Take Shelter (2011) : le test complet du DVD

Réalisé par Jeff Nichols
Avec Michael Shannon, Jessica Chastain et Tova Stewart

Édité par Ad Vitam

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 24/02/2013
Critique

Curtis est, un jour, effrayé à la vue d’une effroyable tornade. Rêve ou réalité ? Ses visions sont-elles les premiers symptômes de la schizophrénie dont souffre sa mère ou la prémonition d’une prochaine apocalypse ? Le besoin de protéger sa famille le pousse à agrandir et aménager l’abri contre les tornades…

On retrouve dans Take Shelter, le deuxième film de Jeff Nichols, le cadre des plaines du Midwest et le thème de la cellule familiale déjà présents dans son premier film, Shotgun Stories, salué par la critique. La montée progressive de l’angoisse de Curtis et, particulièrement, l’incertitude entretenue par le scénario sur l’origine de cette angoisse, soutiennent l’attention jusqu’à la dernière séquence qui ménage une fin ouverte au récit.

La distribution est remarquable avec, dans le rôle de Curtis, Michael Shannon, qui tenait aussi la tête d’affiche dans Shotgun Stories. En face de lui, Jessica Chastain, révélée en 2008 par Jolene (un beau film, uniquement disponible en import US). Étonnant contraste entre ces deux personnages, un géant taillé à la serpe, souffrant d’une excessive fragilité psychologique, confronté à une délicate porcelaine, animée d’une inébranlable détermination.

Drame intimiste très soigneusement mis en images, Take Shelter empiète aussi sur les terres de la science-fiction, récemment explorées par Melancholia. Il est, aussi vraisemblablement, une expression subtile de l’anxiété générée par la crise économique qui a frappé certains foyers américains et continue de faire planer une menace diffuse sur d’autres, à l’image de cet inquiétant vol d’étourneaux qui vient assombrir le ciel à deux ou trois reprises.

Présenté en avant-première au festival de Sundance en 2011, Take Shelter mérite amplement tous les prix décrochés par les deux acteurs et le réalisateur, dont le Grand prix de la critique du festival de Cannes et le Grand prix du festival de Deauville.

Le prochain film de Jeff Nichols, Mud, qui sort en salles le 1er mai 2013, nous racontera l’histoire d’un fugitif aidé par deux adolescents, toujours dans les grandes plaines, mais cette fois dans l’Arkansas, juste au sud du Midwest.

Généralités - 5,0 / 5

La sérigraphie des deux disques (film sur le premier, suppléments sur le second) se superpose à celle du décor intérieur d’un digipack à trois volets. Un beau menu animé, des bonus faits sur mesure. Rien à redire !

Cette belle édition confirme le soin apporté à ses éditions par une nouvelle maison, Ad Vitam, dont les premiers titres ont été publiés à l’automne 2010. Elle a déjà transféré sur nos galettes préférées, DVD et Blu-ray, un vingtaine de titres, parmi lesquels Les Adieux à la Reine et Bullhead, critiqués par Sabrina Piazzi.

Les bonnes actions ne passent pas toujours inaperçues : Take Shelter a reçu, au Théâtre du Rond-Point le 18 février 2013, le Prix du meilleur DVD récent décerné par le Syndicat Français de la Critique.

Bonus - 5,0 / 5

Sur le DVD 1, un intéressant commentaire du film par Jeff Nichols et Michael Shannon, avec sous-titres français optionnels. Tous les autres suppléments sont logés sur le DVD 2.

Take Shelter vu par Michel Ciment (2’29”) nous donne une passionnante analyse de l’oeuvre. Belle démonstration de la préséance de la qualité sur la quantité !

Entretien avec Jeff Nichols (12’49”) : le jeune cinéaste, répondant aux questions pertinentes posées par Michel Ciment dans un anglais irréprochable, expose ses méthodes de tournage, rappelle les circonstances et raisons du choix de Jessica Chastain et analyse la scène du restaurant qui commence à 88’.

Entretien avec Michael Shannon (15’05”), interrogé par Richard Gaitet.

Ces trois documentaires, en anglais avec sous-titres français optionnels, ont été réalisés en 2012 pour être servis en exclusivité avec l’édition française.

Making of (10’08”) parle du scénario, des décors de l’abri contre les tornades et des effets visuels, réalisés par Hydraulx qui a collaboré à la réalisation du film Avatar. Deux scènes coupées (5’46”) : une consultation chez le psy et une discussion en tête à tête entre Curtis et Sam.

Pour finir, une bande-annonce (1’43”).

Image - 4,5 / 5

Le transfert restitue parfaitement la belle photographie d’Adam Stone, qui tenait déjà la caméra de Shotgun Stories : couleurs naturelles, extraordinaire profondeur de champ dans les plans larges de paysages, brillance des verts, contrastes impressionnants des ciels d’orage, délicatesse du teint des visages…

Ce serait la perfection sans deux ou trois scènes d’intérieur en basse lumière qui sont très brièvement affectées par un léger bruit vidéo. Pas de quoi fouetter un chat…

Son - 5,0 / 5

Le format DD 5.1 délivre un son propre et dynamique qui restitue sans failles les dialogues, les basses puissantes et les aigus cristallins de la musique originale, les bruits d’ambiance, le sifflement du vent, le grondement de l’orage, le claquement du tonnerre, le bruissement des feuilles… L’image multicanale est spectaculaire et cohérente.

Préférez toutefois la version originale, les dialogues du doublage français étant, comme c’est presque toujours le cas, peu naturels et trop en avant. C’est d’autant plus facile que les personnages ne sont pas vraiment bavards.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur InFocus IN76
  • Panasonic DMP-BD30
  • Denon AVR-3806
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918 (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080i - Diagonale image 270 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

5,0
5
2
4
0
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Sabrina Piazzi
Le 8 mars 2013
Pas de commentaire.
Avatar
Philippe Gautreau
Le 26 février 2013
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
Take Shelter
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus