Enquête sur un scandale d'État (2021) : le test complet du Blu-ray

FNAC Exclusivité Blu-ray

Réalisé par Thierry de Peretti
Avec Roschdy Zem, Pio Marmaï et Vincent Lindon

Édité par Pyramide Vidéo

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 19/07/2022
Critique

Une relation de la collusion avec certains trafiquants que l’Office des stups a tenté de justifier par l’augmentation des saisies de drogue.

Enquête sur un scandale d'état

Octobre 2015. Les douanes françaises saisissent sept tonnes de cannabis en plein coeur de la capitale. Le jour même, un ancien infiltré des stups, Hubert Antoine, contacte Stéphane Vilner, jeune journaliste à Libération. Il prétend pouvoir démontrer l’existence d’un trafic d’État dirigé par Jacques Billard, un haut gradé de la police française. D’abord méfiant, Stéphane finit par plonger dans une enquête qui le mènera jusqu’aux recoins les plus sombres de la République.

Enquête sur un scandale d’État, « librement inspiré de l’ouvrage d’Hubert Avoine et Emmanuel Fansten, L’Infiltré (éditions Robert Laffont, mars 2017), est une fiction » précise un carton au début du générique. Hubert Avoine, recruté comme informateur en 2008, inscrit au Bureau central des sources, s’est décidé à révéler, au parquet de Paris en octobre 2015, puis à Libération au printemps 2016, les irrégularités auxquelles il avait été mêlé sous l’autorité de François Thierry, l’ancien patron de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) qui sera accusé d’avoir, pour augmenter les saisies, aidé certains trafiquants, notamment Sofiane Hambli, à importer de la drogue en France en échange d’informations sur l’organisation du trafic.

Enquête sur un scandale d’État, sorti dans nos salles en février 2022, est le troisième long métrage de Thierry de Peretti, après deux films tournés en Corse, son pays natal, Les Apaches, sélectionné par la Quinzaine des réalisateurs en 2013, et Une vie violente, sélectionné par la Semaine de la Critique en 2017. Il a, à nouveau, fait appel à la directrice de la photographie de son film précédent, Claire Mathon, dont la réputation n’est plus à faire après L’Inconnu du lac (Alain Guiraudie, 2013) et Portrait de la jeune fille en feu (Céline Sciamma, 2019).

Enquête sur un scandale d'état

Enquête sur un scandale d’État, bien qu’il revendique une étiquette de fiction, relate directement l’affaire François Thierry, encore loin d’être terminée. Après avoir perdu son procès en diffamation contre Emmanuel Fansten, sur lequel se termine le film, François Thierry vient, sur réquisition du parquet du 4 juillet 2022, d’être renvoyé devant la cour d’assises pour faux en écriture commis par un dépositaire de l’autorité publique.

Enquête sur un scandale d’État exploite le thème éminemment intéressant du choix entre respect de la loi et efficacité qui a pu conduire la police à défier les procédures, retenu par Cédric Jimenez pour BAC Nord en 2020. Le film de Thierry de Peretti rapporte des faits beaucoup plus graves, un dévoiement érigé en système, l’utilisation par la police des pratiques des délinquants. Pour François Thierry, Jacques Billard dans la « fiction », la fin justifie les moyens : toute entorse aux procédures doit être « légitimée » dès lors qu’elle permet d’améliorer les résultats de la lutte contre la drogue, appréciés à l’aune des volumes saisis.

Enquête sur un scandale d’État, intéressant sur le fond, laisse à désirer sur la forme : trop de digressions entraînent des longueurs et des baisses de tension sans faire avancer le récit, ce que ne compensent pas une mise en scène conventionnelle et un montage un peu mou. On peut, accessoirement, contester le choix discutable du ratio 1.33:1 et une illustration musicale laissant trop peu de moments de silence.

Enquête sur un scandale d’État est pourtant correctement servi par sa distribution. Pio Marmaï et Roschdy Zem tiennent sobrement et avec naturel les rôles du journaliste et de l’indic. Et, un peu en retrait, Vincent Lindon est convaincant dans sa défense, notamment lors de sa confrontation au procureur général. On peut également saluer le souci de réalisme illustré par le choix de décors réels en France et sur la Costa del Sol.

Enquête sur un scandale d'état

Généralités - 3,0 / 5

Enquête sur un scandale d’État (123 minutes) et ses suppléments (115 minutes, sans compter le commentaire audio) tiennent sur un Blu-ray BD-50, une exclusivité FNAC, logé dans un digipack, non fourni pour le test.

Le menu animé et musical propose le film avec le choix entre deux formats audio, DTS-HD Master Audio 5.1 ou 2.0 stéréo.

Piste d’audiodescription DTS-HD MA 2.0.

Sous-titres pour malentendants.

Une édition DVD est disponible, avec le même contenu.

Bonus - 4,0 / 5

Commentaire audio du film par Claire Mathon et Thierry de Peretti (DTS-HD MA 2.0). Ils soulignent l’aspect fictionnel du film, un « document » plutôt qu’un documentaire, commentent les plans filmés sur une plage où est régulièrement livré le cannabis venant du Maroc, escamotent la justification du ratio 1.33:1, rappellent le choix de décors réels, les « bifurcations » du récit qui donnent du « concret » au film. La scène du procès en diffamation, écrite au dernier moment, a été tournée en Belgique, le ministère français de la justice ayant rejeté la mise à disposition d’un prétoire… Un commentaire informatif sur la réalisation du film.

Entretien avec Emmanuel Fansten (16’). Le journaliste à l’origine des révélations publiques rappelle que l’affaire a été connue par la découverte, en octobre 2015 sur le boulevard Exelmans, d’un camion chargé de sept tonnes de cannabis appartenant à Sofiane Hambli, grand trafiquant et principal informateur de l’Office des stups, dirigé par François Thierry. Hubert Avoine, un autre informateur, lui a révélé, au printemps 2016, les nombreuses activités irrégulières auxquelles il avait participé, notamment la surveillance de 19 tonnes de cannabis pour le compte de l’Office, dans le cadre d’un « véritable système d’importation massive de stupéfiants en France avec la complicité de la police française. » Les informations recueillies ont été publiées sous la forme d’interviews, puis dans l’ouvrage L’Infiltré, après une vérification minutieuse de leur crédibilité. Thierry de Peretti a tourné de nombreuses scènes dans les locaux de Libération, pour montrer le déroulement d’une investigation. Emmanuel Fansten assure n’avoir jamais eu la moindre animosité envers Thierry François : il a vu, dans cette affaire, « la dérive d’un système » plus que celle d’un homme. Si la loi a, depuis, été amendée, le système, dans lequel sont impliqués des policiers et des magistrats, perdure dans un pays où le trafic de drogue reste prospère.

Enquête sur un scandale d'état

Introduction aux scènes coupées par Thierry de Peretti (14’). Chacune a été saisie par une seule caméra et en une seule prise, « le plan-séquence étant la façon la plus simple de filmer » bien qu’il suppose « un long travail de préparation avec les acteurs ». Le réalisateur a souhaité laisser une grande liberté aux acteurs dans l’interprétation d’une oeuvre « à la lisière entre le réel et la fiction ».

Scènes coupées. Quatre « moments du film (…), des rushes livrés bruts » sont présentés avec ou après une introduction de 1 à 3 minutes par le réalisateur : Le comité de rédaction (27’), La plaidoirie de Jacques Billard (29’), Les origines d’Hubert (16’), Au restaurant (9’). Pas sûr que ceux qui ont trouvé le film trop long aient envie de regarder tout ce métrage éliminé du montage.

Bande-annonce du film (1’38”) et de deux autres films de Thierry de Peretti, situés en Corse, Les Apaches (1’31”) et Une vie violente (1’39”).

Enquête sur un scandale d'état

Image - 4,5 / 5

L’image numérique (1.33:1, 1080p, AVC), finement résolue, avec des couleurs naturelles, bénéficie de contrastes fermes et de noirs denses assurant le confort visuel de tous les plans, y compris dans les scènes de nuit.

Son - 4,0 / 5

Le son DTS-HD Master Audio 5.1 (avec une alternative 2.0 stéréo) restitue (à condition qu’ils soient toujours suffisamment articulés !) clairement les dialogues, strictement cantonnés sur la voie centrale. Une infime sollicitation des voies latérales limite l’effet immersif et la différence entre les deux formats proposés.

Crédits images : © Les Films Velvet, Arte France Cinéma, Les Productions du Ch’timi, Rectangle Productions, Srab Films

Configuration de test
  • Vidéo projecteur SONY VPL-VW790ES
  • Sony UBP-X800M2
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 20 juillet 2022
La relation fidèle des compromissions avec des trafiquants de François Thierry, l’ancien patron des Stups, mises au grand jour par un journaliste. Un sujet particulièrement intéressant. À voir, en dépit d’une forme brouillonne.

Lire les avis »

Multimédia
Enquête sur un scandale d'État
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)