Dublin Murders - Saison 1

Dublin Murders - Saison 1 (2019) : le test complet du DVD

Dublin Murders

Réalisé par Saul Dibb
Avec Killian Scott, Sarah Greene et Tom Vaughan-Lawlor

Édité par Koba Films

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 08/07/2020
Critique

Le cadavre d’une adolescente est découvert dans la forêt où, 21 ans plus tôt, trois enfants ont disparu. Les deux affaires seraient-elles liées ?

Dublin Murders - Saison 1

Le corps de Katy Devlin, 13 ans, est retrouvé en 2006 dans une forêt, le théâtre de la disparition, en 1985, toujours inexpliquée 21 ans plus tard, de trois des quatre enfants qui s’y étaient aventurés. Deux lieutenants de police de Dublin sont étrangement impliqués dans les enquêtes. Rob Reilly n’est autre qu’Adam, le seul rescapé de l’été 1985. Cassie Maddox, elle, ressemble comme deux gouttes d’eau à une autre victime, Lexie Mangan, une jeune femme poignardée à mort.

Dublin Murders, diffusée en France par Starzplay en 2019, nous arrive maintenant sur DVD. Cette première saison, mêlant les investigations sur deux meurtres distincts, celui de Katy et celui de Lexie, est l’adaptation de In the Woods et The Likeness, publiés en 2007 et 2008 par l’Américaine Tana French, deux des romans composant la suite policière Dublin Murder Squad.

Dublin Murders est une création de Sarah Phelps, scénariste britannique qui a contribué, depuis 2003, à l’écriture d’une bonne vingtaine de séries, notamment, parmi celles éditées en France, d’un épisode de Camelot - La légende du Roi Arthur (Camelot, 2011) et De grandes espérances (Great Expectations, 2011), une des adaptations du roman éponyme de Charles Dickens.

Dublin Murders se distingue de bien d’autres séries policières par l’étrangeté du tandem formé par les deux enquêteurs. L’un, Adam, après avoir suivi toutes ses études en Angleterre, est revenu à Dublin sous la nouvelle identité de Rob Riley. L’autre, Cassie Maddox, le sosie de la femme poignardée, Lexie, avait donné ce nom au double qu’elle s’était inventé dans son enfance !

Dublin Murders - Saison 1

Ces deux policiers atypiques sont incarnés par Sarah Greene, vue dans le rôle de Hecate Poole, personnage récurrent des saisons 2 et 3 de Penny Dreadful, l’inoubliable série créée par John Logan en 2010, et par Killian Scott, un habitué des hôtels de police depuis Ripper Street (dont seule la saison 1 a traversé le Channel) et C.B. Strike, minisérie adaptée en 2017 de la suite littéraire Cormoran Strike, publiée à partir de 2013 par J. K. Rowling, créatrice de la saga Harry Potter.

Les deux policiers ne sont pas les seuls protagonistes étranges de cette sombre minisérie. Il y a aussi Shane, un SDF, et la bizarre famille Devlin, celle de la victime de 13 ans, dans laquelle on remarque surtout Rosalind Devlin, une jeune fille tourmentée, intensément interprétée par Leah McNamara qu’on avait vue dans la saison 5 de l’ambitieuse série Vikings.

Dublin Murders, avec ces atouts et une réalisation soignée, mais conventionnelle, aurait gagné à s’appuyer sur un scénario moins complexe. Le choix de compresser en huit épisodes la matière de deux des romans de Tana French n’était peut-être pas une bonne idée.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, le doute subsiste toujours sur la production d’une seconde saison.

Dublin Murders - Saison 1

Généralités - 4,0 / 5

Dublin Murders, saison 1 (8 épisodes d’une durée cumulée de 458 minutes) tient sur trois DVD-9, logés dans un boîtier non fourni pour le test, effectué sur check discs.

Le menu animé et musical propose la série dans sa version originale, en anglais, avec sous-titres optionnels, et dans un doublage en français, les deux au format audio Dolby Digital 5.1.

Bonus - 0,5 / 5

Aucun supplément, juste les bandes-annonces de South Wind (Juzni vetar, Milos Avramovic, 2018), The Endless (Aaron Moorhead, Justin Benson, 2017), L’Accusé (Contratiempo, Oriol Paulo, 2016), Double face (Het tweede gelaat, Jan Verheyen, 2017), Les Evadés de Maze (Maze, Stephen Burke, 2017) et Lucky Man (Stan Lee’s Lucky Man, créée par Neil Biswas en 2016).

Dublin Murders - Saison 1

Image - 4,0 / 5

L’image (2.00:1), avec des couleurs naturelles, délicatement saturées, est un peu douce, avec des noirs manquant de densité, pouvant occasionnellement affecter la netteté de certaines prises en basse lumière.

Son - 4,0 / 5

Le son Dolby Digital 5.1 de la version originale délivre des dialogues nets, toujours bien priorisés sur l’accompagnement musical. La sollicitation timide des canaux latéraux réussit à créer une sensation d’immersion très discrète, mais cohérente.

Le doublage, assez monotone, comme trop souvent, ajoute de la vulgarité là où il n’y en a pas. Au début de l’épisode 8, par exemple, « You nailed this one down » (« Tu as démasqué celui-là » donne : « Tu as démasqué ce barge ».

Crédits images : © Koba Films

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,0
5
0
4
0
3
1
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 9 juillet 2020
L’implication personnelle de deux policiers dans une enquête criminelle créée l’originalité de cette sombre minisérie irlandaise.

Lire les avis »

Multimédia
Dublin Murders - Saison 1
Bande-annonce VOST

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus