Atlantis - Saison 1 (2013) : le test complet du DVD

Atlantis

Réalisé par Justin Molotnikov
Avec Mark Addy, Jack Donnelly et Robert Emms

Édité par Showshank Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 20/11/2014
Critique

Jason, un jeune océanographe parti à bord d’un petit sous-marin à la recherche de son père, est attiré par une force irrésistible… Il se réveille près d’une cité disparue, Atlantis. Secouru par Pythagore et Hercule, il apprend de l’oracle que son destin l’appelle à surmonter une série d’épreuves…

Une vraie salade mythologique

Atlantis est sortie de l’imagination de Johnny Capps, Julian Murphy et Howard Overman, cocréateurs de la série Merlin. Avant même la fin du premier épisode, on a oublié l’origine contemporaine de Jason qui s’est glissé dans la peau d’un héros antique que le scénario, prenant de grandes libertés avec la tradition, confronte à de nombreuses figures de la mythologie grecque, Ariane, le Minotaure, Méduse, Philémon et Baucis, Dédale, Les Furies, Jocaste et OEdipe, Ménades et Satyres… Par une sérieuse entorse à la légende, le taureau d’airain de Phalaris, tyran d’Agrigente, est attribué au roi Minos !

Que les dieux soient avec toi !

Si l’on accepte de sortir des sentiers connus, les nouvelles aventures dans lesquelles Jason, aidé des dieux, est précipité à chaque épisode sont bien mises en scène et soutiennent l’intérêt par l’inventivité des situations et un agréable mix d’action, avec des scènes de combat bien chorégraphiées, de comédie, d’aventures, de romance et de fantastique, sous la forme de créatures monstrueuses nées d’effets spéciaux soignés.

Hercule, l’antihéros

Jason est accompagné dans ses exploits par le savant Pythagore, que les triangles commencent à obnubiler, plus utile à trouver des échappatoires qu’à prêter main-forte dans les combats et par Hercule, « pas gros, bien charpenté » (coup d’oeil à Obélix ?), un ivrogne vantard, glouton, poltron et ronchon, interprété par Mark Addy, le Robert Baratheon de Game of Thrones et le Pumblechook de la minisérie De grandes espérances, récemment critiquée. Grâce à la verve de Mark Addy, le personnage d’Hercule contraste avec celui, beaucoup trop lisse, de Jason dont le rôle est tenu par Jack Donelly, cependant très à l’aise dans les scènes d’action.

Se distinguent aussi dans la distribution Sarah Parish (une quarantaine de séries à son palmarès) dans son élégante et convaincante interprétation de la malfaisante Pasiphaé, prête aux pires forfaits, à l’aide de la magie noire, pour assouvir sa soif de pouvoir.

On ajoutera aux atouts de cette coproduction de la BBC et de BBC America, une réalisation soignée (on retrouve les réalisateurs et directeurs de la photo de Merlin), les paysages (un peu trop contrastés) du Pays de Galles et du Maroc, une large variété de décors et de costumes, l’animation des rues de la cité disparue…

La BBC, encouragée par une bonne part d’audience, vient d’annoncer le tournage d’une saison 2.

Technique - 8 / 10

Les quatre DVD, sérigraphiés de portraits des trois principaux personnages, sont présentés dans deux slim cases insérés dans un étui.

Le menu principal, animé et musical, offre le choix entre la version originale (avec sous-titres français optionnels trop haut placés et trop grands) et un doublage en français, tous deux au format Dolby Digital 2.0 stéréo.

En supplément, un making of (29’, en anglais avec sous-titres français imposés) trop promotionnel, mais qui donne toutefois un assez bon aperçu du soin apporté à la réalisation, aux décors et aux costumes. Court synopsis de chaque épisode au verso des deux slim cases.

L’image est d’une qualité irréprochable, précise sur toute la profondeur du champ, avec des couleurs chaudes et bien saturées de solides contrastes et des noirs très denses assurant une excellente lisibilité des scènes nocturnes ou des scènes filmées en nuit américaine. Les tons de peaux sont toujours naturels.

Le son donne une belle ampleur à l’accompagnement musical et restitue clairement les dialogues, légèrement placés trop en avant par le doublage en français. Les deux voies sont toutefois trop faiblement séparées. Regrettons que la BBC, une fois de plus, fasse l’économie du 5.1 qui aurait été le bienvenu pour accompagner les aventures mouvementées de Jason.

Crédits images : © BBC (British Broadcasting Corporation)

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
8 / 10
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 20 novembre 2014
Il faut sortir des sentiers connus pour suivre Jason dans de périlleuses épreuves… Un agréable mix de combats bien chorégraphiées, de comédie, d’aventures, de romance et de fantastique, sous la forme de créatures monstrueuses nées d’effets spéciaux soignés.

Lire les avis »

Multimédia
Atlantis - Saison 1
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus