En chair et en os : le test complet du DVD

Carne trémula

1997. Réalisé par Pedro Almodóvar
Avec Javier Bardem, Francesca Neri et Liberto Rabal

Édité par TF1 Vidéo

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 08/03/2001
Critique

Victor est l’amant d’un soir de Helena. Malgré qu’elle ne souhaite pas le revoir, il passe à son appartement. Dispute. Un coup de feu. Alerté par les voisins, deux policiers arrivent sur les lieux et tentent d’appréhender le jeune fougueux pris au piège. Et c’est le drame. 6 ans plus tard, il sort de prison et tente de retrouver Helena…

Encore un merveilleux film comme Almodovar sait les distiller. Entre parfaite analyse des personnages, une image somptueuse, et une petite dose de folie douce.

Généralités - 4,0 / 5

Comme d’habitude chez TF1, les sous titres français sont obligatoires sur la VO, ce qui est assez agaçant. Les menus animés et sonores sont magifique, ainsi que le packaging en général (Petit regret: a quoi bon mettre un boitier Amaray Transparant si l’intérieur de la jaquette est désespéremment blanc ?).Le disque est également sérigraphié.

Bonus - 3,0 / 5

La bande-annonce. La filmographie de Pedro Almodovar, avec une jolie faute d’ortographe (1984: Qu’ai-ce que j’ai fait pour merite ça ?). Un making of de 25 minutes en VO sous-titrée est en fait une alternance d’image du film, d’images de tournage et d’une longue interview avec le réalisateur et le casting. Très intéressant, car comme d’habitude le réalisateur Madrilen parle avec enthousiasme et passion de son oeuvre et l’explique de manière très pédagogique.

Image - 5,0 / 5

Au format Cinemascope Anamorphique, ce DVD propose une image réellement parfaite. La colorimétrie est idéalle, avec une profondeur de contraste vraiment intéressante (les scènes de nuit ne sont pas « écrasées » vers les tons sombres). Aucun défaut de compression, même dans les arrière plans qui restent lissent. On croirait une image argentique !

Son - 4,0 / 5

Pas de grands exploits sonores, comme dans tous les films d’Almodovar. Un son stéréo simple mais clair. La musique (très importante comme toujours chez ce réalisateur) ressort très bien. Les dialogues sont clairs. VO ou VF sont du même niveau technique, même si, comme toujours, on préfèrera la VO pour le naturel de la bande son.

Configuration de test
  • Vidéo projecteur DLP1024x768 ASK M5
  • Sony 7700
  • Denon AVC/A1
  • Enceintes frontales Celestion Ditton 4, Enceintes centrale et arrières Davis Odissey, Caisson de bas
  • Lecteur équipé avec carte Cinematrix

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus