La Brigade des 800 (2020) : le test complet du Blu-ray

Ba Bai

Réalisé par Hu Guan
Avec Huang Zhi-zhong, Zhang Junyi et Hao Ou

Édité par Lonesome Bear

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 03/09/2021
Critique

Une impressionnante reconstitution de la résistance de soldats chinois à la prise de Shanghai par l’armée japonaise en 1937.

La Brigade des 800

1937 : Shanghai est encerclé par l’armée japonaise. Huit cents soldats chinois se sont retranchés dans un entrepôt en plein coeur de la ville, et refusent d’abandonner la position. Commence alors le combat de leur vie, eux qui devinrent les héros d’une nation…

La Brigade des 800 (Ba bai), sorti en 2020, couronné par de nombreux prix en Chine, est le neuvième long métrage pour le grand écran du réalisateur, scénariste et producteur indépendant Hu Guan, né à Beijing en 1968. L’héroïque résistance des 800 soldats de la 88ème division avait déjà été illustrée au cinéma, dès 1938, par Ying Yunwei, avec un regard procommuniste, dans son film Ba bai Zhuangshi, récemment redécouvert dans les collections du Hong Kong Film Archive. En 1976, l’année de la mort de Mao Zedong, une version pro-nationaliste éponyme, Ba bai Zhuangshi, fut réalisée à Taiwan par Ding Shanxi. Le film, non distribué dans les salles françaises, nous arrive directement en vidéo.

La Brigade des 800

Seul Mao Zedong et l’armée nationale révolutionnaire sont cités dans les notes affichées sur l’écran, sans que jamais n’apparaisse le nom de Tchang Kaï-chek, alors président et généralissime de la République de Chine, celui-là même qui avait donné l’ordre à la 88ème division de résister dans l’entrepôt de Sihang aux assauts de l’armée impériale. Une façon de réécrire l’histoire, un thème qui inspira 1984 à George Orwell.

La sortie du film, initialement prévue le 15 juin 2019 au Festival du film de Shanghai pour célébrer le 70ème anniversaire de la victoire du parti communiste sur les nationalistes, fut annulée par le Bureau du cinéma et reportée au 21 août 2020, officiellement en raison de « difficultés techniques », ce qu’une partie de la presse traduisit par « le manque de sensibilité politique » du scénario. La version initiale de 160 minutes a été remaniée : des scènes ont été supprimées, d’autres ajoutées au montage final d’une durée réduite à 149 minutes !

La Brigade des 800, bien qu’il soit difficile de dissiper tous les doutes sur son respect de la vérité historique, est un film de guerre réussi, même s’il n’a pas la force d’impact de la bouleversante évocation par Chuan Lu du « massacre de Nankin » par l’armée japonaise, en cette même année 1937, dans City of Life and Death (Nanjing! Nanjing! , 2009), qui mériterait largement d’être réédité.

La Brigade des 800

La Brigade des 800 a fait un bon usage des lourds moyens investis, autour de 80 millions de dollars, notamment dans l’emploi de nombreux acteurs et d’une armée de figurants. Il réussit à faire ressentir au spectateur la peur des soldats chinois, sous équipés, mal entraînés, des paysans soudainement jetés dans un enfer, d’autres encore adolescents, des déserteurs capturés, froidement exécutés pour l’exemple au moindre signe de contestation d’un ordre, de l’hébétement de tous ceux qui voient un compagnon d’arme foudroyé par une balle avant qu’on ait entendu la détonation de l’arme. Les effets visuels donnent une impressionnante image des dégâts provoqués par les bombardements de Shanghai par la flotte nippone, avec des effets spéciaux convaincants.

La Brigade des 800, malgré quelques longueurs et un chauvinisme un peu trop appuyé, restera aussi dans les mémoires pour la vision, par moments surréaliste, qu’il donne des tragiques événements, observés, comme un spectacle, de la concession britannique sur l’autre rive du Suzhou, où la vie continue, où restaurants et casinos accueillent le soir une clientèle fortunée, tandis qu’un ballon dirigeable, frôlé par des avions japonais, transporte des journalistes occidentaux confortablement installés à son bord. Le surréalisme devient poésie quand un cheval blanc, semblant sorti d’un conte, traverse l’écran au milieu des combats, dans de nombreuses scènes.

La Brigade des 800

Généralités - 2,5 / 5

La Brigade des 800 (149 minutes) tient sur un BD-50 logé dans un boîtier avec fourreau, non fourni pour le test, effectué sur check disc.

Le menu propose le film dans sa version originale, en mandarin et en japonais, avec sous-titres imposés (idéalement placés tout au bas de l’image, à cheval sur la bande noire), et dans un doublage en français, les deux au format audio DTS-HD Master Audio 5.1.

Les dialogues en mandarin sont sous-titrés en blanc, ceux en japonais en jaune, un artifice utile dans certaines scènes.

Lonesome Bear sort simultanément une édition DVD.

Bonus - 0,5 / 5

Rien d’autre que la bande-annonce doublée en français.

La Brigade des 800

Image - 5,0 / 5

L’image numérique (2.35:1, 1080p, AVC), d’une remarquable précision, sur toute la profondeur du champ dans les plans larges, bien contrastée avec des noirs denses, déploie une palette de couleurs délibérément désaturées, un choix qui renforce la dimension surréaliste du film.

Son - 4,5 / 5

Le son DTS-HD Master Audio 5.1 assure une parfaite balance entre les dialogues et l’ambiance. Une forte dynamique, une large ouverture de la bande passante et une répartition cohérente du signal sur les cinq canaux et sur le caisson de basses créent une saisissante impression d’immersion dans l’action. On regrettera toutefois l’absence du mixage Dolby Atmos de la sortie en salles.

Le doublage en français, pourtant au même format, un peu moins immersif, place un peu trop en avant des dialogues manquant parfois terriblement de naturel. Il n’a pas été pris en compte pour l’attribution de la note.

Crédits images : © Beijing Diqi Yinxiang Entertainment, Huayi Brothers Media

Configuration de test
  • Vidéo projecteur SONY VPL-VW790ES
  • Sony UBP-X800M2
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 3 septembre 2021
Bien qu’il soit difficile de dissiper tous les doutes sur son respect de la vérité historique après le remaniement imposé par le Bureau du cinéma, La Brigade des 800 plonge efficacement le spectateur dans la tourmente du siège de Shanghai par les troupes japonaises. Un film de guerre réussi.

Lire les avis »

Multimédia
La Brigade des 800
Bande-annonce VF
La Brigade des 800
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus