Rollerball : le test complet du DVD

Édition Collector

1975. Réalisé par Norman Jewison
Avec James Caan, John Houseman et Maud Adams

Édité par MGM / United Artists

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 17/08/2002
Critique

En 2018, il n39y a plus de guerre, plus de crime. Il y a seulement le Jeu. Dans un monde où les corporations règnent, ce « sport » vicieux et barbare est le seul rempart contre la colère et les frustrations des foules. Accroché à leur télévision, le peuple regarde « Rollerball » : une mutation brutale de football américain, de motocross et de hockey. Jonathan E. (James Caan) est un champion du Rollerball, trop talentueux pour son propre bien. Et les corporations ne peuvent le laisser continuer sur sa lancée, alors que les foules commencent à l39aduler…

Autant vous prévenir tout de suite, ce film est clairement un OVNI du cinéma. Aussi mystérieux que peut l’être un Blade Runner, « Rollerball » nous présente un monde futuriste contrôlé par des corporations corrompues et avides d’encore plus de pouvoir sur le monde, qui peuvent (doivent) être assimilées à notre société actuelle. Pour bien montrer la société de consommation dans laquelle nous vivons, Norman Jewison nous présente un sport inventé qui, en plus d’être spectaculaire, est d’une rare violence. Ce sport est le point central du film, et grâce à une chorégraphie parfaite et une mise en scène toujours maîtrisée, il nous paraît vraiment réaliste à l’écran.

Un film étrange et réussi, qui ne laisse pas voir le temps passer. A posséder d’urgence pour oublier le remake honteux de John McTiernan.

Généralités - 4,0 / 5

Un boîtier cartonné collector qui a un look futuriste du plus beau goût. Les menus, bien qu’ils fassent un peu vieillots, respectent parfaitement l’esthétique du film et tout est là… une ambiance sonore, des transitions, des animations (bien que pas très longues). L39ergonomie de cette édition est au rendez- vous, pour notre plus grand plaisir.

Bonus - 3,5 / 5

Alors que la première édition DVD de « Rollerball » ne proposait qu’un commentaire audio non sous-titré du réalisateur comme supplément, cette Edition Spéciale ne va pas chercher beaucoup plus haut, comme on aurait été en droit de s’attendre.

Les deux commentaires proposés sur cette nouvelle édition sont, à la surprise générale, sans sous-titres comme l’avait été celui sur la première édition !

Le commentaire audio de Norman Jewison est très intéressant, expliquant le moindre détail sur son film, celui- ci vaut vraiment la peine d’être écouté par tous les fans du film. Mais la maîtrise de l’anglais est indispensable.

L’autre commentaire de William Harrison est moins intéressant car le scénariste est un peu trop focalisé sur le scénario justement, et ses remarques sont vraiment réservées à ceux qui n’ont rien compris au film. Encore une fois c’est honteux de réserver le label « Edition Spéciale » à un DVD où ses deux principaux plus-produits n’ont pas été traduits.

La bonne surprise de cette édition est sans conteste Les coulisses de Rollerball qui est SOUS-TITRE! (ouf), et qui, durant 25 minutes, nous présente tout ce qu’il faut savoir sur le film. Beaucoup d’interviews, de scènes de tournages et d’explication complétés par une featurette de 7 min qui précise quelques paroles du réalisateur. Un seul regret, 25 minutes, c’est plutôt court pour voir les coulisses d’un film aussi complexe.

Enfin, on termine avec les traditionnels spots TV, les Galeries de photos et des dessins et les bandes- annonces, dont celle du remake de McTiernan.

Image - 4,5 / 5

Là c’est évident, l’image de « Rollerball » a vraiment subi un relifting important qui apporte beaucoup au film. Le master utilisé est d’une qualité étonnante pour une film aussi âgé. Et malgré quelques problèmes de grains par-ci par-là et des intensités variables, le résultat est plus que satisfaisant. 

Son - 4,5 / 5

Et oui, « Rollerball » a son âge, on n39y peut rien. Mais ici, aussi bien en VF qu’en VO, on a droit à un remixage plutôt réussi, même si les effets surround ne sont pas toujours bien employés. Le canal central est parfaitement employé, et dans l’ensemble les effets sont bien amenés à vos oreilles. Les deux pistes (trois en fait, avec la version Italienne) sont de qualité identique. 

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Sony Wega 16/9 82 cm
  • Pioneer 717
  • Onkyo TX-DS777
  • enceintes front, centre et surround Jamo, caisson de graves Jamo SW410E
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
2
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Giuseppe Salza
Le 4 juillet 2013
Pas de commentaire.
Avatar
noel
Le 22 décembre 2002
A méditer.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus