Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé (2009) : le test complet du Blu-ray

Harry Potter and the Half-Blood Prince

Réalisé par David Yates
Avec Daniel Radcliffe, Rupert Grint et Emma Watson

Édité par Warner Bros. Entertainment France

Voir la fiche technique

Critique

Contrairement à certaines sagas, les personnages d’Harry Potter grandissent au fil des volumes. Et forcément le ton change avec l’âge. Les questionnements ne sont pas les mêmes, l’âge adulte arrive à grands pas et avec lui certaines responsabilités. Mais surtout, le danger et les menaces ont le bon goût de « grandir » avec eux. Du coup, on assiste y compris dans les films à un durcissement du ton et à une profonde modification dans les événements et préoccupations qui entourent les principaux personnages.

Le virage a déjà été amorcé dans les précédents films (surtout depuis la Coupe de Feu), mais ici on atteint un nouveau pic de noirceur, de tension, de menace et même d’événements tragiques.

Tout ceci se ressent dans le jeu des acteurs qui semblent tous retenir leur souffle dans l’attente des dangers, et jusque dans la superbe photographie du film qui n’affichera que vers la fin quelques timides rayons de soleil. Tout le reste de l’aventure est plongé dans un sorte de rêve-cauchemar qui ne laisse transpercer que quelques saillies humoristiques (surtout axées sur les tourments amoureux de nos jeunes héros) et où l’on ne respire pas beaucoup.

Certains reprocheront justement le manque d’action à proprement parler, on ne voit en effet pas vraiment Voldemort cette fois. Ce qui fait de ce film le plus cérébral de la série et semble préparer le terrain à un déchaînement final attendu dans le double-film qui viendra clore la saga en 2010-2011.

Vous êtes donc prévenus : Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé n’interessera certainement pas les plus jeunes qui pourront même être « dérangés » par certains passages. La saga mûrit avec ses protagonistes et c’est tant mieux… vivement la suite !

Généralités - 3,5 / 5

Menus simples, graphiques et intuitifs. Double boîtier classique dans un surétui carton. Rien de très original. C’est propre et net.

Bonus - 4,0 / 5

Le premier disque propose un mode « Maximum Movie » qui n’est autre qu’une piste Picture in Picture proposant toutes sortes d’éléments de tournage. Disponibles sur cette piste PiP, les « points focus » sont proposés également sur le menu principal. Quoiqu’il en soit tous les éléments de cette piste sont accessibles facilement puisqu’il suffit d’appuyer sur les flèches droite ou gauche de la télécommande pour y accéder directement.

Un accès BD-Live est également proposé sur ce premier disque. On y trouve des bandes-annonces, des extraits et quelques featurettes inédites. Attention, ces éléments sont tous en VO non sous-titrée.

Le second disque commencent par quelques mini-documentaires et reportages qui ne font qu’effleurer certains aspects du tournage.

On continue avec quelques scènes inédites dont on ne pleurera pas la perte, à part peut être celle très onirique de la chorale.

Un reportage assez impressionnant sur la future attraction Harry Potter donne le vertige.

Et on termine avec un documentaire sur J.K Rowling, auteur de la saga, qui revient sur sa vie pas toujours rose et sur le lancement médiatique du dernier livre. Beaucoup d’émotion et quelques spoilers, attention…

Pas de quoi sauter au plafond non plus, mais comme on sait désormais que Warner a l’intention de ressortir tous les films en édition Ultime, on comprend vite que les principales images de making of ont été mises de côté…

Image - 4,0 / 5

On l’a dit, ce film est sans aucun doute le plus sombre de la saga jusqu’à aujourd’hui. Et ce n’est pas simplement dans le ton mais aussi dans la photographie qui est composée tout au long du film dans un palette assez monochrome. Si la définition est au rendez-vous et que l’encodage VC-1 ne s’en tire par trop mal et n’affiche aucun problème de compression, un grain certain vient par contre parasiter certaines scènes.

Son - 4,0 / 5

Encore une fois, le match est inégal : la VO est la seule à profiter d’un encodage haute définition en Dolby TrueHD. Elle est pleine de finesse, d’ambiance et de coups de tonnerre… un vrai régal avec la musique de Nicholas Hooper qui souligne à merveilles les différents moments du film. La VF par contre se contente d’un Dolby Digital des plus classiques. Déjà que le doublage/mixage français à tendance à aplatir les ambiances, si on ne lui donne pas un encodage suffisant pour s’exprimer, on ne pourra pas attendre des miracles, ce qui est dommage sur un Blu-ray Disc.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Toshiba TDP-MT700
  • Sony PlayStation 3
  • Ampli Denon AVR 2807
  • Kit enceintes/caisson Morel Nova (configuration 7.1)
  • Diagonale image 302 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

3,4
5
0
4
5
3
1
2
0
1
1

Je donne mon avis !

Avatar
Xav0011
Le 1 avril 2017
Je ne parlerai pas de l'histoire, pour beaucoup c'est du vu et revu. Chacun a son avis mais personnellement j'avais hâte de le redécouvrir dans cette édition 4K UltraHD digne de ce nouveau support.

Coté image: c'est net et on gagne en colorimétrie. Le master n'est pas en véritable 4K. La qualité de l'upscalling ne démérite pas mais une mise à niveau n'aurait pas été de trop pour cette magnifique saga d'autant que le négatif original en 35mm le permet.
Avec le 35 mm on peut faire un master 2K comme 4K. Forcément, au départ, vu que les salles de cinéma projètent encore majoritairement en 2K, on a fait essentiellement des masters 2K. Mais c’est là où la captation sur pellicule est intéressante, c’est que plusieurs années après, si la pellicule a bien été conservée, on peut la scanner à nouveau pour refaire le master en 4K. C’est ce qu’il s’est passé avec de nombreux films comme Lawrence d’Arabie, Le Pont de la Rivière Kwai, Taxi Driver, mais aussi plus récemment à l’occasion de la sortie des Blu-ray UHD Salt, Indépendence Day, Ghostbusters et d’autres films.

Coté son, merci Warner de nous offrir la première VF HD de cette saga en DTS Master Audio 5.1.
La VO n'est pas en reste puisque nous avons droit à un DTS-X 7.2.4 compatible DTS Master Audio 7.2.
Le spectacle sonore gagne en dimension et devient immédiatement plus ample!
De multiples effets, des petits bruits permanents, à droite, à gauche, derrière, génial.
Avatar
Olivier Demangeon
Le 26 janvier 2017
« Harry Potter et le Prince de Sang-mêlé » est vraiment bien conçu, moins fantaisiste que ces prédécesseurs. On peut saluer la mise en scène, les effets visuels, la conception comme la production, l’action plus intense et la trame encore plus sombre. Ce sixième opus de la franchise est singulièrement musclé et vigoureux. La photographie en décors naturels est tout simplement somptueuse. La distribution livre encore une fois de très bonnes prestations et notamment Michael Gambon et Alan Rickman. Un divertissement beaucoup moins teenager et beaucoup plus adulte, ce qui le rend très intéressant.
Lire ma critique complète concernant ce film : http://wp.me/p5woqV-3bb
Avatar
JCL83
Le 24 décembre 2010
On ne respecte pas le consommateur Français, alors celui ci ne devrait pas acheter. Piste audio equivalente au DVD pourqoui depenser plus cher?

Lire tous les avis »

Multimédia
Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé
Bande-annonce VF
Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé
Bande-annonce VO

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)