Pandora : le test complet du DVD

Pandora and the Flying Dutchman

1951. Réalisé par Albert Lewin
Avec Ava Gardner, James Mason et Nigel Patrick

Édité par Editions Montparnasse

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 08/01/2001
Critique

Albert Lewin (Le portrait de Dorian Gray), cinéaste esthète des années 50 réunit à l’écran James Mason et Ava Gardner.
Pandora (Ava Gardner), chanteuse américaine, passe ses vacances dans un petit port d’Espagne. Tous les hommes n’ont d’yeux que pour elle, mais elle refuse de les voir. Jusqu’à sa rencontre avec le mystérieux Hendrick (James Mason), le Hollandais Volant…

Généralités - 3,0 / 5

Les menus animés et en musique reprennent avec sensibilité les thèmes du film. La jaquette présente clairement les caractéristiques du DVD, et propose l’élégante marque « collection diamant ». Pas de livret. Le disque est semi sérigraphié (la photo d’Ava Gardner en n&b sur le disque). On dispose de façon optionelle du sous-titre français, et on peut changer entre VO et VF à la volée.

Bonus - 3,0 / 5

La bande-annonce (3 minutes) est introduite par un commentaire, mais est de qualité déplorable. L’image présente un contraste très limite, et le son est atroce : gros souffle, et paroles presques incompréhensibles. En VOST.
Le documentaire présente une galerie de photographies sur le film et les légendes associées. C’est intéressant, mais un peu court (6 minutes).
De tels « monstres » de cinéma (Ava Gardner, James Mason et Albert Lewin) auraient bien mérité des pages de biographies et filmographies, non ?

Image - 3,0 / 5

Mettre une note a l’image de ce disque est presque une « mission impossible ». D’un coté, la pellicule n’était visiblement pas dans le meilleur état (malgré une restauration indiquée par la jaquette), et on déplore des scratchs sur certaines scènes (pas en permanence), des passages très sombres, presque illisibles, et des couleurs assez délavées par le temps (façon vieille photographie).
D’un autre coté, le grain important de la pellicule est parfaitement rendu par le DVD sans les énormes problèmes de compression numérique qui risquaient d’apparaitre. Un très beau travail de transfert numérique donc. On a réellement l’impression de regarder une image analogique tant l’ensemble est naturel.
La note, pas très élevée, témoigne donc de l’impression générale d’un support qui a mal vieilli. Mais comme l’indique la jaquette, ces défauts « nous ont semblé acceptables eu égard à la place exceptionelle de ce film dans l’histoire du cinéma ».

Son - 2,0 / 5

Alors là, par contre, pas de doute, c’est franchement mauvais. Mono en VF comme en VO, le son souffre de nombreuses coupures, crissements, craquements. On dirait par moment un mauvais vieux 33 tours ! Il semble que la restauration ne soit parvenue qu’à enlever l’énorme souffle que l’on retrouve dans bande-annonce.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Phillips 16/9 82cm
  • Sony 715
  • Denon AVC/A1
  • Enceintes frontales Celestion Ditton 4, Enceintes centrale et arrières Davis Odissey, Caisson de bas

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus