La Malédiction : le test complet du DVD

The Omen

Édition Collector

1976. Réalisé par Richard Donner
Avec Gregory Peck, Lee Remick et David Warner

Édité par 20th Century Fox

Voir la fiche technique

Avatar Par
Le 30/05/2001
Critique

Avant de réaliser des films comme L’Arme fatale, « Superman », Assassins, Complots ou Maverick, Richard Donner s’était attaqué, en 1976, à un genre particulier : le thriller fantastique. Interprété par un Gregory Peck remarquable de charisme et également par l’excellente Lee Remick, « La Malédiction » nous compte l’histoire d’un jeune garçon, Damien, adopté par un couple de Hauts fonctionnaires américains.

L’enfant, né à six heures, le sixième jour du sixième mois de l’année - coïncidence quelque peu troublante avec le nombre 666 qui désigne Satan - se révèle rapidement hostile à toute représentation de l’Eglise… Très vite, d’étranges événements vont se produire dans l’entourage du couple américain alors installé à Londres. Cette fois, cela ne fait plus de doute, l’évidence qui s’impose à eux est effrayante : Damien est l’enfant du Démon…

Le film distille une certaine atmosphère pesante mais il s’avère plus inquiétant que réellement effrayant ou terrorisant. Malgré l’excellent jeu de ses deux principaux interprètes, Gregory Peck en tête, le film souffre parfois d’une certaine lourdeur de réalisation et d’un manque véritable de profondeur. Dans le même registre, on pourra lui préférer L’Exorciste.

Généralités - 2,5 / 5

Edité chez FPE, cette édition Collector zone 2 contient le premier volet de la Trilogie « La malédiction », elle-même éditée dans un superbe coffret Digipack. Présenté dans un boîtier plastique, le disque contient deux pistes : une en français et une en anglais. Elles sont toutes deux en D.D. 2.0 surround. Les sous-titres sont en quatre langues. L’image est un 16/9 anamorphique. Le film est découpé en vingt chapitres.

Les bonus sont assez complets et tous sous-titrés : on trouve un commentaire audio de Richard Donner et de Stuart Baird, un document titré « 666, la malédiction révélée », un autre intitulé « Malédiction ou Coïncidence » ainsi qu’un documentaire sur l’élaboration de la musique du film et enfin une bande annonce d’époque (VO). La navigation est très soignée. Le menu principal, introduit par un splash screen, est sonore et animé. Quant à eux, les autres menus sont fixes et muets.

La seule petite lourdeur de navigation réside dans le fait qu’il faut repasser par le menu racine pour changer, en cours de lecture, de langues ou de sous-titres. Au final, l’éditeur nous propose un produit à l’habillage et à l’interactivité soignés.

Bonus - 4,0 / 5

Outre la traditionnelle bande-annonce (VO) et le commentaire audio assez intéressant de Richard Donner et de Stuart Baird (VOST), les principaux bonus sont composés, tout d’abord, d’un document plutôt bavard (quarante-cinq minutes) intitulé « 666, la malédiction révélée » (VOST) : les différents membres de l’équipe technique du film, en particulier les producteurs et les scénaristes, se gaussent parfois un peu trop, persuadés qu’ils sont d’avoir, « en toute modestie », réussi à bouleverser notre vie spirituelle !

Le second document, intitulé « Malédiction ou Coïncidence » (VOST) est toutefois assez intéressant et troublant. On y apprend tous les malheurs qui se sont abattus sur le tournage et il est vrai que l’on est en droit de se poser quelques questions…

Enfin, Jerry Goldsmith, compositeur de la musique, nous parle de chacun des thèmes qu’il a écrits pour le film. Chaque morceau est chapitré, c’est une bonne idée. Au final, on regrettera l’absence d’images du tournage et d’interviews de Gregory Peck ou Lee Remick.

Image - 2,0 / 5

Même si le film date de 1976, la copie présente tout de même quelques défauts : tâches blanches, manque de contraste et de luminosité sur les scènes sombres, quelques effets de surbrillance et de tremblement. Toutefois, les contours sont assez nets et les couleurs ne saturent pas trop.

Son - 1,5 / 5

La VF et la VO n’ont pas du tout le même rendement. La VO est sourde et de faible puissance ; la VF est bien plus claire, que ce soit au niveau des dialogues ou au niveau de l’environnement sonore général. Cependant, l’une et l’autre manquent véritablement de dynamique ! Enfin le DD 2.0 surround n’offre guère d’effets - deux ou trois tout au plus sur l’ensemble du film ! Quand on sait qu’aujourd’hui des films de la même époque ou même plus anciens ont été remixés en 5.1, on est en droit de déplorer la qualité sonore du présent produit.

Configuration de test
  • Téléviseur 16/9 Panasonic TX PK20F 16/9 82 cm 100 Hz
  • Sony 535
  • Sony STR-DE 545
  • Enceintes Sony : frontales (SS MF415), Surround et centrale (SS CR290), caisson de graves Sony SAW M
Note du disque
Avis

Moyenne

4,0
5
0
4
2
3
0
2
0
1
0

Je donne mon avis !

Avatar
Patrick
Le 23 juin 2003
J'ai regardé le film de la collection angoisse M6, dvd parfait, belle image, pour les bonus un petit manque l'avis de G. Peck et de L. Remick sur le tournage.
Jje ne sais pas d'ou vient cette copie mais visiblement il aurait mieux fait de la prendre pour le coffret collector.
Avatar
noel
Le 22 décembre 2002
le meilleur de la trilogie.

Lire les avis »

Multimédia

Proposer une bande-annonce

Du même auteur
(publicité)

(publicité)

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, l'affichage de vidéos ou encore le partage sur les réseaux sociaux.

OK En savoir plus