable d’une improbable association entre un gangster et un flic, avec quelques scènes d’action spectaculaires, à défaut de révolutionner le genre, fait passer un bon moment.

Lire les avis »

Multimédia
Le Gangster, le Flic & l'Assassin
Bande-annonce VF
Le Gangster, le Flic & l'Assassin
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus