La Langue des papillons

La Langue des papillons (1999) : le test complet du Blu-ray

La Lengua de las mariposas

Réalisé par José Luis Cuerda
Avec Fernando Fernán Gómez, Manuel Lozano et Uxía Blanco

Édité par Tamasa Diffusion

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 20/04/2023
Critique

Encore inédit, un beau film à découvrir sur l’apprentissage de la vie par un garçon de 8 ans, à la veille de la guerre civile en Espagne.

La Langue des papillons

Galice, 1936. Moncho, 8 ans, entre pour la première fois à l’école, avec beaucoup d’appréhension. Mais sa peur d’être battu par le maître disparaît vite : Don Gregorio, proche de la retraite, lui donne l’envie d’apprendre, lui révèle les mystères de la nature, visibles et invisibles, comme la langue des papillons, enroulée sur elle-même comme le ressort d’une montre. Moncho découvre aussi, en observant les enfants et les adultes, l’amitié, la solidarité, mais aussi les humiliations (il est surnommé el gorrión, le moineau, par ses camarades de classe), les injustices, la lâcheté à laquelle peut conduire la peur…

La Langue des papillons (La Lengua de las mariposas), sorti en 1999, met en images un scénario de Rafael Azcona qui puisa son matériau dans trois nouvelles de l’écrivain galicien Manuel Rivas, extraites d’un recueil intitulé ¿Qué me quieres amor? publié et traduit en castillan en 1996 : La Lengua de las mariposas, Un saxo en la niebla et Carmiña. Rafael Azcona fut, notamment, le scénariste de six films de Carlos Saura et d’une quinzaine de films de Marco Ferreri depuis L’Appartement (El Pisito, 1958) et La Petite voiture (El Cochecito, 1960).

La Langue des papillons, sorti dans nos salles en 2001, est le neuvième de la quinzaine de longs métrages de José Luis Cuerda (1947-2020). Seul avait, jusqu’ici, été édité en vidéo, par Tamasa Diffusion, son dernier film, Tiempo después, réalisé en 2018, un conte se déroulant dans un univers dystopique en… 9177.

Moncho, resté jusqu’ici à l’abri du cocon familial, découvre le monde à l’aube de la guerre civile qui conduira à la fin de l’éphémère Seconde république. Le film fut tourné en Galice, là où se passe l’histoire, plus précisément à Ourense, cadre photogénique des nombreuses scènes tournées en extérieur. Un soin particulier a été apporté à la reconstitution du passé, des fêtes campagnardes et d’un pittoresque carnaval. Un plaisir complété par la partition pour orchestre de chambre d’Alejandro Amenábar qui ajoute ses talents de compositeur à ceux de scénariste et réalisateur de Les Autres (The Others, 2001), Mar adentro (2004)…

À côté du jeune Manuel Lozano, particulièrement bien dirigé, on retrouve un grand acteur espagnol Fernando Fernán Gómez (1921-2007). Parmi plus de 200 rôles à son actif, notamment avec Carlos Saura pour Anna et les loups (Ana y los lobos, 1973), avec Pedro Almodóvar pour Tout sur ma mère (Todo sobre mi madre, 1999), il apporta une contribution majeure en 1992 à l’inoubliable Belle époque, chef-d’oeuvre de Fernando Trueba, récompensé en 1994 par l’Oscar du meilleur film étranger, un autre film scénarisé par Rafael Azcona.

Curieusement, La Langue des papillons, treize fois nommé aux Goya Awards en 2000 et salué par le Prix de la meilleure adaptation, n’avait jamais été édité en vidéo en France. Il vient, près d’un quart de siècle après sa sortie en salles, enrichir le catalogue de Tamasa Diffusion. Largement dédié au cinéma de patrimoine, avec l’édition récente de deux chefs-d’oeuvre, La Vie criminelle d’Archibald de la Cruz (Ensayo de un crimen, Luis Buñuel, 1955) et Ginger et Fred (Ginger e Fred, Federico Fellini, 1986), il s’ouvre aussi sur le cinéma contemporain « différent » avec Entre deux trains (Pierre Filmon, 2019) ou de La Tour de Nesle (Noël Herpe, 2021).

La Langue des papillons

Généralités - 3,0 / 5

La Langue des papillons (95 minutes) et ses suppléments (26 minutes) tiennent sur un Blu-ray BD-50 logé dans un boîtier de 11 mm d’épaisseur.

Le menu, propose le film dans sa version originale, le castillan et en galicien, au format audio Dolby Digital 2.0 mono, avec sous-titres optionnels, et dans un doublage en français Linear PCM 2.0 mono.

Un livret de 16 pages recueille les intentions de José Luis Cuerda, ses commentaires sur le scénario, sur la dimension politique du film, sur la direction des enfants… Suit le souvenir de Manuel Rivas de Castro de Elviña, une bourgade de La Corogne, et d’une « fenêtre magique » ouverte dans un haut mur… par une affiche de cinéma. Alejandro Amenábar ferme le livret en rappelant comment il avait écouté José Luis Cuerda pour se « rapprocher au mieux de l’esprit d’un film simple, avec une âme ».

La Langue des papillons

Bonus - 2,0 / 5

Making of La Langue des papillons (25’, Canal+ España, 1999), avec José Luis Cuerda, Fernando Fernán Gómez, Manuel Lozano, Alejandro Amenábar, Manuel Rivas et les acteurs. José Luis Cuerda se souvient d’avoir été bouleversé par la lecture de la nouvelle et Manuel Rivas loue la sensibilité de l’adaptation qu’en fit le scénario. Ce document promotionnel, fait de nombreux extraits de scènes, de quelques plans du tournage et de commentaires sur l’intrigue et sur les personnages, n’apporte pas grand-chose au visionnage du film.

Bande-annonce (1’20”).

La Langue des papillons

Image - 5,0 / 5

L’image (1080p, AVC) au ratio original 2.35:1, restauré après scan 4K (probablement du négatif original), très propre, déploie une palette de couleurs naturelles, étalonnées avec soin. Lumineuse, fermement contrastée avec des noirs denses, elle garantit un bon confort de visionnage de tous les plans, quelles que soient les conditions d’éclairage.

La Langue des papillons

Son - 4,0 / 5

Le son Dolby Digital 2.0 mono, bien qu’on puisse regretter le format standard, est débarrassé de tout bruit parasite dû au vieillissement de la pellicule, restitue clairement les dialogues et avec finesse l’accompagnement musical. Le souffle qui a résisté à la restauration est suffisamment discret et régulier pour se faire oublier.

Pratiquement pas de souffle dans le doublage, au format Linear PCM 2.0 mono, mais un timbre trop sec.

Crédits images : © Canal+ España, Grupo Voz, Las Producciones del Escorpión, Sociedad General de Televisión, Televisión Española, Televisión de Galicia

Configuration de test
  • Vidéo projecteur SONY VPL-VW790ES
  • Sony UBP-X800M2
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 20 avril 2023
En Espagne, à la veille de la guerre civile, Moncho, 8 ans, entre pour la première fois à l’école. Sorti du cocon familial, il découvre le monde extérieur, ses merveilles et ses lâchetés. Première édition vidéo d’un film chaudement recommandé.

Lire les avis »

Multimédia
La Langue des papillons
Bande-annonce VO

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)