Forever - L'intégrale de la série (2014) : le test complet du DVD

Forever

Réalisé par Brad Anderson
Avec Ioan Gruffudd, Alana De La Garza et Joel David Moore

Édité par Warner Bros.

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 23/02/2016
Critique

Forever - Saison 1

Le docteur Henry Morgan vit avec Abraham, un antiquaire. Médecin légiste à New York, Henry accompagne régulièrement la détective Jo Martinez sur les scènes de crime. Henry cache un secret : il est devenu immortel après avoir reçu une balle en plein coeur, voilà plus de deux cents ans.

Forever (ce mot est prononcé dans chacun des épisodes) est une création du scénariste et producteur Matt Miller qui a notamment collaboré à l’écriture de deux autres séries, Chuck (2007-2011) et Las Vegas (2003-2008).

Fugacement exploitée par New Amsterdam, une autre série policière qui ne dura que le temps de 8 épisodes en 2008, l’immortalité du héros fait l’originalité de Forever : à chaque fois que Henry meurt, son corps disparaît sans laisser de traces, pour réapparaître, nu mais intact, au milieu de l’East River. L’introduction du fantastique ne s’arrête pas là : Henry reçoit plusieurs appels, celui d’un homme mystérieux qui prétend être, lui aussi, immortel. Le jeu du chat et de la souris entre les deux personnages forme l’arc narratif qui réunit les épisodes, chacun traitant d’une enquête criminelle.

Le déroulement des enquêtes, en revanche beaucoup plus conventionnel, rapproche Forever de séries dans la veine des Experts (C.S.I.: Crime Scene Investigation) et de ses nombreux avatars. Avec aussi d’insistants clins d’oeil à Bones. Joel David Moore, qui tient le rôle de Lucas, l’assistant de Henry, a d’ailleurs été l’un des interprètes récurrents de cette dernière série.

Forever dégage aussi un parfum Sherlock Holmésien : quelques secondes suffisent à Henry Morgan pour qu’à l’examen de plusieurs indices, il sache à peu près tout, non seulement du déroulement du meurtre, mais encore de la profession de la victime, de sa situation familiale, de ce qu’elle a fait la veille, etc.

Forever bénéficie d’une bonne distribution. Le choix de Ioan Gruffudd dans le rôle de Henry Morgan est pertinent : son accent britannique conforte le côté intemporel et décalé du personnage dans le New York d’aujourd’hui. Son vis-à-vis du NYPD est Alana De La Garza, accoutumée aux emplois dans le maintien de l’ordre pour avoir joué les substituts du procureur de 2006 à 2010 dans pas moins de 85 épisodes de New York District (Law & Order, créée par Dick Wolf). Plus surprenant : on retrouve dans le rôle de sa supérieure, Lorraine Toussaint dans un emploi à l’opposé de celui d’Yvonne ‘Vee’ Parker, la détenue qui terrorisait toute la prison dans la saison 2 de l’excellente Orange Is the New Black. Mais le plus inquiétant est, de loin, le mystérieux Adam, l’homme qui a percé le secret de Henry, campé par Burn Gorman : il avait déjà fait frissonner les amateurs de série dans Torchwood, The Hour et Turn.

En juillet 2015, Matt Miller a annoncé que la chaîne ABC ne financerait pas la production d’une saison 2. Forever s’arrêtera donc là… à moins qu’un autre producteur ne la fasse ressusciter, à l’instar du docteur Morgan.

Technique - 7 / 10

Forever est composée de 22 épisodes répartis sur 5 disques (4 DVD-9 et 1 DVD-5) logés dans un keep case Amaray, inséré dans un étui. Le même plan américain de Henry Morgan assis devant l’East River se retrouve sur la jaquette, l’étui, les disques et le menu fixe et muet. Ce menu propose le choix entre version originale au format Dolby Digital 5.1 et doublage en français au format Dolby Digital stéréo (et non 5.1, comme indiqué sur la jaquette).

Sous-titres français, néerlandais ou anglais (pour malentendants dans cette dernière langue).

Les suppléments se limitent à une généreuse suite de scènes coupées (32 minutes) en VOST.

L’image (1.78:1) est d’une bonne qualité sur les premiers plans en pleine lumière. Mais, dans les scènes sombres, la définition laisse à désirer, avec des contrastes insuffisants, des noirs poreux et un étalonnage peu soigné des couleurs.

Le son Dolby Digital 5.1 de la version originale assure une assez bonne immersion dans l’ambiance, avec une dynamique et une ouverture du spectre satisfaisantes. En revanche, les dialogues sont parfois étouffés. Ce défaut n’a pas été relevé sur le doublage qui place toutefois les voix un peu trop en avant.

Crédits images : © Good Session, Lin Pictures, Warner Bros. Television

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
7 / 10
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 24 février 2016
Le fantastique, l’immortalité de son bien étrange personnage principal, fait l’originalité de la série policière Forever. Pour les enquêtes, elle suit les codes holmésiens et ceux de plusieurs séries, telles Les Experts, avec quelques emprunts à Bones.

Lire les avis »

Multimédia
Forever - L'intégrale de la série
Bande-annonce VO
Forever - L'intégrale de la série
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus