La Maison de l'horreur : le test complet du DVD

House on Haunted Hill

1999. Réalisé par William Malone
Avec Geoffrey Rush, Famke Janssen et Taye Diggs

Édité par H2F

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 18/11/2001
Critique

Steven Price, richissime homme d’affaires et patron de grands parcs d’attraction, organise l’anniversaire de son épouse dans une maison hantée construite sur les restes d’un hôpital psychiatrique, où eut lieu un effroyable massacre. Très vite le couple et leurs invités se retrouvent piégés dans cette maison de l’horreur. Le cauchemar peut alors commencer…

Remake d’un grand classique des années ‘50, ce film réussit où Hantise avait échoué : surprendre et régaler le spectateur. Grâce à un ton bien rythmé à coup d’accélérés/ralentis, de travellings et sur une bande-son tonitruante, le spectateur ne cesse de bondir de frayeur devant le spectacle auquel il assiste. La surprise étant toujours là où on ne l’attend pas, l’effet en est donc à son paroxysme. Les effets spéciaux sont également très réussis, et ne se limitent pas à épater la platée, mais bel et bien pour servir au développement de l’histoire.

On se retrouve donc devant un film efficace, envoûtant, comme on aimerait en voir plus souvent…

Généralités - 3,0 / 5

De très jolis menus, animés et musicaux, reprenant les musiques du film. Peu de transitions entre les différents menus, et c’est dommage, vu leur qualité…

Une habitude chez l’éditeur, les sous-titres sont imposés sur le film en version originale et il est impossible de changer de piste audio à la volée.

Bonus - 2,0 / 5

D’abord, grand étonnement : mis à part la bande-annonce, aucun supplément visuel ni auditif sur le film, n’est présenté sur cette édition. On aurait vraiment apprécié un making of, surtout pour ce genre d’histoire… Donc, il ne nous reste plus qu’à voir par quoi est composée cette édition.

Le bonus le plus intéressant est sans doute les très longues notes de production. Très complètes, on y apprend beaucoup sur le film avant, pendant et après son tournage. Dommage qu’il s’agisse de notes textuelles ; un making of avec les mêmes contenus aurait été plus passionnant encore…

Les filmographies sont aussi complètes. On y trouve celles des acteurs, du réalisateur mais aussi des producteurs et des équipes chargées des effets spéciaux et du maquillage. Les liens Internet du film sont aussi de mise.

Pour finir, on trouve une section bandes-annonces, où sont présentés « The Crow 3 : Salvation », « Cut » et celle du film en question.

Image - 4,5 / 5

Un master magnifique ! Format 1.85 d’origine, et avec un encodage parfait. Le transfert anamorphique est d’une définition hallucinante, proposant ainsi une image hautement détaillée avec des couleurs vives, et des noirs profonds.

Son - 5,0 / 5

Attention aux oreilles ! On trouve ici des pistes DD 5.1 et DTS en VF ainsi qu’une piste en version originale 5.1.

La version française en DTS n’apporte pas grand chose de plus par rapport aux deux excellents mixages DD 5.1. La différence se situe au niveau des voies arrières qui sont beaucoup plus présentes. Le DTS accentue l’intensité lors des scènes choc.

L’autre piste française en 5.1 est d’un excellent niveau. Mélange de précision limpide et de force brutale, elle rivalise parfaitement avec la piste DTS.

Pour la version originale en 5.1, on assiste à un spectacle différent… Les scènes d’action sont mises en valeur grâce à des graves plus profondes, qui offrent une bande-son plus percutante.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony WEGA 16/9 82 cm 32FX60B
  • Sony PlayStation 2
  • Pioneer VSX859-RDS
  • Enceintes frontales Jamo E630, centrale E6CEN, surround E8SUR et caisson de graves E6SUB

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus