La Grande Aventure Lego (2014) : le test complet du Blu-ray

The Lego Movie

Blu-ray + Copie digitale

Réalisé par Phil Lord

Édité par Warner Bros.

Voir la fiche technique

Critique

Emmet est un petit personnage banal et conventionnel que l’on prend par erreur pour un être extraordinaire, capable de sauver le monde. Il se retrouve entraîné, parmi d’autres, dans un périple des plus mouvementés, dans le but de mettre hors d’état de nuire un redoutable despote. Mais le pauvre Emmet n’est absolument pas prêt à relever un tel défi…

Brick Lebowsky

Dans la série « le gars qui a rien demandé et qui se retrouve malgré tout au centre d’un univers qui n’attend que lui », voici Emmet, un gars jaune et carré. Carré car il vit dans un monde fait de briques LEGO, un monde calibré où rien ne doit dépasser, où tout le monde doit penser, manger, boire, voire et écouter la même chose… ça ne vous rappelle pas quelque chose ?

Bienvenue dans un film hautement paradoxal où l’appel à la rébellion et à la singularité vous est servi par l’une des société qui nous vend le plus de produits liés à des notices mais qui sont aussi, et de tout temps, largement détournés par les enfants (et leurs parents)… la boucle est bouclée, l’alibi est parfait et les mômes n’ont que deux envies à la fin de La grande aventure Lego : acheter des boîtes officielles du film ou replonger dans leur stock de briquettes pour pondre des véhicules et autres folles inventions.

On appréciera ou pas cette ironie marketing, mais l’on doit bien reconnaître aux réalisateurs Phil Lord et Christopher Miller un formidable don pour la dérision et la capacité à truffer leur film de gags et de clins d’oeil… Il faut dire qu’ils n’en sont pas à leur coup d’essai puisqu’ils avaient déjà « joué » avec une autre habitude consommante (la nourriture) dans le très déjanté et très réussi Tempête de boulettes géantes.

Avec une animation (pourtant majoritairement en images de synthèse) et un débit qui ne sont pas sans rappeler la frénésie et l’agitation d’un South Park ou d’un Panique au village, La grande aventure Lego a de quoi interpeller. Les enfants y trouveront une débauche de couleurs, de rythmes et d’imagination ; tandis que les adultes se régaleront de références au cinéma et à la culture geek, mais aussi d’une exécution technique impeccable. Là où toutes les autres productions estampillées LEGO ont joué la carte des images bien lisses et toutes propres, le rendu en synthèse de ce monde tout de LEGO est à s’y méprendre de réalité : traces de fabrication et de doigts, textures parfois usées de certains éléments, décrochages de focus, secousses caméra et dans l’animation, poussières en suspension visibles dans la lumière, profondeur de champ réduite pour conserver l’échelle des LEGO, … le bluff de l’authenticité fonctionne à chaque seconde et jusqu’au bout du film. Du grand art technologique qui montre une fois de plus que la synthèse en a sous le coude pour nous impressionner.

Côté voix originales, il y a également de quoi être impressionné quand on constate que des noms comme Morgan Freeman ou Liam Neeson n’ont pas hésité une seconde à venir faire les zouaves pour donner vie aux personnages tous plus déjantés les uns que les autres.

Avec une intrigue qui sonne comme un Matrix pour le côté « élu » et mondes parallèles, La grande aventure Lego réussit à allier licence lucrative et détournement délirant pour l’un de ces moments à partager entre générations d’enfants et de grands enfants, un large sourire aux lèvres.

Généralités - 3,5 / 5

Pas de petits plats dans les grands pour cette édition Blu-ray simple de La grande aventure Lego, mais une galette techniquement presque parfaite dans un packaging assez classique (boîtier Blu-ray et surétui carton). Les menus sont dans la veine actuelle de tous les disques Warner : simples, sur fond musical et accompagnés d’icônes venues d’un temps éloigné.

Une image irréprochable, pas de VF en HD à l’horizon et une sélection de bonus bien fournie, mais avec un commentaire audio non sous-titré…

Bonus - 4,0 / 5

Après l’avalanche de gags du film, la partie bonus de ce Blu-ray reste essentiellement dans la veine comique.

Le commentaire audio, pour commencer, réunit les deux réalisateurs ainsi que quelques « voix » du film pour un moment pas très informatif mais fortement chargé en délires. Délires qui ne seront accessibles qu’aux anglophones puisque Warner s’obstine à ne pas sous-titrer ses commentaires audio.

Pour continuer dans l’univers barré du film, on pourra porter son attention sur Batman, un véritable artiste le faux clip de la chanson écrite et composée par Batman, Michel-Ange et Lincoln : les flics de l’histoire la fausse bande-annonce d’un « cop-movie » 70’s, Entrez dans le monde de Ninjago où les Ninjago volent la vedette à Emmet, le clip Everything is Awesome en version karaoké pour bien terminer de se visser cette chanson dans le crane, les scènes alternatives qui forment en réalité un faux bêtisier des « acteurs » du film, et enfin le contenu promotionnel supplémentaire contenant les 3 teasers du film qui présentent déjà un certain penchant pour le grand n’importe quoi.

D’autres bonus plus informatifs sont tout de même de la partie : Dans les coulisses : Donner vie aux LEGO est ce qui se rapproche le plus d’un making of avec quelques informations sur les coulisses et la création du film, « Dans les coulisses : Voyez-le, construisez-le » qui permet de construire deux objets du film avec un designer de chez LEGO et l’un des modeleurs 3D du film, Le making of de La grande aventure LEGO est assez curieusement nommé car il contient en fait les storyboards de scènes abandonnées et commentées par l’équipe du film, Films réalisés par des fans : des propositions ultrasecrètes réunit les finalistes d’un concours de très courts métrages organisé pour la promotion du film, Premières animations qui présente un test d’animation tourné pour donner une idée du rendu final du film, et les scènes coupées qui sont en fait 2 storyboards supplémentaires de scènes abandonnées, mais sans commentaire des cinéastes cette fois.

C’est sur ce genre de film, destiné clairement autant aux adultes adeptes du second degré qu’aux enfant, que l’on regrette l’absence du Maximum Movie Mode pour en savoir plus sur la conception du film.

Mais ce n’est pas tout à fait fini… avec l’application mobile My Warner, vous pourrez (grace au code de copie digitale) accédez à la quasi totalité des bonus sur votre mobile et également synchroniser l’application et le film pour accéder à des fiches personnages, des répliques cultes des extraits d’interviews, des détails sur les références ciné du film et autres informations. Cette fonction reste assez légère, mais ça peut amuser les enfants. La synchronisation se fait sur la VF comme sur la VOST.

Image - 5,0 / 5

Bien que ce soit une considération d’adulte pour un film familial, il faut une fois de plus saluer le travail extraordinaire sur les images de La grande aventure Lego qui offrent une véritable avalanche de détails et font oublier plus d’une fois que l’on se trouve devant un film en images de synthèse. Ce Blu-ray permet évidemment de profiter de cette qualité avec un master sans problème, aux couleurs vives et à la stabilité sans faille.

Son - 4,0 / 5

Malheureusement, La grande aventure Lego ne profite pas du récent et très ciblé changement de politique concernant l’adoption du son HD pour la piste française. Nous n’avons droit ici qu’à une piste Dolby Digital 5.1 qui sonne bien pauvre et réduite face au déluge sonore que propose la VOST en DTS-HD Master Audio 5.1. Cette dernière, alignée sur la folie et la richesse des images, est truffée d’effets sonores et de basses vrombissantes entourant des dialogues mixés aux petits oignons.

Crédits images : © 2014 Warner Bros. Entertainment Inc.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur Toshiba TDP-MT700
  • Sony PlayStation 3
  • Ampli Denon AVR 2807
  • Kit enceintes/caisson Morel Nova (configuration 7.1)
  • Diagonale image 302 cm
Note du disque
Avis

Moyenne

2,7
5
0
4
1
3
1
2
0
1
1

Je donne mon avis !

Avatar
Stéphane Leblanc
Le 16 septembre 2016
Avec une intrigue qui sonne comme un Matrix pour le côté « élu » et mondes parallèles, La grande aventure Lego réussit à allier licence lucrative et détournement délirant pour l’un de ces moments à partager entre générations d’enfants et de grands enfants, un large sourire aux lèvres.
Avatar
jean-marc
Le 28 juillet 2016
Le film n'est pas insupportable (quoi que la chanson... -_-) mais bon rien de transcendant. A peine plus que la moyenne pour moi.
Avatar
Franck Brissard
Le 2 août 2015
Pas de commentaire.

Lire les avis »

Multimédia
La Grande Aventure Lego
Bande-annonce VOST
La Grande Aventure Lego
Bande-annonce VF

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus