Les Misérables (2018) : le test complet du DVD

Réalisé par Tom Shankland
Avec Dominic West, Lily Collins et David Oyelowo

Édité par France Télévisions Distribution

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 08/10/2020
Critique

Cette adaptation du roman de Victor Hugo, avec de gros moyens bien utilisés, tient le spectateur en haleine.

Les Misérables

Le lendemain de la défaite de Waterloo, le sergent Thénardier dépouille les cadavres sur le champ de bataille et sauve le colonel de Pontmercy, gravement blessé, que son beau-père, royaliste, chasse de sa maison. Jean Valjean a été condamné, pour le vol d’une miche de pain, à dix-neuf ans de travaux forcés au bagne de Toulon, où il est surveillé par Javert, un gardien sans pitié. À Paris, Fantine, une grisette, est séduite et abandonnée par Félix. Le destin va faire se croiser les chemins de ces personnages…

Les Misérables, sous la forme d’une minisérie produite pour la BBC, est une des quelques cinquante adaptations pour l’écran du roman que Victor Hugo finira d’écrire pendant son exil à Guernesey. Il suit le sort de plusieurs personnages, l’ex-forçat Jean Valjean, l’inspecteur de police Javert, la grisette Fantine, sa fille Cosette, Marius, le fils du colonel de Pontmercy, les aubergistes Thénardier et leurs enfants Éponine, Azelma et Gavroche, Enjolras, un révolutionnaire et d’autres encore, pendant la période allant de la bataille de Waterloo, en juin 1815, à l’insurrection républicaine de Paris, déclenchée en juin 1832 à l’occasion des funérailles du général Lamarque.

Les Misérables est adapté, avec la collaboration de Christine Donougher, par Andrew Davies, un des scénaristes britanniques les plus doués de son temps, celui de très nombreuses séries, telles House of Cards (1990-1995), le modèle du remake américain, Orgueil & préjugés (1995) (Pride and Prejudice, 1995), Tipping the Velvet (2002), La Maison d’Apre-Vent (Bleak House, 2005), les saisons 1 et 2 de Mr Selfridge (2013-2014), Guerre & Paix (BBC) (War and Peace, 2018). Une adaptation qui donne un coup de jeune à l’oeuvre, sans en déformer l’esprit, comme celle qu’il a faite des romans de Charles Dickens, l’alter ego anglais et contemporain de Victor Hugo, les deux dénonçant la misère et l’injustice qui sévissaient dans leur pays.

Les Misérables

Tom Shankland, le réalisateur de The Missing - Saison 1 (2014) et de Ripper Street - Saison 1 (2013), a su tirer bon parti des généreux moyens investis dans la production qui ont permis un tournage en décors naturels, avec une kyrielle d’acteurs, une foule de figurants, une riche création de costumes et la collaboration de Stephan Pehrsson, directeur de la photographie nommé aux BAFTA Awards en 2018 pour l’épisode USS Callister de la série Black Mirror, dont on attend toujours l’édition vidéo en France. Bien qu’elles soient tournées à Sedan, les scènes de Paris parviennent à faire illusion, leur réalisme étant soutenu par les dialogues en français des figurants et de quelques personnages secondaires.

Les Misérables brille aussi par sa distribution. La série met essentiellement en avant Jean Valjean, interprété par Dominic West qu’on avait notamment apprécié en tête d’affiche de l’immanquable série Sur écoute (The Wire, créée par David Simon en 2002) et de The Affair (créée par Hagai Levi et Sarah Treem en 2014). Il est entouré de Lily Colllins (Fantine), David Oyelowo (Javert), Adeel Akhtar et Olivia Colman, effrayants dans leur incarnation des Thénardier, la jeune Ellie Bamber (Cosette) et trois vétérans, Donald Sumpter, le Maester Luwin des saisons 1 et 2 de Game of Thrones (Le Trône de Fer), David Bradley, en tête d’affiche de la saga The Strain et Derek Jacobi, titulaire du rôle-titre de la série Cadfaël (1994-1998).

Les Misérables

Généralités - 4,0 / 5

Les Misérables (6 épisodes d’une durée cumulée de 374 minutes) et ses suppléments (13 minutes) tiennent sur deux DVD-9 logés dans un boîtier non fourni pour le test, effectué sur check discs.

Le menu fixe et musical propose la minisérie dans sa version originale et dans un doublage en français, les deux au format Dolby Digital 5.1.

Une édition Blu-ray est sortie au Royaume Uni.

Bonus - 2,0 / 5

Le contexte (3’). Le scénariste Andrew Davies et les acteurs présentent en quelques mots les personnages du roman de Victor Hugo.

La bataille de Waterloo (3’). Quelques commentaires promotionnels et aperçus du tournage situé sur un terrain de 60 x 12 mètres, avec 60 figurants. Les mille autres sont ajoutés en images de synthèse et le paysage est créé en matte painting (peint sur des plaques de verre placées devant la caméra).

L’identité visuelle de la série (4’). Le Paris de la minisérie et les autres lieux de tournage, choisis pour leur style architectural, sont situés dans le nord de la France, à Sedan et en Belgique. Les créatrices des costumes, maquillages et coiffures évoquent leur travail.

Derrière la barricade (3’). Le tournage à Sedan, dans le décor naturel d’une rue, conforte l’authenticité de la reconstitution de l’insurrection.

Les Misérables

Image - 4,0 / 5

L’image (1.78:1), propose des couleurs naturelles, soigneusement étalonnées, avec de beaux contrejours et clairs-obscurs. Mais, un peu trop douce et avec un léger manque de densité, elle tend à estomper le détail des cadres, sauf dans les scènes en pleine lumière.

Son - 4,5 / 5

Le son Dolby Digital 5.1 de la version originale garantit la clarté des dialogues. Une large bande passante, une bonne dynamique et une répartition cohérente du signal sur les cinq canaux immerge le spectateur dans l’action.

Les mêmes observations valent pour le doublage en français, un peu mat, mais assez réussi.

Crédits images : © Droits réservés

Configuration de test
  • Vidéo projecteur JVC DLA-X70BRE
  • OPPO BDP-93EU
  • Denon AVR-4520
  • Kit enceintes/caisson Focal Profile 918, CC908, SR908 et Chorus V (configuration 7.1)
  • TEST EN RÉSOLUTION 1080p - Diagonale image 275 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Philippe Gautreau
Le 9 octobre 2020
Cette belle adaptation du roman de Victor Hugo par le talentueux scénariste britannique Andrew Davies a su tirer profit d’une remarquable distribution et des importants moyens investis par la production pour une reconstitution convaincante du passé, deux siècles en arrière.

Lire les avis »

Multimédia
Les Misérables
Bande-annonce VO

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus